27/02/2012

Jet d'eau...

jet d'eau.jpg

Genève ne sait pas faire dans le simple et le bon goût.

Un jet d’eau ne suffisait pas, nous voilà propriétaire d’un deuxième.

Il est vrai de poche. A portée de tout un chacun.

Génial pour l’office du tourisme, qui avait tendance à roupiller.

Prenez un verre d’eau et d’un geste élégant essayez de mouiller votre adversaire ou ami.

Il faut de l’entrainement et un bon coup de poignet.

En vous exerçant, faites attention de ne pas tremper la cuisine.

Le député Stauffer a encore à acquérir de la pratique. Il a raté son adversaire Weiss, qui, il est vrai,  a su esquiver le projectile liquide. Mais pas le bon docteur Aubert, qui ne s’est pas départi de son calme de psychiatre et de toute façon en a vu d’autre.

Et voilà, nous sommes à nouveau la risée de toute la Suisse.

 

On peut prendre cet épisode sur un ton humoristique et tourner la page.

On peut aussi se dire que nous allons franchement très mal à Genève.

Lorsqu’une société admet la violence comme allant de soi.

Qu’un journaliste pense qu’invectiver ses adversaires en les traitant de corrompu est signe d’intelligence et d’une grand capacité de travail, alors nous allons franchement très mal.

Où est le respect…

Monsieur Stauffer peut traiter un Conseiller d’Etat et des élus PLR  de tous les noms, proférer des accusations gravissimes (corruption).

« C’est du Stauffer, pensez madame Michu, ce garçon est l’avenir de Genève ».

J’ai honte.

Le gouvernement ne gouverne plus.

Le parlement ne légifère plus.

25 000 francs perdus l’autre soir, 1 point de l’ordre du jour traité.

Et c’est de notre faute.

Nous n’osons plus porter nos projets.

Nous ne savons plus les expliquer aux genevois.

Nous nous battons comme des charretiers en pensant qu’en faisant du sous-Stauffer nous allons avoir plus d’électeurs.

De quoi parlions-nous l’autre soir ; de logements, de postes de travail, de transports. Nous imaginions une autre Genève. C’était un débat important, et le résultat, une pantalonnade.

J’en appelle à un sursaut d’honneur.

J’en appelle à un gouvernement qui ose et qui surtout gouverne.

J’en appelle au respect des valeurs qui ont fait Genève.

J’en appelle à l’ouverture.

J’en appelle à la confiance.

Monsieur Stauffer est tout bêtement le reflet et le révélateur de notre société.

06:48 | Lien permanent | Commentaires (19) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Monsieur Weiss a selon toute vraisemblance calomnié M. Stauffer, qui dès lors a agi en état de légitime défense pour faire cesser la calomnie.

Les propos de Monsieur Weiss devraient pouvoir être appréciés par la justice en suite de la plainte que va déposer Stauffer.

Peut-on compter sur vous pour ne pas entraver la cour de la justice ? Pour lever l'immunité de
Weiss ?

Écrit par : CEDH | 27/02/2012

Légitime défense ! Je ne me réjouis pas du tout de voir les Genevois recourrir à la méthode Stauffer, à chaque fois qu'il s auront l'impression de devoir se défendre.
En quoi est-ce "légitime" d'avoir un comportement de cour de récréation dans un parlement ?
M. Stauffer doit pouvoir supporter que d'autres que lui profèrent des énormités, puisque lui-même emploie un langage excessif.
S'il se sait dans son bon droit, il a plusieurs autres options que le verre d'eau.
Depuis quand les gestes physiques sont-ils les seuls moyens de faire cesser la calomnie ?
Pour moi, c'est très clair : ni Weiss, ni Stauffer.Je ne chercherai à défendre aucun des deux. On peut difficilement tomber plus bas dans l'exercice de ses fonctions d'élu. Cette fois-ci, on a beau essayer de trouver des circonstances atténuantes, de faire de la dentelle et des distinguos savants, ça ne convaic pas.

Écrit par : Calendula | 27/02/2012

@CEDH : il faudra lever l'immunité de monsieur Weiss et de monsieur Stauffer, car monsieur Stauffer a également calomnié un élu du PLR, et monsieur Müller qu'il a traités de corrompus.
Dans ce cas je vote.

Écrit par : Bertrand Buchs | 27/02/2012

Vous êtes député au Grand Conseil genevois, membre du groupe PDC.

Écrit par : Pascal Décaillet | 27/02/2012

@ Buchs

Entièrement d'accord avec vous. Que le député PLR dépose plainte. Que Müller dépose plainte. Que les immunités soient levées. Que la justice fasse son oeuvre.

@ Calendula

Aller donc lire le code pénal.

Écrit par : CEDH | 27/02/2012

@ Calendula

Quelle autre option avait Stauffer pour faire cesser la calomnie en cours ? Aucune ! Sûr de son bon droit, il pouvait déposer plainte, me direz-vous. Mais la plainte c'est après coup pour punir ou réparer mais pas pour empêcher l'infraction en cours ! Si un Conseiller d'Etat du parti de Weiss vous casse la gueule, devez vous laisser massacrer et déposer plainte après coup ? Non, vous avez le droit de vous défendre de manière proportionnée. Et un peu d'eau pour se défendre d'une la calomnie télévisée c'est proportionné. C'est discourtois, je n'en disconviens pas, mais quelle est la courtoisie d'un calomniateur télévisé !

Écrit par : CEDH | 27/02/2012

@ Buchs

Vous avez entièrement raison, notre République est lamentable. Ces deux là sont lamentables. Les autres aussi. Et nos ennemis se réjouissent. D'ailleurs, ce dernier épisode n'a en lui même aucune importance. Je n'en parle plus. Bonne journée et occupez-vous de vos malades comme vous savez si bien le faire.

Écrit par : CEDH | 27/02/2012

Docteur,
pourriez-vous nous donner un avis autorisé sur ces caisse-maladies qui LEGALEMENT doublent leurs primes en cours d'année ? Ne peut-on vraiment rien faire contre ce racket ?

Écrit par : Gipi | 27/02/2012

@gipi : je vais en parler demain.
J'ai allerte le département pour demander qu'il réagisse.

Écrit par : Bertrand Buchs | 27/02/2012

légitime défense: Art. 15: Quiconque, de manière contraire au droit, est attaqué ou menacé d’une attaque imminente a le droit de repousser l’attaque par des moyens proportionnés aux circonstances; le même droit appartient aux tiers.


Monsieur Stauffer était-il "attaqué ou menacé d'une attaque imminente"??? il me semble qu'il faut comprendre de cette définition une attaque contre l'intégrité physique... les propos de Mr Weiss étaient une attaque "orale" par de simples paroles... je ne vois pas dès lors comment une réponse par une atteinte à l'intégrité physique d'un adversaire pourrait relever de la légitime défense...

Écrit par : matthieu | 27/02/2012

@CEDH:
J'ai bien compris que l'on peut invoquer le droit " à la défense proportionnée". Je m'en souviendrai bien lorsque l'on me calomniera ou que l'on m'arrachera mon sac et j'invoquerai la jurisprudence issue de ce fait récent. Au moins, cela aura servi à quelque chose.
Il se trouve des bandits à la kalachnikov pour se plaindre que la Police agit de façon disproportionnée en lui tirant dessus avec un pistolet au moment de sa fuite. Et des avocats pour les défendre. Difficile de distinguer la défense proportionnée...
La tendance à vouloir porter plainte à tout propos frise le ridicule.
Mon commentaire se situait à un autre niveau : M. Stauffer s'érige en juge et arbitre dans cette République. Il traite les autres élus de corrompus, il se prétend au-dessus des bassesses politiques.
Les deux protagonistes de cette tempête genevoise ne sont pas du tout de mon bord politique, mais je suis malgré tout déçue.

Écrit par : Calendula | 27/02/2012

"Il se trouve des bandits à la kalachnikov pour se plaindre que la Police agit de façon disproportionnée en lui tirant dessus avec un pistolet au moment de sa fuite. Et des avocats pour les défendre. Difficile de distinguer la défense proportionnée..."
Que de confusion en si peu de mots ! On est dans le les records mondiaux. Alors que la réponse est dans l'énoncé : "en lui tirant dessus avec un pistolet au moment de sa fuite."
Ben oui, c'est aussi simple que ça, calendula. Tirer sur qqn en fuite ne fait pas partie de la légitime défense.

Mais vous avez des excuses : les gens comme vous sont légion dans notre pays. J'ai même appris ce matin que non seulement la Suisse est le seul pays au monde qui accepte la dépose de demandes d'asile dans les ambassades, mais que notre pays paie l'avion aux requérants pour suivre les dossiers en Suisse. Ce qui explique l'afflux d'Erythréens chez nous... Sachant qu'il y a entre 30 et 100 millions de jeunes Africains qui veulent immigrer en Suisse aujourd'hui même, je vous propose d'immédiatement vendre tous vos biens pour payer les impôts nécessaires au prix de leurs billets d'avion...

Écrit par : Géo | 27/02/2012

Merci de votre coup de gueule Docteur Buchs !

Ce qu'il se passe au sein de notre République est indigne d'une démocratie !

Finalement peu me chaut de savoir qui a commencé, de Stauffer ou de Weiss, ce que je constate c'est un délitement de nos institutions et une image très peu reluisante de Genève que nous offrons. C'est grave !

Pour couronner le tout, j'apprends à l'instant la démission de Mark Muller et dans la foulée l'impétrant Stauffer, en homme providentiel qu'il croit être, se précipiter et s'imaginer déjà occuper le siège d'Isabel Rochat en imposant d'emblée une rocade ...

Stauffer au Conseil d'Etat ??? Ce serait catastrophique !

Finalement les partis gouvernementaux actuels ne sont-ils pas coresponsables de tout ce gâchis, eux qui tentent d'imposer leurs castings pour mettre leurs caciques au Conseil d'Etat ?

Est-il encore imaginable que l'on en revienne à la sagesse, au respect et au bon sens, dans l'intérêt de notre République ?

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 27/02/2012

@ Matthieu

Etrange conception que la vôtre. Si l'on vous suit lorsque l'on vous pique votre porte monnaie vous n'avez pas le droit de réagir. L'attaque dont il est question est une attaque à un bien juridiquement protégé. La propriété et l'honneur sont de tels biens.

@ Calendula

Si on vous arrache votre sac vous avez bien entendu le droit de vous défendre. Est-ce une bonne idée pour votre intégrité corporelle ? Je n'en suis pas sûr. Tirer sur fuyard n'est plus proportionné puisqu'il ne vous agresse plus et que vous ne faites plus que protéger votre propriété. Mais si on est en train d'arracher votre sac et que l'on vous menace de mort de manière plausible, vous n'êtes pas obligé de lâcher votre sac et pour sauver votre vie (pas vos biens) vous pouvez prendre le risque de tuer. Mais bon, je ne vous le recommande pas de le faire car vous courrez le risque d'être tuée ou gravement blessée, subirez d'innombrables emmerdements et allez faire des cauchemars votre vie durant. Pour la calomnie il faut l'interrompre et pas se venger après coup !


@ Jean d'Hôtaux

J'envisagerai, en désespoir de cause, Stauffer pour la protection des vieilles dames et de leurs droits de l'homme dans 20 mois. Pas aujourd'hui.

Et si on élisait Buchs. Et si Rochat démissionnait. Et si on élisait Nidegger.

Écrit par : CEDH | 27/02/2012

hola CEDH! ne montez donc pas aussi vite sur vos grands chevaux... je ne voulais que poser une question... je peux me tromper je n'ai fait qu'une lecture littérale et n'ignore pas qu'il peut y avoir interprétation...

ceci étant, pour reprendre votre exemple, quelqu'un qui me prends mon porte monnaie entre en contact physique avec moi... il me semble... (accessoirement je ne me trouve pas dans un PARLEment où le principe est la parole... c'est à dire les questions et les réponses, les provocations, les indignations, les invectives, les outrances, les démonstrations,...)

quand à l'honneur je le protège conformément à ce que la Loi m'offre de faire... c'est à dire une action en justice, un droit de réponse, une publication dans un journal... l'honneur il faut toujours le protéger... mais pas par tout les moyens... nous devrions tous nous méfier des "crimes d'honneur"... cela reste des crimes!

Écrit par : matthieu | 27/02/2012

@ Matthieu

Je crois que vous confondez légitime défense et vengeance. Si l'on est en train de vous calomnier vous pouvez interrompre le calomniateur dans son oeuvre en parlant plus fort que lui (si vous le pouvez), en coupant son micro ou de toute manière proportionnée. Si l'acte calomnieux est achevé, il n'y a plus d'attaque en cours ou imminente, alors effectivement il convient de faire appel à l'autorité.

Écrit par : CEDH | 27/02/2012

Genève est connu pour ses râleries éternelles et ce depuis très longtemps ,pourquoi changer?vous y perdriez toute crédibilité sur le plan national!

Écrit par : elena | 27/02/2012

Voilà les propos tenus par Weiss : "Quant on sait que cette personne a été condamnée par un arrêt du Tribunal administratif (brouhaha) a été condamnée par un arrêt du Tribunal administratif pour un montant de 50'000 francs."

Par ces allégations mensongères le dénommé Weiss insinue que Stauffer s'est enrichi illégitimement et personnellement. Ce qui est faux. Weiss, PLR tendance lâche, se dissimule derrière son immunité parlementaire pour calomnier et écope d'un avertissement, ce alors qu'il est passible de 3 ans d'emprisonnement.

Stauffer, qui a agi en légitime défense de manière amplement proportionnée pour mettre fin aux calomnies de Weiss, lesquelles étaient en cours, écope de 5 mois de suspension de commission.

Ecoeurant.

Je me réserve dès lors de voter Stauffer dès la prochaine élection complémentaire et non en 2013. Stauffer est le seul qui ait un programme parfaitement honorable : le rétablissement des droits de l'homme des vieilles dames et, plus généralement, des honnêtes citoyens. J'attends de lui qu'il nous expose son programme pour atteindre ce but. Et j'attends de toute autre candidat qu'il s'attelle à ce but.

Écrit par : CEDH | 28/02/2012

Très belle photos! j'espère pour CEDH que vous ferez le bon choix à la prochaine fois! merci et Bonne soirée!

Écrit par : faire part | 01/03/2012

Les commentaires sont fermés.