05/09/2011

Le "poids" de la génétique...

poids.jpg

 

 

L’injustice face au poids.

Pourquoi, je suis trop gros, alors que mon voisin, en mangeant comme quatre, est mince.

Pourquoi, je n’arrive pas à maigrir, malgré tous mes efforts ?

Et puis, tous ces régimes miracles qui ne me réussissent pas ?

Intéressante réponse dans la revue « Nature », datée du 1er septembre 2011.

Des chercheurs lillois et lausannois ont démontré que certains gènes, situés sur une portion du chromosome 16, sont responsables de notre poids.

Si vous possédez 3 exemplaires de ces gènes, vous serez minces. Si vous possédez 1 exemplaire, vous serez gros.

Il faut savoir que nous possédons normalement 2 exemplaires  de chaque gène.

Une personne sur 2000 aurait trois copies et une personne sur 2500 une copie.

Ces chercheurs ont mis au point un test, peu coûteux, pour pouvoir prédire chez les enfants les risques d’obésité et pouvoir intervenir à temps.

Passionnant, non…

06:45 | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

La génétique a bon dos... Vous feriez mieux de vous attaquer à ce régime que vous repoussez sans cesse au lie de vous raccrocher à de telles balivernes.

Écrit par : Anastase | 05/09/2011

Anastase

il semble que cela fait longtemps que vous ne voyez notre cher Bertrand.

il est en pleine forme, un chat n'y planterait pas ses griffes.

Écrit par : stephane barthassat | 05/09/2011

Le trollisme est-il héréditaire ? Et qu'en est-il du narcissisme, de la veulerie ou de la bêtise ?
Anastase alias André Langaney, père de la génétique néo-zapatiste et présdient à vie de la Ligue carougeoise contre le sigmatisme pourra certainement nous éclairer à ce sujet.

Écrit par : F. Salina | 05/09/2011

On met trop d'accent sur la génétique. C'est la prévention qui compte, comme les régimes. Aussi, il y a certains substances toxiques dans nos aliments et autres produits qui dérangent notre métabolisme et peuvent causer l'obésité et la diabète. Mieux investir dans la prévention que la génétique - en réglant plus le contenu de nos aliments (moins de sel et de sucre) et en freinant la dégradation de notre environnement qui affecte notre santé.

Écrit par : Meris Michaels | 05/09/2011

En ce moment on nous mets la génétique à toutes les sauces. Si on fait la moindre étude sur un échantillon de personne ne doit on pas toujours trouver un code commun ?

Écrit par : bol chantant | 05/09/2011

C'est évident que la tendance à grossir ou à être trop maigre est génétique. On connaît tous des gens qui mangent comme deux et qui ne grossissent pas et ceux qui grossissent pour un rien.

Écrit par : K. | 05/09/2011

Les commentaires sont fermés.