08/11/2011

Un important soutien...

AMG.jpg

Alors que la République suppute, discute, imagine des improbables alliances, pour la nomination d’un nouveau procureur, le conseil de l’Association des Médecins de Genève  a décidé de soutenir mon boycott des produits Novartis.

A l’unanimité.

Sans barguigner.

Je peux donc continuer mon action en demandant à mes confrères de me rejoindre.

En espérant que mon petit caillou fera quelques vaguelettes à la surface de l’eau.

 

Quand à la prochaine élection de Procureur Général, c’est probablement le MCG qui sera le faiseur de roi.

Contre quelle promesse ?

06:39 | Lien permanent | Commentaires (20) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

attention que ce petit caillou ne se transforme pas en gravier vésiculaire,les soucis ça aide pas,rire
bonne journée à vous

Écrit par : lovsmeralda | 08/11/2011

C'est la preuve que votre soit-disant geste citoyen tout le monde s'en tape. l'AMG c'est qui ?

J'imagine qu'à force de faire la scie vos copains du Conseil on fini par craquer, personne n'ira vérifier si le boycott est effectif donc en gros plus ça change...un caillou dans un marigot ça fait flop non ?

Écrit par : Anastase | 08/11/2011

L'AMG. C'est votre syndicat.

C'est ce syndicat corporatiste, qui vous a protégé contre la concurrence des médecins européens en en empêchant la venue malgré la librecirculation.

Les travailleurs de Novartis, eux, sont pleines victimes de la librecirculation. Que vous avez voulue, Monsieur du PDC.

L'AMG c'est ce syndicat corporatiste qui a lutté contre la baisse de vos honoraires. Très élevés. Scandaleusement élevés. Vos honoraires suisses sont comme le prix des médicaments en Suisse.

Le comité de l'AMG c'est quoi ?

Je me demande si je ne vais pas boycotter ceux des médecins membres de l'AMG, quitte à en mourir.

Écrit par : CEDH | 08/11/2011

Bonjour CEDH,

Par rapport à quoi les salaires des médecins sont-ils scandaleusement élevés? Les prix des loyers, le prix du kilo de pommes-de-terre, les salaires suisses en général,...

Faites remplacer une vitre un dimanche à 2 heures du matin et vous verrez que l'heure du vitrier sera certainement plus chère que la consultation en urgence chez le médecin. Après, il faut savoir si la vie humaine et la santé ont plus de prix que du matériel !

Sur Genève, les loyers ont augmenté de 38% depuis 2003 (chiffre de l'Etat de GE). Les salaires ont également augmenté depuis cette date. Le revenu des médecins a lui diminué (valeur du point).

Écrit par : MC | 08/11/2011

@MC : un grand merci pour votre réponse.
@CEDH : Pourquoi tant de méchanceté. Cela ne fait pas avancer le débat. L'AMG est un syndicat et alors ! Que faites-vous ! A part râler.

Écrit par : Bertrand Buchs | 08/11/2011

"Je me demande si je ne vais pas boycotter ceux des médecins membres de l'AMG, quitte à en mourir."

Oh oui !!!! Faites-donc cela !!

Écrit par : Gipi | 08/11/2011

Bravo pour votre excellente initiative de boycott, Dr Buchs.
Pour CEDH, on attend de lui qu'il joigne le geste à la parole (ou à son écrit)

Écrit par : Cramia | 08/11/2011

anastase ou la grande dédée

soyez solidaire avec CEDH ! OUI OUI OUI

Écrit par : stephane barthassat | 08/11/2011

Enfin quelqu'un qui bouge.
Quelqu'un qui est solidaire.
Quelqu'un qui a un salaire de médecin mais qui se préoccupe des autres.
Si chacun d'entre nous était plus solidaire de temps à autre envers les soucis des autres, beaucoup de problèmes seraient plus vite résolus.
Alors juste BRAVO !

Écrit par : pistache | 08/11/2011

@ Cramia (habité(e) par l'âme de minet) et Gipi (habité(e) par les âmes de ses gurus)

Je vous rappelle que l'incitation au suicide est un délit dès lors qu'il y est procédé avec un mobile égoïste. La complicité est punissable. Et c'est ce blog qui m'a apporté vos encouragements.

Blog Doc, le blog de Bertrand Buchs, médecin rhumatologue et député PDC à Genève, où l'on incite librement au suicide.

Écrit par : CEDH | 08/11/2011

@ MC

Il y a médecin et médecin. Le revenu des médecins de premier recours ne me gêne pas. Les revenus qui me gênent sont ceux de divers spécialistes qui ont outrageusement prospéré parce que protégés de la libre circulation. En effet, alors que les travailleurs de Novartis sont exposés à la concurrence des travailleurs européens, tel n'est pas le cas de ces médecins spécialistes, dont le nombre est pourtant notoirement insuffisant.

C'est cette politique qui fait souffrir et mourir.

Et les médecins du conseil de l'AMG ont conscience de ce que des tympans se déchirent faute d'ORL, que des patients saignent et meurent faute de gastro, et n'y voit que goutte faute d'ophtalmo. L'AMG et son comité se fichent de la souffrance de ceux qui sont victimes d'une situation qui sert les intérêts financiers de certains médecins.


@ Buchs

Mais c'est normal. Un syndicat de médecin défend les intérêts des médecins, pas ceux des patients. Pas ceux des salariés de Novartis. Vous vous servez de la détresse des salariés de Novartis pour votre promotion politique. Et c'est réussi. Et l'ensemble des médecins se sert des salariés de Novartis pour se dédouaner. Bravo à votre comité.

C'est la faute à Novartis. A Couchepin. Aux caisses. Aux autres.

Vous n'y êtes pour rien, magnifique manipulation, bravo mon bon docteur.

Écrit par : CEDH | 08/11/2011

Etes-vous jaloux Anastase?Au lieu de persifler depuis le comptoir de la Faucille Dorée vous devriez vous aussi vous bouger un peu.Même à 70ans il n'est pas trop tard pour bien faire.

Écrit par : Winkelried | 08/11/2011

Mon cher Winkelried, que voulez-vous dire que le Docteur Buchs bouge ? Non il ne bouge pas il s'agite, et tout cela fait partie d'une campagne politique personnelle visant surtout à se positionner au sein de l'AMG dont notre blogueur préféré brigue la direction depuis des années. Il y a malheureusement des inimitiés particulièrement virulentes et ce n'est pas demain la veille qu'il va s'assoir dans le siège du conducteur. Le boycott version AMG ressemble beaucoup la grève de la faim version Bernard Rappaz. Beaucoup de bruit pour presque rien. Dans le cas des médecins de l'AMG, c'est pus grave car ils ont conscienceusement léché le cul des pharmas et en particulier de Norvartis, accepté les petits cadeaux de fin d'année, participé aux congrès, accepté de tester certains médicaments etc... avant de mordre la main qui les a nourri. Cela ne fait pas d'eux des révolutionnaires mes amis oh que non.Je vous laisse le choix du qualificatif.

Écrit par : Anastase | 08/11/2011

Considérant votre cas et celui du Dr Buchs,l'observateur que je suis voit d'un côté un ex-professeur d'anthropologie et d'écologie à tendance marxiste qui prétend jouer au censeur déguisé en Anastase,et de l'autre un médecin qui se démène journellement pour apporter une contribution constructive à cet espace.D'un côté un vieil homme qui prétend défendre de grands principes pour en faire le marche-pied d'un ego enflé,de l'autre un homme qui a choisi de placer son action sur le terrain d'un combat moral.
J'ai donc choisi le qualificatif:aigri.Mais c'est à vous qu'il s'applique,M.Langaney.

Écrit par : Winkelried | 09/11/2011

@ CEDH,

Trop de spécialistes, j'avais crû entendre que suite au blocage des nouvelles installations, tous les nouveaux médecins étaient forcés de rester dans les hôpitaux et y avaient poursuivi ou entamé des spécialisations. Ce qui fait que, lorsqu'ils peuvent enfin s'installer, il n'y a plus que des spécialistes et pas de généralistes.

Écrit par : MC | 09/11/2011

@ MC

S'installer, ils le peuvent tous. La question qui se pose est de savoir s'ils peuvent pratiquer à la charge de l'assurance maladie sociale. Ce qui au passage démontre qu'ils sont largement financés par des prélèvements obligatoires (nos primes d'assurance, dont 95% finissent dans les poches des fournisseurs de prestations et 5 % servent à payer les frais des caisses maladie).

Lors de l'entrée en vigueur des accords de libre circulation, il a été instauré une limitation des nouveaux médecin en pratique privée. Cette limitation a fuité, par ci par là, des pas-de-porte ont été payé, l'ordonnance du Conseil fédéral et la loi ont été modifié, le Tribunal fédéral s'en est mêlé. Mais nos braves médecins ont été eux, contrairement aux travailleurs de ce pays, protégé. Parti pour 3 ans la limitation a été reconduite moult fois. La dernière fois jusqu'au 31 décembre 2011. On dit que cela va tomber. J'attends pour voir.

En 2009 la limite est tombée pour les médecins praticiens, généralistes, interniste sans sous-spécialité et pédiatres. D'où le fiel déversé par le gentil Buchs contre les médecins français formés sur le tas. Les médecin praticiens.

Par contre, nos rhumato, ophtalmo, gastro et autres ORL, demeurent à ce jour, bien au chaud, protégé de la concurrence européenne. Et des ophtalmo, gastro et ORL, il en manque.

http://www.admin.ch/ch/f/rs/832_10/a55a.html
http://www.admin.ch/ch/f/rs/8/832.103.fr.pdf

Écrit par : CEDH | 09/11/2011

BRAVO et ENCORE BRAVO !! Etant vaudoise, j'espère que les médecins vaudois feront de même !!! Si j'avais des médicaments à prendre, je demanderai à mon médecin qu'ils ne soient pas de Norvatis.

Écrit par : Kate | 10/11/2011

Au début le Dr Buchs instaura le boycott complet : "Dans ma spécialité, la rhumatologie, je peux me passer de Novartis, sans mettre en danger la vie des mes patients."

Le président de l'AMG précisa "Cela ne serait pas responsable car certains médicaments Novartis n'ont pas d'équivalence."

Entendu ce jour sur RSR : "Je fais seulement cela quant il existe un générique." C'est-à-dire quand la même molécule est vendue par d'autres producteurs sous une autre marque.

Mais, dans ce cas là, ne doit-on pas prescrire le moins cher ? Si ce n'est pas le cas, c'est contribuer à l'augmentation des primes, de nos primes !

Bon peut-être que Novartis est toujours le plus cher. Mais dans ce cas là le bon Dr. Buchs ne prescrivait, avant son boycott, jamais Novartis si générique il y avait. Drôle de boycott !

Écrit par : CEDH | 11/11/2011

Autre problème.

Pour ne pas diminuer le remboursement au malade quand il y a un générique, comment fait-on ? Le médecin indique que le médicament le plus cher est indispensable pour le malade. Pour des raisons médicales pas pour des raisons politiques. Mais évidement, il ne faut pas mentir. Un faux écrit en faveur du patient, c'est une infraction. Et son usage par le patient est aussi une infraction. Comme le Dr. Buchs ne fait jamais de faux, cela renforce la conviction que le boycott annoncé de façon tonitruante est, au delà des effets d'annonce, bidon.

Hymne de notre politicien bien aimé, qui instrumentalise le patient :

http://www.youtube.com/watch?v=mlElXhoPVWE

Écrit par : CEDH | 11/11/2011

Je suis médecin généraliste, et j'ai déjà décidé de boycotter Novartis. Je laisse les ergoteurs et les grincheux à leurs claviers. Novartis est une multinationale dénuée de sentiments pour qui seul le PROFIT à reverser aux actionnaires compte. La théorie économique qui prévaut est qu'il faut MAXIMALISER les profits. Ils ne disent pas à quel prix. Le généraliste , qui est aussi un humaniste, leur répond: optimalisez vos profits et prenez vos responsabilités sociales et écologiques, aussi. Novartis, Sandoz, ciao ciao.

Écrit par : Tuamotu | 13/11/2011

Les commentaires sont fermés.