27/06/2011

Cela fait cher...

cochon.jpg

 

 

Vendredi, pour les comptes, nous avons siégé, au grand conseil, de 8 à 21h30.

Journée d’ennui absolu.

Aucune question pertinente.

Nous aurions pu voter à 10 heures du matin.

Mais voilà, certains doivent parler pour ne rien dire.

Et brusquement, à la séance de 20h30, ils ne sont plus là.

Comme par enchantement.

Un spectacle, même pas de bonne qualité.

Avec un coût.

Probablement plus de 200000 francs.

Lorsque vous entendrez sur Léman Bleu, les gardiens du temple, les vestales des économies, n’oubliez pas qu’ils cachetonnent.

Les jetons de présence, c’est bon à prendre.

C’est comme pour la Cour des comptes.

Une élection, à 1 million, pour désigner un juge pour 8 mois.

Il semble que le PDC avait  une candidate, qui était d’accord de ne pas se représenter.

Mais voilà 2 PDC, pour une durée de 8 mois, il ne fallait pas y penser.

Donc, on dépense.

Un peu triste, non…

07:02 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Ah sacré porte feuilles quel mal de crâne tu nous donne ,mais foin de rêves et d'illusion les Déchettérien ,mouvement regroupant tous les 60 berges et plus ont compris qu'en politique ceux parlant sont ceux qui préférent regarder les autres courir et travailler à leur place,quand à l'économie ne demandez jamais si l'enveloppe reçue servira au but initialement prévu en cours de route tout le monde le sait d'autres projets auront vu jour et le quidam continuera de courir après de chimériques promesses n'ayant duré que le temps des élections et si vous saviez vous politiciens des partis les plus admirés combien vos enfants sont montrés du doigt peut-être qu'avant de mettre à l'index les enseignants feriez vous bien de vous remettre en question car être utopiste c'est bien mais être réaliste en politique serait mieux
Avec tout le respect que je vous dois Monsieur en parlant d'enfants je me souviens d'un temps ou en classe les gosses dont le père faisait de la politique, furent très mal perçus et l'on comprend la cause de leurs difficultés à s'intégrer au sein de la classe sociale dite *inférieure*
bien à vous et très bonne journée

Écrit par : caramel | 27/06/2011

Il est vrai mon pauvre Bertrand que personne ne vous invite à Léman bleu, on se demande bien du reste pourquoi... trop d'idées, trop novateur, trop subversif sans doute . Cela dit cette histoire de cachet a l'air de vous turlupiner, il est vrai les auditeurs ne sont pas un marché captif ...à l'inverse des patients. Mais ne vous en faites pas vous allez vous rattraper sur la grippe et les alicaments. En ce qui concerne la persective d'avoir deux PDC, je préférerais que l'on augmente mes impôts si cela pouvait nous garantir qu'il n'y en ait pas un seul. On peut toujours rêver.

Écrit par : Anastase | 27/06/2011

@Anastase: Mon petit Langaney, entre être viré de la RSR pour médiocrité et ne jamais être invité sur Léman bleu pour la raison inverse, le choix est tout sauf cornélien. Ton repêchage miraculeux par Le Courrier en dit hélas long sur la descente aux enfers de ce journal. On s'y sera dit qu'avec toi on atteindra plus rapidement le fond pour remonter d'autant plus vite une fois délesté de ta prose indigeste.
Après cela rendez-vous dans la rubrique jardins & bricolage de la revue Migros ?

Écrit par : F. Salina | 27/06/2011

Pique et repique dommage qu'en notre canton se genre d'échanges se soit perdu avec le départ de nombreux ainés,les plus jeunes sont d'un guindé rien qu'à l'idée de les croiser autant se consoler en vous lisant!Merci à vous Messieurs

Écrit par : lovsmeralda | 27/06/2011

Les commentaires sont fermés.