01/02/2012

La cramine...

grands-froids.jpg

 

 

Bon, va falloir faire gaffe.

Vous n’êtes plus habitués aux grands froids.

Alors règle numéro 1 : on se protège les mains, le crémol, et les petits petons.

Des habits bien chauds et de bonnes chaussures.

On évite les zones à courants d’air.

On bénit les hippocampes à plumes qui ont mis des arrêts de trams et de bus sur un pont en pleine bise.

Comme pour les canicules, on s’hydrate.

On évite l’alcool et les soirées de contemporains bien arrosées.

On se déplace que si c’est nécessaire.

On regarde où on met les pieds. Une plaque de glace et c’est la dérupe annoncée.

Les orthopédistes vont faire des affaires en or.

Le lac va peut-être geler et on aura gratos une vraie traversée de la rade.

Le Conseil d’Etat va se mettre en mode hibernation.

Les libéraux vont congeler leurs deux conseillers d’Etat pour pouvoir les conserver durant deux ans.

Monsieur Stauffer devra boutonner sa chemise pour éviter de chopper une phtisie galopante.

Et moi, arrêter d’écrire n’importe quoi.

06:36 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

J'vais tout bien suivre vos recommandations Doc
Merci pour le sourire matinal ;o)

Écrit par : Loredana | 01/02/2012

"On évite l’alcool et les soirées de contemporains bien arrosées"...Vous vous mettez en grève de la politique Bertrand ? Le PDc sans alcool c'est un peu comme des raviolis sans sauce. Allez mon Bertrand poussez la clim de votre Cayenne à fond, vous ne verrez même pas passer cette zone de froid. Je suis absolument certain qu'après vos croisades anti CA, tous les bistrotiers de Carouge vont vous rincer à l'oeil. "eh Josy,un ptit vin chaud et une grappa pour le doc, il est tout pâle !" verre à bière comme d'hab Bert ? Mais oui c'est bon pour ce que vous avez. Zêtes un vrai carougeois au moins, pas comme ces lopettes vert-rose qui carburent à la camomille et au jus bio.

Écrit par : Anastase | 01/02/2012

@Anazetase: Et bien mon petit Langaney, si tu renonces à noyer ton aigreur dans l'alcool, les bistrots de Carouge n'auront plus qu'à mettre la clé sous le paillasson.
Quoi qu'il arrive on ne manquera pas de visiter en place Sardaigne le petit stand de l'Alliance zapato-stalinienne carougeoise où tu colories La Vie en Rut en échange de dons pour sauver les goulags sibériens de la fermeture.

Écrit par : F. Salina | 01/02/2012

Les commentaires sont fermés.