28/09/2011

Un long chemin...

chemin.jpg

 

 

Encore une histoire de caisses maladies.

Les assureurs de mèche avec les sites internet qui vous permettent de comparer vos primes.

Logique, ces sites appartiennent en partie à certaines assurances.

Un attrape-c…

Ce qui est intéressant dans ce cas, c’est qu’enfin des journalistes ont fait leur boulot.

Enquêter.

Continuez et vous verrez, qu’il faut juste gratter un peu pour mettre en exergue un scandale plus grand que l’UBS et Swissair réunis.

Mais, bon, je suis probablement un peu trop optimiste.

Trop d’intérêts sont en jeu.

Juste une petite anecdote pour la route.

Un jour, j’ai commis un édito pour le journal des médecins genevois.

C’était juste avant la votation sur la caisse unique.

Les caisses avaient décidé de ne pas augmenter leurs primes, et le groupe Mutuel avait déclaré, en cœur avec monsieur Couchepin, que durant 3 ans les primes ne bougeraient plus.

J’avais simplement écrit qu’ils méritaient le prix Nobel de la voyance et de l’économie pour leurs prévisions.

Et bien le lendemain de la parution, j’ai reçu un téléphone menaçant de la direction du groupe Mutuel.

Il faut dire que j’étais médecin conseil d’une filiale de leur groupe.

Clairement, il fallait que je dégage. Je leur ai dit OK, mais que j’allais avertir la presse. Alors par enchantement tout c’est calmé. Quelques mois plus tard, je me suis retrouvé médecin conseil sans aucun travail. Juste le titre, que j’ai encore, sans avoir rien à faire.

Alors l’indépendance des médecins conseils, je n’y crois plus beaucoup.

06:31 | Lien permanent | Commentaires (13) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Sans doute d'autres professions sont elles aussi menacées avec ce qu'il faut bien appeler par son vrai nom,un chantage de plus.Notre monde d'aujourd'hui n'ayant semble -t'il plus d'autres occupations intellectuelles que de faire aux autres ce que leurs auteurs mêmes craignent pour eux ,juste pour voir comment vous réagissez,les fameux tests ou évaluations montrant l'état psychologique dans lequel baigne un monde dépourvu d'humanité ,comme dirait un psychiatre ,un monde proche de la démence précoce,d'autres mélangeant celle-ci avec Alhzeimer à ne pas confondre!
Mais comme pour toutes civilisations aimant faire souffrir ,la machine se cabrera et ce jour là ,tant va la cruche à l'eau qu'elle aussi aura fini par se casser!Un jour peut-être l'ordinateur lui-même se retournera contre ses utilisateurs,on le voit déjà avec les lunettes non remboursées,encore un non sens on oblige des gosses a se pourvoir d'un ordinateur quand on sait les yeux visés par le virtuel,on peut se poser moults question face à un monde qui ne sait même plus raisonner autrement que par fax,ordis, natels et autres bidules n'ayant que le mot argent pour unique mot d'amour.

Écrit par : lovsmreralda | 28/09/2011

Mon mon Dieu mais mon cher Bertrand, c'est l'affaire Pélican que vous nous contez là... Vous aviez aussi remarqué des techniciens des CIG qui faisaient semblant de réparer une conduite d'eau sur la place Grenus ? Restons sérieux...C'est un peu facile d'accuser les assureurs de tous les maux surtout lorsque l'on se fait le chantre de la médecine libérale. en gros si je résume vous souhaiteriez que les règles de l'économie s'appliquent différement si l'on est assureur ou médecin, un peu comme si sur un terrain de football certains joueurs avaient le droit de prendre le ballon à la main. J'admire votre logique. Et vous défendez nos intérêts au Grand Conseil ?

Écrit par : Anastase | 28/09/2011

Les intérêts financiers des caisses maladie sont à l'échelle du budget de la santé : énormes !

Par conséquent il est indispensable que les comptes qui découlent de la LaMAL (assurance de base obligatoire) soient clairement dissociés de ceux qui sont régis par la LCA (assurances complémentaires). Le fait que les caisses maladies assurent les deux types de prestations n'est pas de nature à rassurer sur la transparence réelle des comptes, ni à faciliter leur contrôle par une autorité de surveillance.

Trop d'opacité nuit à la crédibilité !

Bonne journée !

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 28/09/2011

il semblerait qu' Anastase n'aie pas tout compris ou alors qu'il ne veut pas comprendre.

est-ce personnel ??

Écrit par : jaquemoux | 28/09/2011

M.André Langaney qui se présente ici sous le nom d'Anastase fréquente beaucoup les bistrots à ce qu'il paraît.On dirait qu'il a l'alcool méchant.

Écrit par : Winkelried | 28/09/2011

@Anastase: Mon petit Dédé-la-gratouille, et si on parlait des profs d'université qui écument les pince-fesses de Dakar sous couvert de recherche scientifique ? Pour le deux poids-deux mesures il faut reconnaître que tu ne connais pas de rival. Tu viens dégorger ici ton trop plein de bile sous Anastase tout en empêchant tout droit de réponse sur ton Anachronique (http://alanganey.blog.tdg.ch/) avec à ce monument de veulerie:
"... sur les sujets sensibles que j'aime bien, je ne souhaite pas qu'ils soient lus en même temps temps que mes notes, donc je n'en prends pas par cette voie."

A 69 ans il serait temps que tu apprennes à assumer tes opinions, mon petit André.
Tu pourras toujours compter sur nous pour rappeler au public que le bon prof André Langaney dit Anastase considère les valaisans dans leur ensemble comme des "arriérés tribaux", qu'il déteste les catholiques et se livre à une persécution religieuse à leur encore dans la blogosphère, qu'il déteste le sport, jalouse les médecins et finalement exècre tout ce qui ne relève pas de sa pensée étroite.
Il serait dommage que l'entourage et les bailleurs de fonds d'André Langaney ne puissent voir rejaillir sur leurs réputations de si hauts idéaux.

Bonne semaine Anazestase !

Écrit par : F. Salina | 28/09/2011

chic revla le 1/4 d'heure Vaudois rire,bonne soirée à vous Messieurs

Écrit par : lovsmreralda | 28/09/2011

Bonsoir, concernant votre dernière remarque "Alors l’indépendance des médecins conseils, je n’y crois plus beaucoup", mais c'est pourtant évident : les verriez-vous cracher dans la soupe?

Un médecin-conseil n'est là que pour servir les intérêts de sa mandante ; en contre-partie, je me demande combien ça lui rapporte, une expertise?

Écrit par : denise | 28/09/2011

Un médecin conseil ne fait pas d'expertise. Il est paye a l'heure de travail, soit 220 francs de l'heure, ce qui correspond au TARMED.

Écrit par : Bertrand Buchs | 28/09/2011

Pour mémoire une caissière à la Migros gagne entre 20 et 30 frs de l'heure et doit donc travaller entre 15 et 20 heures pour gagner la même chose.Pardonnez-moi chers amis, mais si j'ai envie d'un référendum ce serait plutôt pour ces gens là. D'ailleurs ce ne sont plus vos clients mon cher Bertrand parce qu'ils ne pèeuvent plus asumer les franchises et donc souffrent en silence. C'est du Stalinisme de penser cela ?

Écrit par : Anastase | 28/09/2011

Anastase, je commence a vous aimer. Pour la première fois j'ai senti un sentiment d'empathie pour lescpetites gens. Vous avez entièrement raison, mais vous vous trompez survun point. Ma consultation est faite de ces gens et je ne voudrais pas en changer.
Vous avez une fausse vision des médecins. Ils ne sont pas comme vous l'imaginez.

Écrit par : Bertrand Buchs | 28/09/2011

Ne vous donnez pas cette peine M.Buchs.Anastase connaît la réalité de votre métier qui le renvoie à sa propre futilité.C'est pour ça qu'il enrage.

Écrit par : Winkelried | 28/09/2011

220 divisés par 20, ça fait 11. Par 30, ça fait 7 et des broquilles... Donc je ne sais pas si Anastase est Langaney, mais si c'est le cas, il semblerait que l'on ait oublié d'enseigner la rythme éthique, au Collège de France.

Écrit par : Séraphin Lampion | 29/09/2011

Les commentaires sont fermés.