24/11/2011

Petit calcul mathématique.

calcul.jpg

 

 

Allez rien ne vaut un petit calcul, le matin au réveil.

Pas un calcul rénal, parce que dans ce cas c’est le début d’une journée cauchemardesque.

Un petit exercice de math.

Les médicaments sont vendus 25 % trop chers en Suisse.

Sachant, par exemple, que Novartis® fait 1.3 % de son chiffre d’affaire en Suisse, on peut imaginer qu’une baisse de 25 % du prix des médicaments, ne va pas trop handicaper cette entreprise.

A charge aux grossistes et aux pharmaciens de répercuter cette baisse de prix.

A moins que cette différence de prix soit le fait des distributeurs.

Il est donc possible de faire un gros effort pour essayer de diminuer les coûts de la santé.

La Conseil fédéral doit très rapidement nous expliquer comment les prix de vente, des médicaments, est calculé.

Il faut en finir avec cette opacité.

Et cela pourra servir pour le calcul du prix des autres biens.

06:52 | Lien permanent | Commentaires (26) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Bonjour Doc,

Interessant peut être une etude approfondie du TAR MED serait de rigueur....

Pour Info les depenses nationales en matiere de medicaments etaient de 18 % en 2000, en 2011 elle sont a 9 %.

9% des depenses du budget de la santé national sont les medicaments.

QUE FAITE VOUS DU 91 % des depenses de la santé qui reste, mais cela bien sur comme d'habitude vous l'occulté à loisir.

Je partage vos sentiments sur l'industrie pharmaceutique, suis ouvert à la discussion, mais la reflexion sur les economies doit être global.

Autre point que faites vous des 30 MILLIONS de francs de medicaments vendus par des medecins sur le canton de Genève en toute illégalité et souvent en corrélation avec des laboratoires repercutent ils les prix avantageux qui leurs sont fait ????

Sur ce dossier je suis trés au point, si vous voulez faire un groupe de travail je serais présent pour y collaborer, a contrario si vous continuez de donner des informations partielles et teintés d'un désagréable goût de partialité je me permettrais de remettre l'église au milieu du village.

Cordialement

Thomas Bläsi

Écrit par : Thomas Bläsi | 24/11/2011

Vous avez raison monsieur BLASI. Il faut aussi que nous nous occupions a être plus efficients a un moindre coût.
Je serais intéressé de savoir qu'elle est la part des médicaments anti-cancéreux dans les 30 millions que vous annoncez.

Écrit par : Bertrand Buchs | 24/11/2011

Vous n'êtes pas très doué en Math mon pauvre Bertrand..Vous devriez savoir que les médicaments représentent moins de 10 % de la facture médicale. Ce sont les examens, les équipements, les honoraires qui font exploser les coûts.

Écrit par : Anastase | 24/11/2011

Effectivement, le Tar-Med est une grosse foutaise. On reçoit des factures de 3 pages pour une visite de 30 minutes chez le doc. Combien coûte tout ce bordel ?

Écrit par : Jacouille | 24/11/2011

Permettez moi de m'inviter dans cette discussion d'experts... mais quelqu'un peut-il me dire sur quelle bases est fondé le postulat selon lequel les médicaments sont vendus 25% trop chers en suisse?

ajoutons un peu lettre dans ce milieu scientifique: sont-ils "trop" cher ou "plus" cher et dans ce cas, par rapport à quel pays?

cordialement

Matthieu

Écrit par : matthieu | 24/11/2011

N'importe quoi. Incapable de nous dire quelle serait l'impact de la baisse préconisée. A la louche. Politicien. Le pourquoi des déficits on a compris.

En attendant : un peu de concurrence. Remboursement des médicaments achetés à l'étranger. Remboursement des consultations à l'étranger. Fin des prébendes.

Écrit par : CEDH | 24/11/2011

En somme tout le monde au chômage et pour tous la même petite pilule bleue distribuée par un pittbull à deux pattes et les yeux bridés,mais peut-être est-ce le monde réservé aux jeunes de demain.J'ironise mais au vu de la destabilisation mondiale actuelle ,faire trop de projets et vouloir toujours plus avec toujours moins la réponse de l'équation c'est tous dans le mur
Surtout au vu de la défaite des hopitaux français se retrouvant avec une pénurie d'infirmière comme jamais vu.
Remarquez avec une TV nationale aussi butéeque la TRS sur le moyen orient y'a de quoi complexer au pays de Genève,heureusement France 2 nous ouvre à de plus larges horizons

Écrit par : lovsmeralda | 24/11/2011

Cher Doc,

91 % des coûts de la santé Medecins, hopitaux.
9% des coûts de la santé sont les medicaments

2010 - 2011 4 baisses de prix des medicaments ( je tiens les listes à votre dispositions)

Les Medicaments vendus en cabinet n'ont pas à l'être il est inutile d'ergoter la dessus la tolérance qui peut se concevoir sur certains injectables est toujours mis en avant pour couvrir d'autre dérives ayant pour but d'arrondir les fins de mois de certains praticiens peu scrupuleux, certes ils sont peu nombreux mais ils arrivent a un chiffre estimés de 30 millions par les associations professionnelles.

Comme il s'agit d'actes delictueux, nous sommes obligés de procéder par evaluation il serait bon de faire un peu de ménage tout de même...

Vous parlez d'ameliorer l'efficience pour diminuer le 91 % d'un budget, vous parlez de coupe de 25 % pour ameliorer le 9 % du même budget.....
Vous ne voyez pas un problème la.

Comparons si vous le souhaiter le prix des medicaments avec le reste de l'europe mais mettons dans la balance le prix des consultations, le prix des hospitalisations egalement... j'oubliais les 13 chf pour la redaction de l'ordonnance !!!!!!

Votre indulgence est à géometrie terriblement variable.

Pour combattre pour sauver des emplois je suis avec vous, tous n'ont pas jugé necessaire d'etaler leurs efforts dans la presse, certains travaillent à leur niveau pour mettre la pression sur l'industrie, mais à chacun sa méthode.

Quant au reste vous vous trompez de cible.

Confraternelement

Thomas Bläsi

Écrit par : Thomas Bläsi | 24/11/2011

Monsieur Buchs vous êtes un MANIPULATEUR.

Une étude paraît sur les coûts forts élevés de la distribution des médicaments et notre bon docteur attaque les entreprises pharmaceutiques pour couvrir ses cousins pharmaciens.

Exemple :
Voltaren de Novartis. Version suppositoire 12.5 pour enfants.
Prix de fabrique 95 centimes.
Prix chez le bon pharmacien, cousin du bon Dr Buchs, 11 francs et 31 centimes.
Pour le coup, Novartis pourrait le donner que cela ne changerait pas grand chose.

Votre intervention du jour ne vise qu'à obscurcir le débat. En attaquant les pharmas, vous dédouanez vos cousins pharmaciens, ces épiciers de luxe.

Écrit par : CEDH | 24/11/2011

@ CEDH: vous omettez la marge du grossiste...

Écrit par : matthieu | 24/11/2011

PROPAGANDE ET MANIPULATION

Hier dans les média audiovisuels il était question de frais de distribution 25 % trop élevés et, aujourd'hui, le bon docteur BUCHS articule le même chiffre de 25 %, mais à charge de Novartis et des entreprises pharmaceutiques.

Le chiffre de 25 % a clairement été choisi par le Dr. BUCHS pour mieux entretenir la confusion entre pharmas et distribution.

En braquant ses projecteurs sur le pharmas, le Dr. BUCHS protége ses cousins pharmaciens. Si la sauvegarde du portemonnaie du patient et du payeur de prime d'assurance maladie était son but, il aurait depuis longtemps préconisé le remboursement des médicaments achetés à l'étranger.

Écrit par : CEDH | 24/11/2011

@ matthieu

Vous avez raison. Le problème est dans l'ensemble du circuit de distribution.

Écrit par : CEDH | 24/11/2011

@CEDH

Voltarene suppo 12,5 mg prix indicatif en Pharmacie 5.20

Amicalement

Thomas Bläsi

Écrit par : Thomas Bläsi | 24/11/2011

@CEDH: pour info c'est bien mal connaître les rapports entre médecins et pharmaciens que d'imaginer une sorte de solidarité entre ces deux professions (laquelle serait évidemment au seul préjudice des malades...!)

accessoirement le loup soulevé par Thomas Bläsi concernant une concurence illégale des médecins délivrant des médicaments n'en est qu'une illustration...

Écrit par : matthieu | 24/11/2011

@ Thomas Bläsi

Prix indicatif de 5.20 francs. Mais il faut ajouter la ‘validation médicaments’ et de la ‘validation traitement’. D'où le prix final de plus de 11 francs.

@ matthieu

Pourquoi illégale ? La propharmacie n'est elle pas légale dans de nombreux cantons ? Au mois d'avril de cette année notre bon Dr. Buchs se plaignait de ce qu'il en soit ainsi.

Solidarité. Peut-être pas par amour. Mais par intérêt. Rembourser les médicaments achetés à l'étranger, c'est du point de vue du bon Dr.Buchs, préparer le remboursement des consultations à l'étranger.

Écrit par : CEDH | 24/11/2011

Anazetase le nouveau génie des Carpates ? "examens, honoraires, équipements" Avec ce genre de raccourcis tu devrais bientôt pouvoir émarger à la chaire de santé publique de l'université marxiste de Minsk. Tu pourrais même te saisir du sujet pour publier un article dans psykopat ou le prochain Siné semestriel, entre deux entrefilets signés Maurice et consacrés à la tonte des femmes complices du Grand capital.

Écrit par : F. Salina | 24/11/2011

Dites donc, il pleut des hallebardes sur le Dr. Buchs.
Je vais finir par écrire que des blogs sur les animaux.
Mais je pense qu'Anastase et CEDH y trouveront à redire.
Mon propos était de simplement faire remarquer qu'on pourrait faire diminuer le prix du médicaments chez le fabricant.
Maintenant l'histoire de la validation médciamants et la validation traitement par le pharmacien est une belle foutaise.
Il serait plus sain de décider d'une marge et de s'y tenir.
En ce qui concerne le Tarmed, ma religion est faire depuis lontemps, Ce tarif est compliqué et peu compréhensible.
Il faudrait en sortir rapidement.

Écrit par : Bertrand Buchs | 24/11/2011

Ben Bertrand, faut un peu réfléchir avant d'écrire, cela évite de dire de c...c'est le prncipe du blog.

Écrit par : Anastase | 24/11/2011

Oui, oui. Une chronique animalière.

Écrit par : CEDH | 24/11/2011

Oh oui ! Une chronique animalière dont les deux plus beaux specimens seraient Anastase et CEDH: ils sont vraiment "bêtes" :-) :-)

Écrit par : Gipi | 24/11/2011

On ne dit pas que charité bien ordonnée commence par soi-même Anastase ?

Écrit par : Winkelried | 24/11/2011

http://www.youtube.com/watch?v=GutpCon3rX8

une chanson qui vous va comme un gant Bertrand...

Écrit par : Anastasea | 24/11/2011

La loi genevoise prohibe la propharmacie, sauf en cas d'urgence. C'est dire qu'il n'y a pas de tolérance qui puisse, en dehors de l'urgence, se concevoir sur certains injectables.

Si quelqu'un pouvait me dire comment ces médicaments sont remboursés. Les caisses n'ont-elles pas les informations nécessaires ?

Il s'agit d'une contravention cantonale. S'agit-il d'un délit fédéral (Loi sur le produits thérapeutiques)?

La prohibition de la propharmacie ne viole-t'elle pas la Constitution fédérale ? Non pas sous l'angle de la liberté économique du médecin, mais sous celui de la protection de la sphère privée du patient. En effet, la propharmacie condamne le patient a être reçu par le pharmacien dans sa salle d'attente, au vu et su de tous.

Écrit par : CEDH | 25/11/2011

Non mais !!! Vous vous êtes relu, CEDH ??
C'est du grand n'importe quoi !!!

Écrit par : Gipi | 25/11/2011

@ Gipi

Du grand n'importe quoi j'en suis capable. Mais dans le cas d'espèce pourquoi est-ce du grand n'importe quoi ?

Écrit par : CEDH | 25/11/2011

"En effet, la propharmacie condamne le patient a être reçu par le pharmacien dans sa salle d'attente, au vu et su de tous."

Il faut lire :

"En effet, la prohibition de la propharmacie condamne le patient a être reçu par le pharmacien dans sa salle d'attente, au vu et su de tous."

Merci gipi.

Écrit par : CEDH | 25/11/2011

Les commentaires sont fermés.