29/11/2011

Au rebut !

rebut.jpg

 

 

La Confédération fait de l’ordre et jette tous les vaccins qui lui sont restés sur les bras après la super pandémie de grippe cochonesque.

50 millions en fumée.

Les firmes pharmaceutiques ont, comme de bien entendu, pas voulu reprendre le stock.

Nous avons été de super bons clients.

Principe de précaution oblige.

Tiens, je n’ai pas entendu l’OMS nous faire un débriefing.

Avons-nous bien réagi ?

Les informations médicales ont-elles été objectives ou un poil bidouillées ?

L’OMS a-t-elle joué correctement son rôle ?

Bref, nous avons paniqué.

Facile de dire maintenant que nous avons fait, probablement, tout faux.

Résultats des courses, l’année passée, la campagne normale de vaccination contre la grippe a été un bide.

Perte de confiance de la part des patients.

Et si nous avions eu un grave épidémie, alors là c’était goal.

Cette année, nous sommes revenus sur  les fondamentaux, comme diraient les économistes (en fin de compte, économistes-épidémiologistes : même combat).

Allez bonne journée et n’oubliez pas de mettre une petite laine.

06:41 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

25/11/2011

Un peu schématique...

bon.jpg

 

 

Je rejoins l’avis de notre père médiatique à tous, Jean-François Mabut, sur l’émission de Temps présent, d’hier soir.

Un peu trop manichéiste.

A ma gauche, les bons, à ma droite, les fourbes.

Même si chaque prestation de monsieur Ruey dessert la cause qu’il défend.

Qu’un groupe professionnel fasse du lobbying, cela ne me gêne absolument pas.

Qu’il paye des parlementaires pour se faire servir la soupe, cela me turlupine.

Qu’il le fasse avec mon argent d’assuré, cela m’irrite un chouia.

Un politicien doit avoir un poil d’indépendance d’esprit et pouvoir se permettre de critiquer les informations qu’il reçoit.

La caisse unique ne résoudra pas le problème de fond qui est l’augmentation des coûts de la santé, mais elle permettra peut-être de savoir où passent nos pépettes.

Le scandale est là.

L’argent versé ne correspond pas aux coûts.

Nous payons depuis des années trop et nous ne savons toujours pas où notre argent a disparu.

L’Association des Médecins de Genève a lancé une initiative fédérale qui demande de séparer l’assurance de base de l’assurance privée.

Une assurance maladie ne pourra plus faire les deux.

Ce qui permettra d’éviter, ce que tout le monde soupçonne, les vases communicants.

Cette initiative est probablement le meilleur contre-projet à l’initiative sur la caisse unique.

Il faut donc qu’elle aboutisse.

Et là problème, pas facile de récolter les signatures. Nous en sommes à 40 000 et nous devons atteindre plus de 100 000 fin février.

Alors que ceux qui doutent, signent notre initiative.

www.initiative-transparence.ch

06:52 | Lien permanent | Commentaires (13) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

24/11/2011

Petit calcul mathématique.

calcul.jpg

 

 

Allez rien ne vaut un petit calcul, le matin au réveil.

Pas un calcul rénal, parce que dans ce cas c’est le début d’une journée cauchemardesque.

Un petit exercice de math.

Les médicaments sont vendus 25 % trop chers en Suisse.

Sachant, par exemple, que Novartis® fait 1.3 % de son chiffre d’affaire en Suisse, on peut imaginer qu’une baisse de 25 % du prix des médicaments, ne va pas trop handicaper cette entreprise.

A charge aux grossistes et aux pharmaciens de répercuter cette baisse de prix.

A moins que cette différence de prix soit le fait des distributeurs.

Il est donc possible de faire un gros effort pour essayer de diminuer les coûts de la santé.

La Conseil fédéral doit très rapidement nous expliquer comment les prix de vente, des médicaments, est calculé.

Il faut en finir avec cette opacité.

Et cela pourra servir pour le calcul du prix des autres biens.

06:52 | Lien permanent | Commentaires (26) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

23/11/2011

Prévention par les médicaments !

cancer intestins..jpg

 

 

Je ne sais pas si j’ose encore parler de substances pharmacologiques.

Alors ne me tuez pas ou ne me vouez pas aux gémonies.

Question importante, qui va être de plus en plus présente ces prochaines années, peut-on prévenir une maladie en prenant un médicament ?

Non pas guérir ou soulager, mais prévenir.

Une importante étude vient d’être publiée dans le journal médical « Lancet » (The Lancet, DOI : 10.1016/S01140-6736(11)61049-0).

Le Dr. Burn démontre que 300 mg d’acide acétylsalicylique (Aspirine®) par jour prévient les cancers des intestins. Il a suivi 861 personnes qui n’étaient pas malades mais qui étaient porteurs d’une forme héréditaire de cancer du colon (syndrome de Lynch).

Entre 1999 et 2005,  il a suivi deux groupes de personnes, celles qui prenaient l’Aspirine® et celles qui n’en prenaient pas.

Dans le groupe Aspirine®, 19 personnes sont tombées malades contre 34 dans l’autre groupe.

Vous allez me dire que c’est une petite différence et que cela ne veut pas dire grand-chose.

Oui, mais cette différence est statistiquement prouvée et donc, n’est pas due au hasard.

Alors…

Faut-il prescrire à toute la population 300 mg d’Aspirine® ?

On ne peut pas encore répondre. Il faudra d’autres études. Mais on peut déjà l’envisager dans le cas de patients qui ont dans leur famille dans antécédents de cancer des intestins.

06:51 | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

21/11/2011

Chaud-froid.

chaud.jpg

 

 

Le patron de Novartis® est fâché. Il demande, dans une interview au Temps®, que les patients n’aillent plus chez les médecins qui boycottent ses produits.

Dans le même temps, il nous envoie deux directeurs, que nous avons reçus vendredi, à l’Association des Médecins de Genève.

Entrevue très constructive et intéressante, qui nous a montré que notre action n’était pas dépourvue de sens et qu’elle les gênait aux entournures.

Qui croire ?

Nous n’allons pas entrer dans le jeu de « qui manipule qui ».

Nous restons en marge.

Si nous sommes d’une quelconque aide pour préserver des postes et maintenir cette usine (avec le nom de Novartis® ou un autre), nous sommes partants.

Nous n’allons pas nous arrêter.

Même si les Vaudois ne sont pas intéressés, mais pas intéressés du tout.

« Cela ne sert à rien. C’est contreproductif. Laissons faire les grandes personnes, celles qui savent. »

Madame la Conseillère aux Etats socialiste Savary nous a gentiment renvoyé à nos bacs à sable.

Les politiques s’en occupent, pas de panique, la situation est sous contrôle.

J’ose le croire.

Bref tout va bien dans le meilleur des mondes vaudois.

Le vie est belle.

07:02 | Lien permanent | Commentaires (16) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

18/11/2011

La lutte se poursuit.

lutte3.jpg

 

 

Il semble qu’une solution est possible, pour sauver les emplois sacrifiés par Novartis.

Hier soir, nous avons atteint le chiffre de 110 médecins ne prescrivant plus les marques Novartis et Sandoz.

J’ai demandé, lors du plénum du Grand conseil d’hier, que le Conseil d’Etat propose au Conseil d’Etat de canton de Vaud, d’exiger de la centrale d’achat du CHUV et des HUG de ne plus commander ces produits.

Pas de réponse.

Mais l’idée avance.

Cet après-midi, je rencontre des représentants de Novartis.

Nous verrons bien.

Un fait.

L’image de marque de Novartis a été joliment écornée.

Durant la séance d’hier du Grand conseil, tous les partis politiques ont tenu des propos très durs contre cette firme.

Et le Conseiller d’Etat en chargé de l’économie  a probablement été le plus sévère.

Alors, nous continuons.

Dites voir les toubibs vaudois, vous allez vous réveiller ou continuez à roupiller !

Vous vous rendez compte que c’est les rupestres genevois qui travaillent à votre place.

07:09 | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

16/11/2011

Je suis désolé...

désolé.jpg

 

 

Je suis désolé d’avoir attaqué cette grande entreprise philanthropique qu’est Novartis®.

Je suis désolé d’avoir imaginé que c’était une entreprise suisse.

Je suis désolé de n’avoir franchement rien compris à la mondialisation.

Je suis désolé d’avoir payé durant des années mes médicaments 25 % plus chers, croyant soutenir l’industrie de la Confédération Helvétique.

Je suis désolé de ne plus faire confiance à ces hommes d’affaire.

Je suis désolé de continuer à croire à certaines valeurs, comme la patrie et le travail bien fait.

Je suis désolé que mes grands-parents et mes parents m’aient inculqué de telles calembredaines.

Mais je suis probablement moins désolé que ces grands dirigeants qui n’ont même pas les « c… » d’aller expliquer leurs décisions devant leurs employés.

 

PS : Plus de 100 médecins genevois m’ont apporté leur soutien et applique le boycott.

MAIS QUE FONT LES VAUDOIS !!!!

Novartis® a demandé d’être reçu par l’Association des Médecins Genevois.

Rendez-vous a été pris pour vendredi à 15h45.

06:30 | Lien permanent | Commentaires (24) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

15/11/2011

Un vrai scandale...

Honte.jpg

 

 

Depuis quand les syndicats dirigent l’hôpital cantonal ?

Depuis quand monsieur Yves Mugny a la droit de faire tout et n’importe quoi.

Les droits syndicaux : ok, mais la chienlit non.

Depuis quand monsieur Mugny est le chef des laboratoires des HUG ?

J’ai du zapper sa nomination.

J’ai reçu une lettre à entête du syndicat vpod-ssp, qui m’annonce qu’à partir du 10 novembre, les labos sont en grève.

Ok jusque là.

Mais attention accrochez vos ceintures et branchez vos défibrillateurs.

Je cite : « …Durant cette période. Seules les prestations indispensables seront assurées, ceci concernera aussi bien les analyses que les demandes de produits sanguins. Le personnel technique ne répondra à aucun appel téléphonique. Afin de vous éviter tout préjudice, nous nous engageons donc à n’envoyer aux laboratoires des HUG que les analyses qui relèvent d’urgence médicale avérée… »

Je rêve…

Urgence médicale avérée

Qui décide de l’urgence !

Qui décide du type d’examen !

Monsieur  Mugny va donc décider ce qu’est une urgence ou va-t-il s’appuyer sur un collège de médecins à sa botte lui soufflant la bonne réponse.

S’il vous plaît les collègues refusez toutes collaborations. Votre code d’éthique vous l’interdit.

L’Etat doit se fâcher, intervenir et porter plainte pour non assistance à personne en danger.

 

06:53 | Lien permanent | Commentaires (24) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

11/11/2011

Boule de neige...

boule de neige.jpg

 

 

Lorsque j’ai lancé mon action de boycott des médicaments Novartis® et Sandoz®, je ne m’imaginais pas l’ampleur que cela allait prendre.

Les réactions sont à 99 % favorables.

Dans tous les médias, dans tous les groupes politiques, chez mes patients et maintenant chez mes confrères.

J’ai pu, hier après-midi, transmette, un message à tous les médecins membre de l’Association des Médecins Genevois (merci l’AMG).

En quelques heures, j’ai reçu 64 soutiens.

La boule de neige est en train de grossir.

Par contre, rien de côté du canton de Vaud.

Les médecins vaudois sont-ils en train d’oublier que Prangins est sur leur territoire ou faut-il annexer le district de Nyon à Genève (petite pique rupestre).

 

Les vaudois avec nous…les vaudois avec nous…

06:53 | Lien permanent | Commentaires (16) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

08/11/2011

Un important soutien...

AMG.jpg

Alors que la République suppute, discute, imagine des improbables alliances, pour la nomination d’un nouveau procureur, le conseil de l’Association des Médecins de Genève  a décidé de soutenir mon boycott des produits Novartis.

A l’unanimité.

Sans barguigner.

Je peux donc continuer mon action en demandant à mes confrères de me rejoindre.

En espérant que mon petit caillou fera quelques vaguelettes à la surface de l’eau.

 

Quand à la prochaine élection de Procureur Général, c’est probablement le MCG qui sera le faiseur de roi.

Contre quelle promesse ?

06:39 | Lien permanent | Commentaires (20) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

07/11/2011

Le retour des sanatoriums ?

 

sanatorium.jpg

 

 

Au Bélarusse, 35 % des nouveaux cas de tuberculose sont résistants au antibiotiques et même extrêmement résistants.

Nous savons aussi que les cas de TBC augmentent, pas seulement dans les pays en développement.

Alors que faire, sachant qu’un porteur d’un germe résistant peut rester de longs mois au contact avec la communauté avant d’être dépisté.

Un chercheur italien, Giovanni Migliori, travaillant pour l’OMS, propose de rouvrir les sanatoriums pour pouvoir mettre en quarantaine les porteurs résistants.

Qu’en penser ?

Nous avons les moyens, avec une simple prise de sang, de dépister les patients tuberculeux.

Il faudrait peut-être d’abord définir une meilleure politique de prévention.

Qui tester ?

Qui traiter ?

En tous les cas, faisons gaffe, la tuberculose est de retour.

06:27 | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

04/11/2011

Je boycotte...

Novartis.jpg

 

 

C’est décidé.

A partir de maintenant, je ne prescris plus de médicaments de la marque Novartis®.

Cela ne va sûrement pas servir à grand-chose, mais je n’arrive pas à comprendre la logique économique de fermer le centre de production de Prangins et de licencier 220 personnes.

Le franc fort, ok.

La faiblesse des marges des génériques, ok.

Des règles de mise sur le marché des médicaments de plus en plus contraignantes, ok.

L’obligation d’anticiper sur l’avenir, ok.

 

220 employés sur 120 000, soit 0.2%.

200 millions d’économie.

Là, j’ai de la peine.

Un détail dans un bilan.

En quoi la productivité va s’améliorer ?

Que cache-t-on ?

J’ai l’impression que l’on joue avec les gens.

Des pions sans importance.

Je n’arrive plus à être d’accord.

Alors ma seule façon de protester, c’est faire la grève des prescriptions.

Je vais proposer, lundi, au conseil de l’Association des Médecins de Genève de s’associer à cette démarche.

Qui vivra, verra…

06:47 | Lien permanent | Commentaires (30) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

02/11/2011

Mise sous tutelle ?

 

Pauvre Grèce.

Voilà un pays qui est le responsable de tous nos maux.

Voilà un pays qui fait rire « jaune » toute la planète.

Et je ne vous parle pas des clichés dont on affuble les grecs.

Pauvre Grèce, pourtant le berceau de notre culture.

Nous sommes tous des grecs.

C’est notre histoire, nos fondements politiques, notre théâtre, notre littérature, notre langage.

La Grèce fait partie de nos gènes.

Et nous voulons qu’elle soit mise sous tutelle.

Que la nation qui a pensé, théorisé la démocratie, se taise à jamais.

Le scandale, la honte, le toupet, vouloir faire voter le peuple, lui demander son avis.

En Suisse, oui, mais pas en Grèce.

Le peuple risque de dire non.

Juste retour en arrière.

Pied de nez de l’histoire.

Grèce.jpg

06:27 | Lien permanent | Commentaires (10) | |  Facebook |  Imprimer | | | |