08/02/2012

Attrape couillon...

idiotie.jpg

 

 

Vous payez. Vous signez un contrat. Et au bout du compte, vous n’avez rien.

Les assurances privées sont les championnes de la combine. Et comme c’est les mêmes qui s’occupent des assurances de base, cela ne nous étonne pas.

Un assureur, qui n’était pas actif dans l’assurance maladie, me disait un jour que ses confrères lui faisaient honte.

Depuis le 1er janvier 2012, à quoi sert une assurance privée ?

A peut-être rien ?

Vous n’êtes plus sûr d’être pris en charge en clinique.

Adieu le libre choix.

Et dire qu’en plus l’Etat leur donne 21 millions.

Génial.

On palpe, on thésaurise et on vous refuse une prise en charge.

Pourquoi ?

A cause d’une liste, établie par l’Etat pour la prise en charge de patients sans assurance privée.

Puisque la loi fédérale l’obligeait, il fallait définir un nombre d’interventions et le type d’interventions pour chaque clinique qui acceptait de s’occuper d’assurés non privés.

Telles cliniques pour l’orthopédie, telles cliniques pour le digestif…

Les assurances, les finaudes, utilisent cette liste pour dire aux assurés :

« Excusez-nous mais le clinique X n’est pas reconnue pour l’orthopédie, donc votre opération ne sera pas remboursée. »

Et voilà le travail.

Je me suis demandé pourquoi les Cliniques ont accepté de rentrer dans cette histoire. Cela sentait trop le coup fourré.

07:02 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Depuis 10 ans, je paie cash environ 12.000.-- de primes annuelles. Une bonne étoile m'épargne dans ma santé, mais je redoute qu'en cas de pépin, la caisse rechigne tout de même à me couvrir convenablement. Jusqu'à ce jour, la caisse n'a rien déboursé. Les 120.000.-- de bénéfice sont-ils attribués à la caisse ou répartis solidairement aux autres assurés ?

Écrit par : Classemoyenne | 08/02/2012

"Vous payez. Vous signez un contrat."

Vous lisez le contrat. Vous signez le contrat. Vous payez. Cela serait mieux.

Il est assez piquant de relever que les contrats santé d'assureurs privés étaient moins tordus que ceux rédigés de nos jours par les caisses maladies. Un contrat d'assurance santé doit être viager et l'assureur ne doit pas pouvoir modifier unilatéralement le contrats. Ce n'est pas le cas des caisses maladie aujourd'hui.

A qui la faute ? Mais à vous, vous le PDC. La loi (LCA) doit être modifiée afin d'encadrer les caisses. Viager et non unilatéralement modifiable doit être obligatoire. D'ailleurs, la question se pose de prohiber l'assurance santé à but lucratif. Cela fairait perdre l'envie à certain de démanteler l'assurance de base pour mieux s'enrichir en complémentaire. Mais bon, la droite, dont le PDC votre parti, préfère les assureurs et la gauche se fout de ceux qui paient de leur poche des complémentaires.

On ne peut pas compter sur vous et votre blog n'est qu'un palabre pour être mieux élu. Faudrait voir pour mieux vous poudrer le visage à la télé. Ce n'est pas en luisant que votre parti reluira (et pour la brosse à reluire vous repasserez).

Bonne journée.

Écrit par : CEDH | 08/02/2012

On ne peut pas avoir confiance dans un contrat signé avec certaines assurances privées... c'est un argument de plus pour signer de toute urgence l'initiative, lancée par l'AMG, demandant la transparence et la séparation entre l'assurance de base et les assurances privées.
Cela permettra au moins de lutter contre la sélection des risques.
Et comme l'assurance de base n'a pas de but lucratif, on verra très vite qui sont les assureurs dont la fibre sociale est suffisante pour continuer à offrir cette pretations à leurs "chers" clients!

Écrit par : Dechevrens Olivier | 10/02/2012

Vraiment bien fait ton article, j'attend d'en lire plus. Bonne continuation et à bientôt :)

Écrit par : http://mutuelledesanimaux.wordpress.com | 14/02/2012

Les commentaires sont fermés.