31/10/2011

Connaissez-vous la Genève internationale ?

ONU.jpg

 

 

Je sais, vous pouvez situer l’ONU et peut-être l’OMS.

Le CICR, ça je suis sûr que vous connaissez.

Mais franchement  avez-vous des contacts avec des employés de ces institutions ?

Pensez-vous tous les jours à leurs problèmes ?

Ou bien, cela est le cadet de vos soucis ?

En définitive, la Genève internationale vous intéresse-t-elle ?

Probablement pas.

Et c’est là tout le problème.

Deux mondes qui coexistent, qui cohabitent et qui s’ignorent.

C’est devenu normal que Genève abrite des organisations internationales.

Une routine.

Et le réveil risque d’être dur.

Parce que nous pouvons également nous demander si l’Etat s’intéresse à ces institutions.

Qui pilote les relations.

Qui accueille.

Qui aide et trouve des solutions.

Tout bêtement à qui se référer ?

A la Confédération, au Canton, à la ville de Genève, au protocole (et lequel)…

Une chatte n’y retrouverait pas ses petits.

La Genève international concerne tout le monde.

Il faut s’en occuper, ne pas la négliger.

Ne pas oublier l’Esprit de Genève et surtout en être fier.

06:55 | Lien permanent | Commentaires (11) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

26/10/2011

les génies des alpages...

génie.jpg

 

 

La Fondation des parkings, le grand amour du MCG, mérite le prix Nobel du parcage intelligent.

Venez tester le nouveau concept du parking de la gare Cornavin.

Génial.

Dans une vie antérieure, vous pouviez prendre votre ticket, déposer quelqu’un et repartir, sans avoir besoin de sortir de votre petite auto.

Pratique et rapide.

Hier au soir, même topo. J’arrive, je dépose mon fils et je repars.

Et paf, je tombe sur deux voitures françaises qui attentaient, manifestement leur sésame ne fonctionnait pas.

Je commence à faire ma crise à la « Stauffer », contre ces frontaliers qui nous font poiroter, puis vient mon tour.

Je mets mon ticket dans la machine et cela ne marche pas. Je tintabule le préposé qui d’une voix céleste et aimable me traite de crétin à plume qui ne sait pas lire.

Alors j’aperçois un petit placard qui me dit de composter mon billet pour pouvoir sortir.

Je laisse là le charmant préposé, qui soit dit en passant devait répondre au millième appel de la journée. Je cours aux caisses, je mets le machin dans la machine, qui me le rend aussi vite et je reprends ma voiture pour sortir.

Y-a-t-il quelqu’un dans la salle qui peut m’expliquer le pourquoi et le comment de la chose et de sa substantifique moelle ?

J’ai peur de n’en avoir pas compris la logique.

06:40 | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

25/10/2011

Messieurs, ceci est pour vous !

prostate.jpg

 

 

L’ « US Preventive Services Task Force » a rendu son verdict.

Nous l’attendions avec impatience.

Doser le PSA (Prostate-Specific Antigen) ne sert à rien.

Vous pouvez vous en passer.

Entre 1986 et 2005, 1 million d’hommes américains ont suivi un traitement, par radiothérapie et chirurgie, pour un diagnostic de cancer de la prostate suite à un PSA positif.

Les médecins n’ont malheureusement pas mis en évidence de diminution de la mortalité. Par contre 200 à 300 hommes sur 1000 ont souffert d’incontinence et de troubles de l’érection.

Ils ont également remarqué un nombre élevé de faux positifs.

Des hommes ont eu des investigations poussées et potentiellement dangereuses alors que le résultat était faux.

Les chercheurs recommandent de se baser sur la clinique et les examens radiologiques.

Cela confirme l’adage qu’un résultat de laboratoire doit toujours être mis en relation avec un bon examen clinique.

Seul, il est inutile.

06:36 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

24/10/2011

Les Suisses en ont assez et veulent être gouvernés au centre.

 

election.jpg

Etonnante constatation, qui semble complètement antagoniste.

Centre et ras-le-bol.

Et pourquoi pas.

On peut être moderne et dynamique en étant du centre.

On peut avoir une vision de la Suisse de demain en étant du centre.

Bref fini cette attraction fatale vers Blocher et son UDC.

Fini cette vison écologiste extrémiste.

Les grands partis (PDC, PLR) doivent se transformer, s’ouvrir sur les aspirations des Suisses (maitrise du système de santé, contrôle des banques, accompagnement des mesures de libre-circulation des personnes).

Il ne faut pas faire comme si rien ne s’était passé.

Le nouveau Conseil Fédéral devra résulter d’un programme de gouvernement entre le Centre, les Verts, le PBD et les Socialistes.

L’UDC doit devenir un parti de l’opposition, sans représentant au gouvernement, et le siège de monsieur Maurer doit revenir à un Vert.

Le peuple en a décidé ainsi.

C’est une chance pour la Suisse.

 

Etonnant monsieur Poggia.

Meilleur élu du canton, en tête dans quasiment toutes les grandes communes, sauf en ville de Genève.

Cela montre bien que le thème de la santé était probablement le souci principal des genevois avec la sécurité.

Et dire qu’au PDC, cela fait deux élections que nous ne mettons pas en avant nos arguments sur ce sujet.

06:48 | Lien permanent | Commentaires (13) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

20/10/2011

Vous attendez quoi !

votations.jpg

25 % de votants hier soir.

On va péniblement atteindre les 40 %, dimanche à midi.

Et je n’en suis pas sûr.

Mais vous attendez quoi…

Qu’il neige, que le Père Noël ou Alain Morisot se présentent, que vous receviez un bon à faire valoir lors de la prochaine élection.

Mais bon sang, voter est un honneur.

Alors vous prenez votre enveloppe et si vous ne savez pas pour qui donner votre suffrage ou si vous êtes en pétard contre le système, vous votez blanc.

Et ne prenez pour prétexte une pseudo difficulté à comprendre la façon de voter.

Le fascicule qui accompagne les bulletins est facile à lire, drôle et ludique.

Si vous aimez surfer sur Internet, répondez aux questions de smartvote.ch et vous pourrez vous situer sur l’échiquier politique et savoir quel candidat est le plus proche de vos idées.

Aucune excuse.

Vous avez jusqu’à vendredi soir pour poster votre enveloppe  ou vous déplacez dimanche à votre local de vote.

Saperlipopette, que le grand Cric me croque, tabernacle, mais que faut-il faire…

Ah je sais, une autre façon d’imaginer la politique.

Des élus qui représentent leurs électeurs et non des groupes de pression.

En fin de compte, ce faible taux de participation, c’est notre faute.

07:46 | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

19/10/2011

Faites chauffer vos plumes !

referendum_badge.jpg

 

 

Le référendum contre la modification, du 30 septembre 2011, de la loi sur l’assurance maladie (Réseaux de soins) a été lancé.

L’ensemble des médecins suisses ont, par vote et à une forte majorité, signifié leur opposition à ce changement.

Nous ne voulons pas d’une obligation d’entrer dans un réseau.

Nous ne voulons pas que les personnes qui ne désirent pas cette solution doivent payer plus cher.

Nous avons peur d’une restriction d’accès aux soins et surtout d’une limitation du catalogue des prestations.

Nous voulons conserver le libre choix de son médecin.

Vous devez savoir que les réseaux ne sont pas une nouveauté en Suisse.

Que plus d’un million d’assurés ont choisi cette solution et qu’elle n’a jamais fait baisser les coûts.

Vous devez savoir que les réseaux sélectionnent les bons risques (assurés jeunes et en bonne santé).

Et que la plupart du temps, dès qu’une personne souffre d’une pathologie chronique ou grave, elle quitte le réseau pour pouvoir choisir plus librement ses médecins.

Un vrai fausse bonne idée, qui va encore plus compliquer le rapport patient-médecin et faire croître l’administration et la paperasserie.

Alors n’hésitez pas à signer !

06:48 | Lien permanent | Commentaires (14) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

18/10/2011

Sommes-nous en guerre ?

outrage.jpg

 

 

Faites gaffe quand vous prenez les transports en commun.

Vous avez intérêt à prendre votre ticket.

Parce que question contrôle, c’est du lourd.

Inquiétant et angoissant.

Et surtout disproportionné.

Les sorties bloquées, impossible de monter ou descendre.

Des sales images qui passent dans notre tête.

Des mauvais souvenirs qui reviennent.

Des bus arrêtés en pleine campagne, l’armée, et des gens qui restent sur le bas côté de la route et qu’on ne reverra plus.

Je sais que cela n’a rien à voir, mais l’autre jour j’ai eu l’impression de vivre une rafle.

Est-ce bien nécessaire…

Et puis l’obligation de donner son identité, même si l’amende est payée de suite !

Ces listes de mauvais citoyens.

Est-ce légal ?

Si vous récidivez, la prochaine fois, on surtaxe.

Peut-on le faire ?

Ou les TPG ont réinventé la loi ?

Je vais donc déposer une interpellation urgente écrite, pour demander si le Conseil d’ Etat est au courant et surtout avoir son avis.

Je connais la réponse. Les TPG sont une régie autonome.

Alors circulez, il n’y a rien à voir.

06:45 | Lien permanent | Commentaires (13) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

14/10/2011

Moratoire sur les primes d'assurance maladie...

moratoire.jpg

 

 

84 voix, aucune opposition, aucune abstention.

Le Grand Conseil  a voté, hier soir, une résolution PDC adressée à l’Assemblée Fédérale  demandant un moratoire de 5 ans sur les primes d’assurances maladies.

Tous les partis politiques, de gauche et de droite, ont parlé de « ras le bol », d’opacité, de vol, d’escroquerie, et même de complot.

Les interventions ont été fortes et graves.

Enfin la classe politique prend la mesure du scandale.

Enfin les partis de droite ont compris qu’ils avaient été manipulés.

Le système actuel est au bord de l’implosion.

SantéSuisse est en train de disparaître. Impression et ambiance de fin de règne.

La classe moyenne ne peut plus payer.

De plus en plus de personnes se mettent en marge de l’assurance maladie.

De plus en plus de personnes refusent des examens et des traitements car elles n’ont pas l’argent pour les payer (dans les cas de franchises trop élevées).

Un grave problème de santé publique s’annonce.

Il faut donc mettre à plat le système.

Faire un audit des caisses maladies.

Retracer l’argent donné par le peuple genevois.

Revoir le système des réserves et de la compensation des risques.

On règle d’abord les problèmes, on discute seulement après une quelconque augmentation des primes.

06:50 | Lien permanent | Commentaires (19) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

12/10/2011

Mais où est le "grand" parti qui gesticule ?

silence2.jpg

 

 

« Politique des petits copains, arrangements entres amis, scandale, honte, démission. »

Toutes les séances du Grand conseil, nous entendons ce genre de diatribes.

Souvent sans aucun respect de la fonction et l’être humain.

Bref le MCG est le parti qui va sauver la République.

Je l’entends et j’attends.

Et puis ces derniers temps, je me disais qu’il y avait un truc bizarre. Ce n’était pas comme d’hab.

Je n’arrivais pas à le définir.

Cette histoire du procureur général, tout le monde en parlait, tout le monde supputait, la gauche exigeait la démission, normal.

Il me manquait quelque chose.

Un élément à l’équation.

Mais bon sang mais c’est bien sûr, élémentaire mon cher Watson.

Post Tenebras Lux.

Silence complet de la part du MCG.

Disparition du leader maximo.

Coupure radio.

Le « grand » parti qui gesticule est aux abonnés absents.

Diable, mais pourquoi.

Y a-t-il quelqu’un dans la salle qui pourrait me rencarder ?

06:42 | Lien permanent | Commentaires (12) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

11/10/2011

Les Experts...

NCIS2.jpg

 

 

Je m’adresse à tous les fans de ces séries américaines genre Experts (à Las Vegas, Miami, Tolochonaz et Eclépens), NCIS et j’en passe et des meilleurs.

Vous savez ces policiers qui à partir d’indices pourris retrouvent en trois coups de cuillère à pot le big coupable. C’est toujours le plus beau ou le plus laid.

Bien mieux que le service de notre Procureur Général.

Bref, je vais vous apprendre un truc qu’ils ne connaissent pas encore.

Comment connaître l’heure du décès…

Pas facile. Pas très précis.

Un médecin italien, de l’université de Bari (là bas, ce n’est pas les macchabés suspects qui leurs manquent), a découvert que les cils nasaux continuaient à battre jusqu’à 20 heures après notre mort.

Une bonne loupe et le tour est joué.

Balèze, non…

06:49 | Lien permanent | Commentaires (10) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

07/10/2011

Sommes-nous des dangers publics ?

ordonnance.jpg

 

 

Une étude de l’université de Berne a montré que les ordonnances des médecins étaient dans 4 % des cas illisibles.

Les pharmaciens sont devenus, à force, les champions de la lecture de l’écriture cunéiforme des toubibs.

Nous avons acquis durant notre formation deux grands défaut, premièrement d’écrire à toute vitesse et deuxièmement de manger à toute vitesse.

Jamais le temps.

Bon, manger ne concerne que notre estomac et notre gastrite chronique.

Par contre écrire à toute vapeur  pose un petit problème à commencer par nous relire.

Il faut donc faire gaffe à notre écriture et prendre le temps de rédiger nos ordonnances.

L’informatique peut être une aide. Les programmes, à disposition, permettent de corriger les dosages et de surveiller les interactions.

Mais, heureusement que les pharmaciens existent.

Ce double contrôle de l’ordonnance est essentiel.

Il doit continuer à exister.

06:51 | Lien permanent | Commentaires (15) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

05/10/2011

Pétage de plombs.

pétage.jpg

Perdre ses nerfs.

S’énerver pour une bagatelle sans pouvoir se retenir.

Etre sanguin, de père en fils.

Ceux que nous appelons les « soupe au lait ».

C’est grave docteur.

Une explication, s’il vous plaît, père Castor.

Bon, puisque vous insistez.

C’est la faute à la Sérotonine.

La « voie de la raison » carbure à la Sérotonine.

Un chercheur italien, Luca Passamonti, a démontré qu’il fallait qu’une communication s’établisse entre une région du cerveau appelée amygdale et la région préfrontale.

(Biological Psychiatry,DOI :10.1016/j.biopsych.2011.07.033).

Et cette communication se faisait grâce à ce neurotransmetteur.

En cas de panne, boum, la grosse crise, sans possibilité de modération.

Alors à tous les nerveux, irascibles, caractériels, un petit coup de Sérotonine !

06:40 | Lien permanent | Commentaires (10) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

03/10/2011

Emouvant...

pédiatre.jpg

 

 

Nous étions plusieurs centaines, hier soir, pour fêter notre pédiatre, celle qui a suivi nos enfants, dans les bons moments comme dans les pires.

Pas seulement nos rejetons, mais aussi la famille au sens large.

Une bonne personne.

Toujours souriante.

De premier au dernier patient.

Donnant l’impression d’avoir le temps.

Que votre enfant était le plus beau du monde.

Comme elle disait : « Madame, il est parfait ».

Cette relation exceptionnelle avec l’autre, nous allons probablement la perdre.

Les réformes, voulues, vont rendre anonymes, interchangeables, les soignants.

Nous allons devoir payer pour avoir cette chance de partager notre confiance.

Nous allons devenir un dossier, passant d’une main à l’autre.

Un consommateur d’examen à cadrer et à surveiller.

Notre pédiatre n’a rien coûté par rapport à ce qu’elle a donné.

Elle a évité des milliers de consultations inutiles.

Un mot, un regard, une écoute, un diagnostic rapide.

Notre monde a tué le savoir faire de l’artisan.

Il ne respecte plus la connaissance.

Il nous faut nous indigner.

Il nous faut nous réveiller.

06:55 | Lien permanent | Commentaires (10) | |  Facebook |  Imprimer | | | |