19/09/2011

C'est grave, Docteur !

grave.jpg

 

 

Je vous jure que j’ai essayé, mais que je ne peux point.

J’ai d’abord tenté une thérapie du manque.

Je me suis interdit l’acte.

J’ai consulté des confrères psy.

Rien de rien.

Je suis un gros nul.

Je ne peux pas lire mon journal sur mon I-pad.

Il me faut le tenir dans les mains.

Le soupeser, le humer, le jeter, le reprendre, entendre le bruit des pages.

Je sais, je suis un arriéré, trop vieux pour le progrès.

Que faire, Docteur Lacan…

06:20 | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Cher Bertrand, je suis déçu, oui déçu, moi qui m'attendais à des conseils médicaux sur la gueule de bois après la murgée de dimanche, rien. Rien sur les effets dévastateurs d'une politique consistant à prétendre défendre des valeurs et à les fouler au pied en s'associant à la pire des formations politiques que la Suisse ait connu depuis les années 30. Rien sur les thérapies de l'adiction consistant à voter pour un incapable au détriment du fourbe. Un peu comme une prise de méthadone. Rien sur la sentiment de culpabilité qui doit tenailler les stratèges du PDC après avoir fauté gravement. Ca va sacrément chauffer dans les confessionals. Bref un vrai acte manqué mon cher Bertrand, allo Docteur Freud ?

Écrit par : Anastase | 19/09/2011

Confessionnaux !!!! Voyons Anastase !!! A votre âge...

Écrit par : Gipi | 19/09/2011

Vous n'avez pas consulté les bons psy... À l'évidence, votre attitude provient d'une volonté indispensable de possession physique, liée à la pulsion de mort.

Le journal en papier, il est à vous, physiquement. Vous l'avez acheté ou emprunté. Vous le détenez, c'est un objet qui existe dans l'espace et le temps. Il va vivre une vie avec vous. Vous devez, après l'avoir lu ou, parfois même sans le lire, vous en débarrasser. Le donner, le jeter, l'utiliser pour emballer une bouteille pour la protéger, l'oublier dans le bus, l'utiliser pour allumer un feu de cheminée. C'est un objet qui a une naissance, une existence et une mort.

Le journal sur Ipad ne s'approprie pas ; il n'est que virtuel, fugace reflet provisoire sur une vitre . Il n'occupe aucun espace. Une fois lu, il échappe à tout recyclage. Il ne meurt donc pas.

Et c'est pour cela que vous ne pouvez vous y adapter. Votre propre pulsion de mort vous fait rejeter un produit qui n'est pas mortel. Cela n'a rien à voir avec une résistance au progrès, mais bien avec votre rapport à la mort.

Écrit par : Urs Anker | 19/09/2011

@Anker : Génial

Écrit par : Bertrand Buchs | 19/09/2011

Intéressant.Anastase semble être passé maître dans l'art du double langage.Il fait l'éloge de la liberté d'expression dans son blog mais y interdit tout commentaire.Il condamne l'antisémitisme dans un autre blog mais agresse l'auteur de celui-ci en raison de ses convictions religieuses.Il serait utile que M. Langaney aille d'urgence consulter un spécialiste.

Écrit par : Winkelried | 19/09/2011

Je crois mon pauvre Winkelried que vous devriez vous acheter manuel de philosophie pour les nuls. Quant au fait que je serais un certain Langaney, vous devriez être plus circonspect sur les bobards diffusés par certains habitués de ce blog. Vous pourriez penser par vous-même une fois dans votre vie, je vous assure ce que cela fait un différence. Je condamne l'antisémmitisme car c'est une pensée détestable, je critique la religion catholique car c'est une Institution, un organisation politique qui des intérêts terrestres. je ne condamne ni ne critique la foi chrétienne dont je me moque complètement. Si cela vous amuse de croire que Dieu s'est révélé à quelques éleveurs de biques du Sinai, cela vous regarde, personnellement je trouve cela plutôt comique mais très innocent. Quant à Monsieur Buchs, je ne le condamne pas en tant que personne mais comme homme politique qui se drape dans ses convictions comme vous dites et appartient à un parti qui s'allie à une formation qui n'hésite pas à employer les moyens les plus vils, la propagande la plus honteuse pour parvenir à ses fins. Vous serez gentil à l'avenir de m'épargner vos leçons de morale. Dans votre cas pas besoin de consulter un spécialiste, lisez des vrais livres et pas seulement le manuel d'entretien de votre barbecue, vous verrez tout de suite une amélioration de votre état.

Écrit par : Anastasea | 20/09/2011

quelle joie de pouvoir vous lire Messieurs ,merci pour ce petit moment d'hilarité face à vos piques quotidiennes!

Écrit par : lovsmeralda | 20/09/2011

Je constate avec satisfaction que ma remarque a fait mouche!Voir ainsi exposée en public des standards moraux aussi déplorables que le vôtres n'est jamais agréable.Mais avec votre parcours vous avez certainement des circonstances atténuantes.
Votre véritable identité relève du domaine public,Anastase.Il suffit de parcourir les contributions de M. Langaney pour découvrir des similitudes qui rendraient tout coincidence invraisembable.Quand on a la prétention de donner des leçons de morale il faut avoir le courage d'assumer en public sa propre bassesse,M.Langaney.

Écrit par : Winkelried | 20/09/2011

Les commentaires sont fermés.