16/11/2011

Je suis désolé...

désolé.jpg

 

 

Je suis désolé d’avoir attaqué cette grande entreprise philanthropique qu’est Novartis®.

Je suis désolé d’avoir imaginé que c’était une entreprise suisse.

Je suis désolé de n’avoir franchement rien compris à la mondialisation.

Je suis désolé d’avoir payé durant des années mes médicaments 25 % plus chers, croyant soutenir l’industrie de la Confédération Helvétique.

Je suis désolé de ne plus faire confiance à ces hommes d’affaire.

Je suis désolé de continuer à croire à certaines valeurs, comme la patrie et le travail bien fait.

Je suis désolé que mes grands-parents et mes parents m’aient inculqué de telles calembredaines.

Mais je suis probablement moins désolé que ces grands dirigeants qui n’ont même pas les « c… » d’aller expliquer leurs décisions devant leurs employés.

 

PS : Plus de 100 médecins genevois m’ont apporté leur soutien et applique le boycott.

MAIS QUE FONT LES VAUDOIS !!!!

Novartis® a demandé d’être reçu par l’Association des Médecins Genevois.

Rendez-vous a été pris pour vendredi à 15h45.

06:30 | Lien permanent | Commentaires (24) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Vous êtes surtout désolant.

"Je suis désolé d’avoir payé durant des années mes médicaments 25 % plus chers".

Est-ce à dire que des années durant vous n'avez pas prescrit à vos patients les médicaments les moins chers ? Comptez vous prendre à votre charge ces 25 % infligés à vos patients et aux caisses maladie, participant par là à la hausse des primes.


"Je suis désolé de n’avoir franchement rien compris à la mondialisation."

Mondialisation. Bien grand mot. Novartis concentre la production des médicaments type Prangins en Allemagne. Donc en Europe. C'est de la simple librecirculation.

Librecirculation, que vous avez soutenue en tant que politicien membre du PDC, et même soutenue à plein tube en soutenant la forfaiture qu'a été le non usage des clauses de sauvegarde.

Librecirculation, dont vous vous être prémuni en veillant à ce que des européens ne puissent pas venir s'établir en Suisse en votre domaine de la médecine. Ce qui démontre que vous avez très bien compris. Vous vous foutez des conséquences pour les autres. C'est tout.

Librecirculation, qui au vu de la concurrence rend problématique le sort des employés de Novartis qui auront du mal à trouver un nouvel emploi. 40'000 chômeurs de plus d'ici fin 2012, c'est 40'000 librecirculants de trop en Suisse.

Librecirculation, dont vous accentuez les méfaits en décourageant l'implantation de nouvelles entreprises, et donc la création de nouveaux emplois. La francisation des rapports de travail et la chienlit.

C'est simple, le bon Dr. Buchs c'est, côté pile, moins d'emplois et, côté face, plus de demandeurs d'emplois. Désolant.

Écrit par : CEDH | 16/11/2011

@ CEDH,

Dur, mais pas mal.

Écrit par : anonyme | 16/11/2011

Après le Che Guevara en Cayenne nous avons droit au Martyrologue version Nicolas von Flue. Rien ne nous aura été épargné. Le jour où vous enchaînez devant le siège de Novartis je viens faire la soupe aux oignons.

Quant à CEDH et bien le masque tombe. En gros ce sont les frontaliers qui volent l'emploi et en plus ils amènent avec eux les maladies de leur pays, le syndicalisme alors qu'ils devraient être heureux du franc fort. et bien nous y voilà...Comment avez-vous dit déjà ? la chienlit ? Ca rappelle des bons souvenirs.

Écrit par : Anastase | 16/11/2011

Mon cher langanaze,

Où est-il question de frontaliers voleurs d'emploi dans mes écrits ?

Le problème est celui de l'émigration en Suisse des librecirculants. Au vu de l'impact sur l'emploi. Sur les infrastructures. Sur les écoles. Sur les transports. Sur l'environnement. Sur le logement.

Mais, il ne s'agit pas de bouter qui que ce soit hors du territoire. Il s'agit de mettre fin à l'immigration libre.

Il est urgent de suspendre l'application des accords de librecirculation jusqu'à que l'on se retrouve dans la situation où l'on serait si l'on avait fait jouer les clauses de sauvegarde.

Attitude fondée en regard de ce que la réelle situation économique de l'Europe nous avait été dissimulée par la Grèce.

Article 49 de la Convention de Vienne sur le droit des traités
DOL
Si un Etat a été amené à conclure un traité par la conduite frauduleuse
d’un autre Etat ayant participé à la négociation, il peut invoquer le
dol comme viciant son consentement à être lié par le traité.

Écrit par : CEDH | 16/11/2011

@ Anonyme

Dur. Sans doute. Mais Buchs est, au delà de ses indiscutables qualités humaines et de médecin, un pompier pyromane qui met de l'huile sur le feu.

Écrit par : CEDH | 16/11/2011

@CEDH : A force de me hair, vous répliquez sans réfléchir.
Tous le monde a payé les médicaments 25% plus cher en Suisse, toutes les marques confondus.
Comme vous payez plus cher lorsque vous faites vos commissions à la Coop ou à la Migros.
Ce que je n'aime pas c'est que vous vous permettez des jugements de valeurs et que vous m'attaquez sur ma façon de travailler. C'est à la limite de la diffamation.
Sutout de la part d'un courageux anonyme. C'est facile de critiquer en restant masquer.
Moi j'ai ce courage d'écrire é visage découvert.
CEDH vous n'êtes qu'un pleutre aigri. Et toc

Écrit par : Bertrand Buchs | 16/11/2011

Un pleutre aigri et sous-marin de l'UDC qui plus est, puisqu'il en reprend toutes les thèses. Moi qui pensais qu'au moins, à défaut d'autres qualités, les mecs d'extrême-droite étaient courageux... Viva la Muerte, qu'ils disaient...

Écrit par : No Pasaran | 16/11/2011

@ Buchs

Ce que j'ai compris c'est que, par le passé et par patriotisme, vous prescriviez des marques suisses, dont Novartis/Sandoz, plutôt qu'un médicament moins cher. Alors que maintenant vous ne prescrivez plus de médicaments Novartis/Sandoz, même s'ils sont moins chers, et ce pour des raisons politiques.

Si ce n'est pas cela. Désolé. Si c'est cela, vous me permettrez de vous critiquer en disant que vous avez tort de ne pas prescrire le moins cher.

Quant à payer ses médicaments moins cher en les achetant, par exemple, en France, je ne vous ai jamais entendu réclamer le remboursement par l'assurance maladie de tels achats. Pas plus que le remboursement de la consultation médicale à 23 euro en France. Ce qui se comprend. La concurrence vous n'aimez pas. C'est mauvais pour les affaires.

Rappelons à vos lecteurs que vous, planqué contrairement à nos compatriotes ordinaires, échappez à la concurrence résultant de la librecirculation. MAIS DE QUEL DROIT, NON DE BLEU. Vous vous croyez supérieur aux ouvriers de Novartis ? Si c'est être extrémiste que de prétendre que mes compatriotes ont le droit de bénéficier un peu, un tout petit peu, du protectionniste dont vous vous êtes gavé, alors oui je suis extrémiste.

Pire encore, vous savez qu'il manque des spécialistes en ORL, en Ophtalmo et Gastro. Avec, à ma connaissance, trois effets : un tympan déchiré, une vision qui remonte petit à petit mais bien lentement et un presque mort aux soins intensifs. C'est là les effets de la politique protectionniste de votre corporation.

Alors oui, une politique assassine au bénéfice d'un quarteron de spécialistes imbus d'eux, cela m'extrémise. La déontologie semble pour certains (il ne s'agit pas de vous qui êtes ni ORL, ni Opthalmo, ni Gastro) s'arrêter à leur bourse.

Cela étant, vous êtes le plus parfait des honnêtes hommes. Donc je ne vous diffame pas. Ce que je critique c'est votre action politique.

D'ailleurs je ne vous hais pas. Mea culpa. J'ai écris :

"Ce qui démontre que vous avez très bien compris. Vous vous foutez des conséquences pour les autres. C'est tout."

Mais comme vous êtes un honnête homme, vous ne vous foutez pas des conséquences pour les autres, comme le démontre votre action sans queue ni tête contre Novartis/Sandoz. Je vous présente mes excuses, mes propos ont du être influencés par le jugement de valeur que vous avez porté sur le management de Novartis, qui est à l'opposé de votre humanisme, et vous propose de prendre en compte ce qui suit :

"Ce qui démontre que vous n'avez rien compris. Vous ne percevez pas les conséquences pour les autres. C'est tout."

Écrit par : CEDH | 16/11/2011

Je ne suis pas certain que boycotter les produits Novartis soit une méthode efficace pour contrer un système de santé qui dans son ensemble "qui comprend tous les acteurs exerçant une responsabilité , gestionnaires publics et privés -médecins et pas mal de chercheurs" évolue rapidement vers la marchandisation généralisée de l'acte médical au dépend du concept de santé publique.
Renoncer à prescrire du Novartis c'est prescrire une autre molécule "Pfizer-Lilly etc" mise au point et produite par d'autres compagnies qui n'offrent pas plus de garanties sociales et morales que Novartis.
Le capitalisme aujourd'hui ne cherche pas le profit, mais la maximalisation immédiate du profit, ce qui amène à des licenciements même dans des compagnies qui font de substantiels bénéfices, mais qui anticipent un tassement du taux de profit à plus ou moins moyen terme.c'est le cas de Novartis ,dont pas mal de brevets vont tomber , et qui peine à trouver une molécule réellement novatrice , trop de chercheurs bricolent sur des produits déjà existants , mais susceptibles moyennant une modification, à relancer la caisse enregistreuse ,sans grand bénéfice pour le patient. En conclusion, il faut évidemment dénoncer le système, apporter le soutien à ceux qui se battent à Prangin et ailleurs du côté de Plainpalais.

Écrit par : briand | 16/11/2011

boycotter ne sert à rien,les gens commandent sur Internet des médicaments beaucoup plus dangereux et les grandes surfaces s'empareront davantage du travail des pharmaciens d'ou risque aussi de chomage ainsi le serpent médicament se mordra encore une fois la queue, quoiqu'on y fasse!

Écrit par : lovsmeralda | 16/11/2011

Le boycott pour lui-même n'est suivant pas efficace MAIS il sert la "cause" lorsque la médiatisation de ce boycott donne une mauvaise image de l'entreprise boycottée. Si la médiatisation prend de l'ampleur, l'entreprise devra trouver une solution pour redorer un peu son image.

Donc l'important n'est pas tant la diminution du chiffre d'affaire de Novartis suite au boycott de 100 médecins genevois, mais que ces 10 médecins communique négativement sur une marque et en plus sur la place publique.

L'avantage du Boycott du Dr. Buchs est qu'il a su le médiatiser dans la presse et Novartis semble avoir réagit...

Écrit par : Philippe C | 16/11/2011

@Anazetase: On comprend ta rage, mon pauvre Langaney. En un tour de main le Dr Buchs a réussi à mobiliser autour de son combat plus de gens que tes libricules n'ont eu de lecteurs. La restauration stalinienne que tu fantasmes entre deux comas éthyliques n'est donc pas pour demain. Heureusement qu'il te reste le plaisir masochiste de venir te faire entarter sur ce blog. La crème pâtissière est finalement le seul hommage digne de ta bêtise.

Écrit par : Salina | 16/11/2011

alors autant être boyscouts ,rire
toute bonne soirée à Vous Messieurs

Écrit par : lovsmeralda | 16/11/2011

Déjà écrit ailleurs. Ce sont les médecins qu'il faut en toute priorité boycotter. Les scientifiques escrocs sont légion et je ne savais pas que Langaney = Anastase, mais celui-là avec ses bêtises sur les races est bien le pire après Lyssenko. Langaney nierait la différence entre hommes et femmes, d'ailleurs ses successeurs le font. On ne naît pas homme , on le devient. C'est culturel. Le fait que vous ayez des couilles et non des ovaires n'a aucune importance. Compris ? Gaaarde-à-vous ! Repos!
Les médecins sont incapables d'aider à résoudre les problèmes de santé au-delà du rhume ou de la grippe. Dès que cela dépasse ce genre de choses, ils ne sont capables que de dépenser beaucoup d'argent en analyses diverses sans en comprendre les résultats...
Boycottez les médecins !

Écrit par : Géo | 16/11/2011

Salina, je ne sais pas qui vous êtes et cela ne m'intéresse pas. Mais votre bêtise est consternante et votre apport au débat quasi nul. Je ne connais pas non plus Anazetase et vos règlements de compte ne font qu'encombrer le débat. Alors, de grâce, allez jouer dans votre bas à sable et restez-y. La haine n'a jamais fait avancer l'humanité.

Écrit par : Galileo | 16/11/2011

Cher Galileo,si vous aviez pris la peine de lire ne serait-ce qu'un billet de ce blog vous auriez compris que le troll est Anastase et non M.Salina.Derrière Anastase se cache M.André Langaney,un ancien Professeur d'anthropologie en déroute qui vient remâcher ici les frustrations d'une vie dilapidée en agitations puériles.Les débats ici seraient beaucoup plus constructifs si M.Langaney les autorisait aussi sur son propre blog.

Écrit par : Winkelried | 16/11/2011

Ce n'est pas moi qui le dit Salina...

Écrit par : Anastase | 16/11/2011

@ Géo:

" Les médecins sont incapables d'aider à résoudre les problèmes de santé au-delà du rhume ou de la grippe. Dès que cela dépasse ce genre de choses, ils ne sont capables que de dépenser beaucoup d'argent en analyses diverses sans en comprendre les résultats...
Boycottez les médecins ! "


Et un cancer pour Géo, un!

Vous n'aurez qu'à brouter du foin pour vous soigner...!! Vous nous prouvez à chacun de vos commentaires que vous en avez déjà l'habitude!! Ou alors peut-être faire des bains de siège, comme l'autre conne, puisqu'il y a une ressemblance tellement troublante entre le haut et le bas chez vous...

Écrit par : Conno | 16/11/2011

Je ne sais pas si vous me lirez, cher Dr Buchs, car ça trolle grave par ici, je crois qu'on est tombé sur un nid, mais je voulais juste vous dire "bravo !" et vous salue bien bas.

Écrit par : Fufus | 17/11/2011

Je pense que vous avez tous suivi la lutte exemplaire du personnel de l'hôpital qui s'est battu avec succès sans aucun soutien du corps des médecins et contre l'administration grusonienne.

Il est vrai qu'un faux boycott des médicaments Novartis est plus sexy et moins contraignant que le sort de centaines de travailleurs de l'ombre qui exécutent des tâches difficiles dans des conditions qui se sont terriblement déteriorées. Bref nos distingués membres de l'AMG et autres commensaux de la médecine libérale peuvent sans problème se rendormir, astiquer leurs cannes de golf et préparer leur prochaine intervention dans leur rotary respectifs sur la misère dans le monde et la précarité en Occident. Je rappellerai enfin à tous les experts en démocratie que le droit de grève est inscrit dans notre constitution ainsi que dans la plupart des instruments pertinents auxquels notre pays la Suisse a adhéré.

Écrit par : Anastase | 17/11/2011

Et bien Nanazetase, on s'échauffe encore ? On peut dire que ta tentative de récupération de la grève aux HUG aura fait pschit. Et tu as même eu droit à quelques tartes au passage.
En tout cas bravo au Dr Buchs pour son joli tour de force.

Écrit par : F. Salina | 17/11/2011

En tant qu'actionnaire (directement et dans mes placements retraite) je ne peux que me réjouir de la financiarisation de la Santé ! Les BigPharmas sont un refuge et ils ont les meilleurs Visiteurs Médicaux du Monde capables de convaincre tout médecin même réfractaire !! Ces derniers sont si nécessaires à la "vente" que même chez les français les Labos ont réussi à ne pas interdire cette publicité qui bien entendu est facturée dans le prix du médoc.
Alors anti-capitalistes ou non , le pouvoir est dans l'urne. Faire le bon choix et ne pas se plaindre des licenciements si on n'a pas voté dans le bon sens ^^

Écrit par : Jallatte | 17/11/2011

Qu'est ce que je vous disais la nouvelle vient de tomber
Réforme de la visite médicale à l'hôpital — Novartis menace de quitter l'Hexagone • HOSPIMEDIA http://bit.ly/ucNZSe

Écrit par : jallatte | 17/11/2011

"Tous le monde a payé les médicaments 25% plus cher en Suisse, toutes les marques confondus."

Par la faute de qui ? Les pharmaciens et grossistes n'y seraient-il pas pour beaucoup ?

Écrit par : CEDH | 23/11/2011

Les commentaires sont fermés.