03/10/2011

Emouvant...

pédiatre.jpg

 

 

Nous étions plusieurs centaines, hier soir, pour fêter notre pédiatre, celle qui a suivi nos enfants, dans les bons moments comme dans les pires.

Pas seulement nos rejetons, mais aussi la famille au sens large.

Une bonne personne.

Toujours souriante.

De premier au dernier patient.

Donnant l’impression d’avoir le temps.

Que votre enfant était le plus beau du monde.

Comme elle disait : « Madame, il est parfait ».

Cette relation exceptionnelle avec l’autre, nous allons probablement la perdre.

Les réformes, voulues, vont rendre anonymes, interchangeables, les soignants.

Nous allons devoir payer pour avoir cette chance de partager notre confiance.

Nous allons devenir un dossier, passant d’une main à l’autre.

Un consommateur d’examen à cadrer et à surveiller.

Notre pédiatre n’a rien coûté par rapport à ce qu’elle a donné.

Elle a évité des milliers de consultations inutiles.

Un mot, un regard, une écoute, un diagnostic rapide.

Notre monde a tué le savoir faire de l’artisan.

Il ne respecte plus la connaissance.

Il nous faut nous indigner.

Il nous faut nous réveiller.

06:55 | Lien permanent | Commentaires (10) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Merci pour cette belle image de vie,espérons que votre appel soit entendu car au vu de l'eugénisme embryonnaire ayant tendance à se généraliser on comprend le terrain de plus en plus difficile à arpenter que ce soit pour les généralistes ou pédiatres qui se verront bientôt relégués au rang de soins uiquement pour momies et encore.Cette image d'ici quelques années semblera sortie d'un conte et si le milieu médical intelligent ne sent pas le danger qui pointe son nez direction sud,mais n'est-ce pas déjà trop tard?

Écrit par : lovsmeralda | 03/10/2011

Mais comme tu as raison, Cher Docteur. Je me suis sentie orpheline lorsque notre médecin de famille, une doctoresse aussi, a cessé d'exercer. Je ne comprends pas que l'on ne reconnaisse pas cette sage médecine de proximité et de premier recours à sa juste valeur !

Écrit par : Christiane Favre | 03/10/2011

Mais ccccccome c'est touchant ...Vous ne perdez jamais le nord mon cher BERTRAND, vous semblez ignorer les cabinets à deux salles de consultation où le tardif est de 20 minutes, lorsque l'un se fait ausculter l'autre se met à poil seul en attendant que la blouse blanche daigne à passer la porte de communication, vous oubliez les toubibs qui font jusqu'à 80 consults par jour, je vous laisse imaginer la qualité du dialogue, les radiologues des cliniques privées qui multiplient les examens et tournent un peu au-dessous du million. Les permanences pediatriques privées à 3000 balles le week-end de garde etc...je pourrais multiplier les exemples. alors franchement remballez votre monde de bisounours, personnellement je n'ai pas besoin de connaître le prénom du type qui va me mettre un thermomètres dans le c... Désolé.

Écrit par : Anastase | 03/10/2011

@Anazetase: 80 consultations par jour, mon petit André ? Tu dois confondre avec les divisons blindées de Staline ou le quotidien d'un dispensaire de goulag sibérien. Avec ces chiffres lancés à la cantonade on a dépassé le stade de l'approximation intellectuelle pour entrer de plein pied dans le coma éthylique.
En ce qui concerne les petits plaisirs insertifs, sujet récurrent dont tu sembles être si friand, tu ne connais peut-être pas le prénom de ton proctologue mais celui de Sinet ne t'es certainement pas inconnu dans ces circonstances.
Connaître une telle régression à 69 ans devrait résolument t'inciter à troquer la chaise percée pour un divan, mon brave Dédé. Tu verras que le dialogue peut soulager à défaut de guérir.

Écrit par : F. Salina | 03/10/2011

alors dede (Anastase), on aime les petits doigts inquisiteurs !!!!!!

Écrit par : stephane barthassat | 03/10/2011

Merci à M.Salina pour avoir infligé cette hilarante déculottée!Même masqué,je me demande comment fait M.Langaney pour tolérer de telles humiliations publiques.

Écrit par : Winkelried | 03/10/2011

Ah mon brave Stephane, je vous reconnais bien là. Dites-moi les deux candidats de l'ENTENTe pour le conseil d'Etat envisagent-ils d'habiter sous le même toit ? Rien contre les partouze entre le PLR et le PDC mais on se demande tous qui va enfiler l'autre, une idée sur la question ? C'est vrai que cet accouplement a de la gueule. Entre Luscher qui a l'esprit aussi vide que le tombeau du Christ et L'autre Barthassat dont le relief mental ressemble au Benelux les conversations au coin du feu vont être passionantes. Cela dit s'il ya du sexe, demandez a winkelried de faire des photos, il adore ça.

Écrit par : Anastase | 03/10/2011

Oh mais on dirait que Dédé-la-chtouille se courrouce ! Allez André, ne te froisse pas si on s'amuse ici à tes dépens. Après tout tu l'as bien cherché, non ? Et puis ta véritable identité est désormais de notoriété publique. Il n'y a plus grand chose à sauver de ce côté-là. Langaney ou Anazestase c'est c'est toque rouge ou rouge toque.
Un petit tour par le zinc de la Faucille dorée et tout sera oublié. Le monde redeviendra Langaneyland le temps d'une biture.

Écrit par : F. Salina | 03/10/2011

Dites-moi Salina, est-ce vous ce beau bébé sur la photo ? Etait-ce ce jour où l'on vous a diagnostiqué une hydrocéphalie à évolution lente ?

Écrit par : Anastase | 04/10/2011

Ne faites surtout plus d'enfants! C'est trop cruel pour eux. Le monde était déjà assez cruel, maintenant ça devient un vrai enfer. Vive Exit et Dignitas.

Écrit par : K. | 04/10/2011

Les commentaires sont fermés.