15/11/2011

Un vrai scandale...

Honte.jpg

 

 

Depuis quand les syndicats dirigent l’hôpital cantonal ?

Depuis quand monsieur Yves Mugny a la droit de faire tout et n’importe quoi.

Les droits syndicaux : ok, mais la chienlit non.

Depuis quand monsieur Mugny est le chef des laboratoires des HUG ?

J’ai du zapper sa nomination.

J’ai reçu une lettre à entête du syndicat vpod-ssp, qui m’annonce qu’à partir du 10 novembre, les labos sont en grève.

Ok jusque là.

Mais attention accrochez vos ceintures et branchez vos défibrillateurs.

Je cite : « …Durant cette période. Seules les prestations indispensables seront assurées, ceci concernera aussi bien les analyses que les demandes de produits sanguins. Le personnel technique ne répondra à aucun appel téléphonique. Afin de vous éviter tout préjudice, nous nous engageons donc à n’envoyer aux laboratoires des HUG que les analyses qui relèvent d’urgence médicale avérée… »

Je rêve…

Urgence médicale avérée

Qui décide de l’urgence !

Qui décide du type d’examen !

Monsieur  Mugny va donc décider ce qu’est une urgence ou va-t-il s’appuyer sur un collège de médecins à sa botte lui soufflant la bonne réponse.

S’il vous plaît les collègues refusez toutes collaborations. Votre code d’éthique vous l’interdit.

L’Etat doit se fâcher, intervenir et porter plainte pour non assistance à personne en danger.

 

06:53 | Lien permanent | Commentaires (24) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

il en aura fallu du temps pour que vous réagissiez cher Docteur,mais à votre décharge Novartis ayant accaparé votre esprit on peut comprendre que vous ne puissiez avoir l'oeil à tout et comme il se doit d'autres en ont profité pour manoeuvrer dans votre dos,c'est la fameuse tac tic du gendarme fort prisée chez les scout/es/ pendant et après guerre
courage pour vous et toute bonne journée

Écrit par : lovsmeralda | 15/11/2011

100% d'accord avec vous.

Alors que dans le secteur privé les licenciements pleuvent et que pour l'année 2012 s'annonce une hécatombe sur le front de l'emploi, voilà qu'à l'hôpital les fonctionaires sous la coupe d'un syndicaliste improductif en mal de publicité pour sa future carrière politique, souhaitent transformer Genève en petite France gréviste et bonne pour la faillite.

Sur leur petit nuage bien protégé de fonctionaire...

La recette d'une faillite à la grecque...

Écrit par : anonyme | 15/11/2011

Les indignés de l'hôpital que vous préféreriez résignés sont des dizaines à ne plus accepter qu'un membre de votre parti confonde entreprise financière et hôpital publique , Gruson Vasella même combat.

Écrit par : briand | 15/11/2011

Les syndicats du personnel des Hôpitaux de Genève nous font les poches.

Chaque franc qu'ils obtiennent ou font perdre, nous devrons le payer, que ce soit par l'augmentation de nos primes d'assurance maladie ou par nos impôts. D'où la parfaite imbécillité du slogan "Gruson (directeur des hôpitaux) Vasella (Novartis) même combat".

De plus, rien n'interdit d'agir démocratiquement en lançant une initiative visant à modifier la loi afin d'augmenter les salaires. Il est vrai que la réponse des genevois serait cinglante.

Les finances genevoises sont fort mal en point. Si nous cédons, nous devrons donc couper encore plus dans les prestations aux personnes âgées, au bénéfice, entre autre, de nombreux frontaliers. Frontaliers qui m'indignent au vu de la volumineuse augmentation dont ils ont, de par le franc fort, bénéficié.

Des goinfres.

Écrit par : CEDH | 15/11/2011

Genève va au devant de graves troubles. Dans le dernier rapport du GEAB, il est mentionné des pays européens à grands risques, tels le Royaume-Uni et la Hongrie, et à risques modérés, tels la Pologne et le Danemark. Nous avons analysé la situation de Genève. Rouge cramoisi. Troubles majeurs à venir. Sans reprise en main, c'est l'intervention fédérale financière et militaire.

Écrit par : CEDH | 15/11/2011

Je trouves que les médecins, ont toujours eu beaucoup de peine à considérer la compétence des petites mains qui travail dans un hôpital. A les lire on a l'impression qu'il n'y a qu'eux qui ont la connaissance.

Ils ont surtout souvent un peu de mépris et pas mal de méconnaissance du travail des autres employés d'un hôpital.

Écrit par : Olivier | 15/11/2011

Pour les prélèvements sanguins & analyses, BIO-LEMAN à Moillesullaz.
Très efficaces et moins chers qu'en Suisse (vraiment moins cher!).

C'est également aux patients de se prendre en charge et de choisir chez quel fournisseur de médicaments, chez quel laboratoire d'analyses, chez quel cabinet de radiologie s'adresser.

Tant qu'à faire, ils peuvent également pratiquer l'auto-médication... comme cela les médecins genevois pourront aller s'indigner.

Écrit par : Mikhas | 15/11/2011

@ Mikhas

Et pas remboursé par l'assurance maladie (sociale) suisse. De même pour les médicaments. C'est d'ailleurs là un scandale.

Écrit par : CEDH | 15/11/2011

Yves Mugny - oui le frère de l'autre triste sire Patrice Mugny - Même combat, même mépris affiché à l'égard des gens honnêtes. Aujourd'hui les patients hospitalisés sont pris en otage. Fuyez les HUG, tentez de vous soigner ailleurs, dans des cliniques genevoises ou vaudoises. Tant que le personnel engagé n'aura pas la même culture, la même éthique que les anciens, les syndicats continueront de nous pourrir la vie. Bien sûr, les syndicats doivent exister car ils sont utiles à défendre leurs affiliés, mais seul le dialogue prévaut pour apaiser les tensions. Ces grèves (EMS, hôpitaux, etc.) illustrent honteusement ce qui se passe à Genève, devenue le mouton noir de la Suisse. Durant cette crise pourquoi la direction des HUG n'engage-t-elle pas des chômeurs pour remplacer les revendicateurs ?

Écrit par : Pirouette | 15/11/2011

Docteur Buchs,

Je suis tout à fait d'accord avec vous, c'est inadmissible !

Inadmissible de prendre ainsi la population genevoise en otage dans un domaine tel que la santé.

Un bassin de population de 500'000 habitants paralysé par une poignée d'irresponsables qui manipulent des gens bien souvent totalement dépolitisés, qui plus est, résidant à l'étranger. Ces méthodes sont inspirées des pratiques françaises et devraient être déclarées illégales. Cette culture syndicale n'est pas la nôtre !

En effet, nous disposons en Suisse de la démocratie directe qui permet aux citoyens de faire modifier les lois et règlements, ce qui n'est pas le cas en France. Alors qu'on utilise ces moyens démocratiques à disposition avant de se mettre en grève.

Il y a à Genève plusieurs domaines stratégiques (HUG, TPG, etc.) potentiellement menacés par des grèves au point de bloquer toute l'économie cantonale. Ce risque n'est pas acceptable !

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 15/11/2011

j'attends avec impatience le commentaire de notre dédé national (anastase)

Écrit par : stephane barthassat | 15/11/2011

Que le Conseil d'Etat agisse.

Non par règlement, mais en déposant un projet de loi, voire, si nécessaire, un projet de loi constitutionnelle.

Que les ressources figurent en regard des nouvelles dépenses voulues par les factieux.

Et que le peuple se prononce.

http://www.youtube.com/watch?v=JkhX5W7JoWI

Écrit par : CEDH | 15/11/2011

cedh

je pensais que cette music etait pour moi ??

je pense qu'elle convient beaucoup mieux à Mugny et cette fois je suis ok avec vous

Écrit par : stephane barthassat | 15/11/2011

Je me disais aussi, en suivant votre pseudo-campagne de boycott des produits Novartis, je trouvais votre silence sur cette grève curieux. Mais nous avons la réponse.

Que savez des conditions du personnel de laboratoire et des aides-sougnant(e)s ? Rien, mais vous préférez une fois encore adopter le discours dominant et surtout vous utilisz une fois encore la démagogie la plus crasse pour traiter ces gens d'irresponsables sachant parfaitement qu'ils ne mettront jamais la vie des patients en danger.Eh oui il est plus facile de passer à Forum avec une profession de foi bling bling que de soutenir courageusement une catégorie socio-professionnelle dont les conditions de travail se sont dégradées depuis plusieurs années. C'est l'alliance parfaite du cynisme et de l'ignorance. Je rêverais d'envoyer tous les lecteurs de ce blog qui crachent sur cette grève pendant une petite semaine torcher quelques culs, vider des pots, récurer le vomis de patients du 4ème âge qui ne savent plus où ils sont. Cela leur forgerait le respect et l'humilité. Quant à vous Buchs, où le besoin irrespréssible de lécher le derche de votre copain Gruson, vieux beau surpayé du HUG et copain de parti, vos propos sont inadmissibles, confondants pour un médecin digne de ce nom.

Écrit par : Anastase | 15/11/2011

@ Anastase

Aide. Je l'ai déjà fait. Et bien plus qu'une petite semaine. Ce n'est pas tout-à-fait ce que vous décrivez. C'est d'ailleurs parce que leurs activités s'écartent de plus en plus de ce que vous décrivez qu'elles et ils veulent nous taxer, en ignorant la démocratie.

Écrit par : CEDH | 15/11/2011

@ Anasnase

J'ai oublié l'hommage musical. Désolé.

http://www.youtube.com/watch?v=fCFibtD3H_k&feature=related

Écrit par : CEDH | 15/11/2011

@ Anastase :

" Je rêverais d'envoyer tous les lecteurs de ce blog qui crachent sur cette grève pendant une petite semaine torcher quelques culs, vider des pots, récurer le vomis de patients du 4ème âge qui ne savent plus où ils sont. "

Oui, je persiste à cracher sur cette grève, mais je vous saurais gré de me retirer de la liste des lecteurs et futurs tâcherons que vous pointez de votre index accusateur.

Car en effet, j'ai eu par le passé, l'honneur de mettre mes mains dans le cambouis en milieu hospitalier, autrement dit de "torcher quelques culs", puisqu'il faut bien appeler un chat un chat, de vider et de nettoyer les pots de chambre et même de nettoyer le vomis de patients.

Donc Cher Anastase, si par malheur vous deviez vous faire hospitaliser prochainement et que le personnel hospitalier persistait dans sa grève, n'hésitez pas à faire appel à mes services, même si je ne peux pas vous garantir d'avoir la main aussi douce que celle d'une aide-soignante de 30 ans !

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 15/11/2011

http://www.tdg.ch/geneve/actu/greve-medecins-centaines-cabinets-restent-fermes-2009-03-24

@Jean Trop Tôt

Pour ceux qui auraient perdu la mémoire. Il ne me semble pas que les patients étaient pris en otage à l'époque. Il est vrai que dans ce cas précis, on avait affaire à une caste voulant conserver ses privilèges, c'est plus sympa que de soutenir des travailleurs qui défendent leurs droits à vivre dignement. Salauds de pauvres hein ?

A CEDH

Rien que pour vous.Il n'aimait pas les grèves et c'était un grand démocrate comme vous.

http://www.youtube.com/watch?v=_WaAaVbxPG0

Écrit par : Anastase | 15/11/2011

Laborantin(e). Une petite précision. Ceux-ci sont stressés par la perspective d'une réduction de leur nombre aux hôpitaux cantonaux de Genève. En effet, l'hôpital rationalise en concentrant et automatisant plus en avant.

C'est d'ailleurs ce qu'ont fait les labos du privé depuis l'entrée en vigueur de la Lamal. Non pas pour, comme l'alléguerait anasnaze, arriver à faire des profits démentiels, mais bien pour survivre, puisque ces restructurations sont commandées par des baisses successives des tarifs lamal en matière d'analyse. Soit pour préserver nos sous.

Écrit par : CEDH | 15/11/2011

@ Langanaze

"Il n'aimait pas les grèves et c'était un grand démocrate comme vous."

Euh, j'ai préconisé que les revendications des grévistes donnent lieu à l'adoption d'une loi qui puisse être soumise au peuple. Relisez donc. Qu'avez-vous de plus démocratique à proposer ?

Quant à la grève, qu'il l'a fasse. Mais si cela contribue à la francisation de la Suisse et donc au départ d'employeurs, ou en tous les cas les dissuadent de venir, il ne faudra pas qu'ils se plaignent du chômage. Mais, il ne faut pas se leurrer, une telle grève met en danger les patients et ce, au vu de la complexité de l'organisation hospitalière, quelque soit la bonne volonté de tous.

Rien que pour vous. Mais alors rien que pour vous.

http://www.youtube.com/watch?v=oD6x4KhcqIU

Écrit par : CEDH | 15/11/2011

M.Langaney-Anastase semble être prisonnier d'une vision du monde tout droit sortie du petit livre rouge opposant en une vision angélique le méchant grand capital aux exploités.Comme tout bon marxiste il n'hésite pas à faire fond de la misère du personnel des HUG pour servir ses petites haines.Un tel cynisme est proprement dégoûtant.Mais on le savait déjà coutumier de l'hypocrisie.
Voilà qui devrait lui rappeler de bons souvenirs:

http://www.youtube.com/watch?v=cL_ZgMqDv30&feature=results_main&playnext=1&list=PL75B5A7B8C423A668

Écrit par : Winkelried | 15/11/2011

@Anastase : votre esprit est embrumé comme les plaines de l'Ecosse.
Vos raccourcis m'effraient et je me demande si vous vous donnez la peine de lire mes blogs.
J'ai l'impression que vous avez un réflexe pavlovien qui se déclenche dès que vous voyez écrit mon nom.
Immédiatement vous dégainez la Kalachnikov et vous tirez à vue.
A quand une discussion entre hommes, face à face.
Mais vous n'en aurez pas le courage...

Écrit par : Bertrand Buchs | 16/11/2011

Pour pouvoir parler en connaissance de cause: peut-on savoir quel est le salaire de ces laborantins-grévistes ? Et quel est le salaire pour le même travail de l'autre côté de la frontière pour des analyses qui sont "vraiment moins chers qu'en Suisse" ?
DEs chiffres d'abord, du bla-bla ensuite ...

Écrit par : Gipi | 16/11/2011

Re grève à l'hopital : Victoire !

Écrit par : Anastase | 17/11/2011

Les commentaires sont fermés.