31/10/2011

Connaissez-vous la Genève internationale ?

ONU.jpg

 

 

Je sais, vous pouvez situer l’ONU et peut-être l’OMS.

Le CICR, ça je suis sûr que vous connaissez.

Mais franchement  avez-vous des contacts avec des employés de ces institutions ?

Pensez-vous tous les jours à leurs problèmes ?

Ou bien, cela est le cadet de vos soucis ?

En définitive, la Genève internationale vous intéresse-t-elle ?

Probablement pas.

Et c’est là tout le problème.

Deux mondes qui coexistent, qui cohabitent et qui s’ignorent.

C’est devenu normal que Genève abrite des organisations internationales.

Une routine.

Et le réveil risque d’être dur.

Parce que nous pouvons également nous demander si l’Etat s’intéresse à ces institutions.

Qui pilote les relations.

Qui accueille.

Qui aide et trouve des solutions.

Tout bêtement à qui se référer ?

A la Confédération, au Canton, à la ville de Genève, au protocole (et lequel)…

Une chatte n’y retrouverait pas ses petits.

La Genève international concerne tout le monde.

Il faut s’en occuper, ne pas la négliger.

Ne pas oublier l’Esprit de Genève et surtout en être fier.

06:55 | Lien permanent | Commentaires (11) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Toute heureuse de pouvoir vous lire à nouveau mais est-on bien sûr que le fameux y'en a point comme nous soit d'origine Vaudoise?on peut émettre quelques doutes et vous rassurer depuis la fin de la guerre on a jamais croisé un Genevois ayant honte d'avouer,je suis Geunevois /rire/
toute bonne journée à vous

Écrit par : lovsmeralda | 31/10/2011

Ah ben voilà ! Quand vous voulez Bertrand, vous êtes capable de dire des choses sensées. je m'attendais à la plaque CD qui se gare sur une place pour handicapés mais non. Je crois que vous êtes en phase de rémission après cette furieuse attaque de MCGite. Encore un effort et vous allez aussi porter un regard lucide sur votre profession.

A propos, vous avez abandonné votre campagne annuelle sur la grippe ? D'habitude nous avions droit à un marketing étudié, le produit bien placé en tête de gondole, une sinistrose savamment orchestrée, mais là rien, silence. Ce produit d'appel serait-il victime du franc fort ? Madame Michu refuse de témoigner ?

Écrit par : Anastase | 31/10/2011

@Anastase: Encore trop chaud pour la grippe...

Écrit par : Sophie | 31/10/2011

Anastase ou dédé la fripouille

vous n'avez aucune chance d'avoir un rhume de cerveau

Écrit par : stephane barthassat | 31/10/2011

@Anazestase: le Dr Buchs informe le public dans son blog sur le vaccin antigrippal alors que tu te sers du tien afin de promouvoir une fanzine psycho-anarchiste pour attardés de la Cagoule.
Effectivement mon petit Langaney, on constate que tu n'as pas les mêmes préoccupations.

Écrit par : F. Salina | 31/10/2011

tant de chats et de chattes venus pour du frichti chic & facile
en international à Genève à côté de rats et de rattes

tous si enflés de tant de voluptés
à ne plus savoir bouger quelques-unes de leurs papattes
que la confusion des genres est vite atteinte

rient au nez, se léchant les moustaches mais pourtant
n'ayant même plus d'appétit pour

avaler toutes ses chsouris
fouinant, restant toujours et encore affamées, en ces territoires

Écrit par : CHouris | 31/10/2011

tiré des tiroirs:

- un aprèm d'été sur le parking de Gve-plage, 1 femme conduisant 1 gros véhicule plaques CD, forçant le passage des files en attente

pour s'octroyer une place,
place se libérant où un petit garçon s'était positionné en attendant que la voiture de sa mère, 1ère en file d'attente et juste devant lui, ne s'y gare

OÙ: c'est le gros véhicule plaque CD de la madame qui se stationna,
ayant sous son capot une chaussure de la mère du garçonnet.

A votre avis, que fit donc cette dame conduisant en plaque CD pour qu'une chaussure ne se retrouve sous son capot?

Que d'autres exemples!,
où Genève ne peut vraiment pas se gargariser d'hoster ces représentations internationales ni de leurs salariés,

ni au vu de leurs recrutements discriminatoires envers les nationaux suisses (où sont les % de suisses employés dans toutes ces organisations?, avec des salaires de 2'300CHF/mois pour des trilingues),

ni en ce qui concerne le retour bénéfique pour les suisses, de l'emploi d'une majorité d'expates,

où les locaux et suisses doivent s'écarter,

histoire de satisfaire les besoins de logements de ces nouveaux arrivants
devenant, y compris avec des exigences culturelles persos,

résidents à vie de nos cantons
(soit imposant l'english comme capacité professionnelle sinequanon pour tant de ces frontaliers à bac-1 ou +2,

obligeant leurs employeurs à leur payer des cours de perf.

Soit, étant donné le faible nombre de suisses genevois:
RàC, à part payer et se taire, pour fournir logements, soutiens sociaux, transports publics etc

Écrit par : CHsouris | 31/10/2011

Vous devriez savoir que l'ONU a instauré un service d'accueil des internationaux, lequel avec la collaboration des services concernés de l'Etat et de la Ville, renseigne et assiste les internationaux dans les domaines tels que l'accès aux études, les transports, l'hébergement, etc.etc. Il existe également au sein des organismes internationaux des intranets fournisseurs de multiples informations utiles. Ils n'ont pas attendu que vous vous réveilliez tout soudain...!!!

Écrit par : Defrancisco Christiane | 31/10/2011

sinon, qui paye les PV aux plaques CD?

Écrit par : CHsouris | 31/10/2011

@Defrancisco damoiselle Christiane, votre job et salaire,

c'est pas du 2,300CHF/mois pour un job plein pot en trilingue niveau master au service d'une mission diplomatique auprès de l'ONU, ?

Écrit par : CHitude | 31/10/2011

Le vrai drame qui frappe ces OI c'est la faiblesse du dollars (ou la force du franc): leurs subventions et leurs budgets sont libellés en dollars américains mais elles affrontent des charges fixes à Genève en francs suisses, qui comme tout le monde sait est devenu très cher... Combien de temps vont-elles tenir????

Écrit par : Patrice Gras | 01/11/2011

Les commentaires sont fermés.