01/07/2011

Pseudo scandale...

stérilsateur.jpg

 

 

On lance une accusation, on se fait thrombinoscoper dans les médias et le tour est joué. De toute façon, l’information sera périmée le lendemain.

Alors comme cela nous sommes des petits cochons.

Les cabinets médicaux seraient des nids à prions.

Pas de stérilisation.

Pas de contrôle.

Franchement, je ne sais pas si j’ose aller dans mon propre cabinet.

Entre nous, la plus grande peur du médecin, après l’erreur médicale, est le risque d’infection.

Nous nous lavons les mains des dizaines de fois.

Nous désinfectons largement.

Et nous faisons un contrôle de qualité, obligatoire, de notre stérilisateur.

Entre 6 à 12 fois par an, cela dépend du type d’appareil et de la spécialité.

Alors j’ai de la peine à comprendre la croisade de maître Poggia.

Il faut que je lui en parle.

06:15 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

un bétisier politicien génial en ce sens mon canton fait figure de marmottes dommage ,mais que de belles phrases n'ayant aucun sens
bonne journée à vous

Écrit par : lovsmeralda | 01/07/2011

Maître Poggia est le symbole du neo helvète ambitieux qui cherche une reconnaissance et un statut. Après de noubreuses tentatives de faire partie de l'establishment, de rallier le PDC d'apparaître sur une liste des Italiens, il est condamné à faire du bruit en espérant que quelqu'un le remarque. Le seul parti capable d'accueillir un tel looser c'est le MCG. Dommage, comme émigré la gauche l'aurait peut-être accueilli en son sein mais la vanité transalpine l'a sans doute emporté. Il sera toujours un satellite orbitant dans les zones froides de la galaxie, et ce n'est pas son bip bip intermittant qui changera grand chose.Il est ce que Lénine appelait les idiots utiles, un allié involontaire de partis comme le PDC ou le PLR qui peuvent très facilement en retirer une aura de respectabilité etcde modération. Il n'y que le journaliste de révérence, le ci-devant DESCAILLET qui lui aussi aimerait bien faire partie des arbitres des élégances pour penser que Poggia a un destin national.

Écrit par : Anastase | 02/07/2011

Les commentaires sont fermés.