01/03/2012

Bon, que fait-on ?

Que-faire.jpg

 

 

A-t-on assisté à un coup d’état, hier ?

La prise du pouvoir du super ministre Longchamp !

Les autres aux fraises.

Ou comme le dit notre maître à tous, Jean-François Mabut, une façon élégante de renfiler le département des affaires sociales aux socialistes.

Bon donc, la bataille est perdue. Le siège PLR est oublié.

Pierre Maudet se réserve pour les prochaines élections et le PLR envoi un deuxième couteau aux casse-pipes.

Bref une histoire d’argenterie.

Le PDC est de nouveau le bec dans l’eau.

Nous avions l’idée que cette élection permettrait de redéfinir le travail du gouvernement, de créer un groupe fort avec une direction, des objectifs et une nouveau programme.

En fin de compte repartir de zéro.

C’est le sens de notre soutien critique.

Nous ne pouvons pas attendre 2 ans, voir 2ans et demi, pour commencer à régler les problèmes de Genève.

Imaginer une nouvelle majorité (de gauche) au Conseil d’Etat est une catastrophe.

Le travail du gouvernement va être impossible car le Grand conseil va s’opposer.

Et je me demande si la gauche fait le bon choix en voulant, immédiatement, un siège supplémentaire.

Depuis des mois, le parti socialiste est clairement dans l’opposition.

Il en fait son cheval de bataille.

Mais les ambitions personnelles et les rancunes font que l’intérêt du canton passe à l’arrière plan.

Le grand conseil est à droite, le gouvernement doit être à droite. Point.

Le siège PLR doit rester PLR. Point.

On décide d’une élection tacite et on fait des économies.

Pour que la position des socialistes soit juste, il faudrait une élection générale avec la démission de l’ensemble du gouvernement.

Politique fiction ?

07:00 | Lien permanent | Commentaires (15) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Supprimez toutes les fêtes religieuse et autres congés vous aurez de quoi arriver enfin à réaliser tout ce qui de toutes manières sera remis aux oubliettes ,noblesse oblige Paques et ses vacances ayant réussi à faire oublier tous les pourquoi d'aujourd'hui dont le vôtre.Les Rois avaient compris comment saboter toutes revendications du peuple ,la religion avait ses fêtes ,les Rois eux s'en donnèrent à coeur joie pour offrir au peuple des occasion de festoyer et boire afin de pouvoir justement mieux le manipuler
Il suffit de comparer avec le passé,les anciens ont réalisé en quelques années après guerre ce que personne de nos jours ne peut réaliser sauf sous forme de projets coutant la peau des fesses mais vite remisés exceptés les plus dingos qui eux sûrs arrivent à maturité avec tous les inconvénients d'une précipitation irréfléchie

Écrit par : elena | 01/03/2012

Idée. L'entente renonce à toute candidature. L'UDC aussi. Et on élit Stauffer. C'est quand même pas lui qui a mis la République dans l'état où elle se trouve. C'est vous, l'entente, et vos complices socialiste, pas lui.

Mais bon si vous avez mieux que Stauffer, je suis toujours très intéressé.

Remarquez que Stauffer cela ne serait pas pire pour les droits de l'homme des vieilles dames et des honnêtes gens que Ramseyer-Spörri-Moutinot-Rochat.

Mais bon vous allez bien nous en sortir un de derrière les fagots pour empêcher l'élection de l'ennemi et provoquer l'élection d'un socialiste.

Chez vous c'est : qui s'y colle ? Les biens pensants ne veulent pas perdre le gâteaux.

Stauffer à la police avec Poggia comme collaborateur personnel permanent. Pas mal, finalement, non ?

Écrit par : CEDH | 01/03/2012

Voilà une opportunité pour le PDC. Sans doute votre prochain papier. Puisque le PLR n'a pas l'homme de la situation, le PDC va mettre au congélateur son projet de grande alliance avec les Verts et revenir à courtiser son ancien allié, en proposant un homme à lui. Oui un homme, car aucune femme ne semble s'être annoncée. Ainsi le PDC sera dans la place lorsqu'il s'agira de remplacer Pierre-François Unger fin 2013. De la sorte,, votre parti qui devrait disparaître de l'exécutif au vu de ses résultats sauverait les meubles.
Petit problème, qui serait susceptible de proposer autre chose que la continuité, si ce n'est Éric Stauffer en matière de sécurité? Et les Genevois en ont assez de ce passage de témoin consensuel.
Même celles et ceux qui peuvent avoir des doutes sur les capacités d'Eric Stauffer à trouver des solutions (dont je ne suis pas), peuvent se dire: "il dit depuis quelques années qu'il peut faire mieux, met-on le au défi, et il sera toujours temps de changer à fin 2013 si ce n'est pas le cas" . Les autres on sait par l'acte qu'ils ne changeront rien. Et je relève que dans son communiqué du 29 février, le Conseil d'Etat a indiqué expressément que l'attribution des Département dépendrait du nouvel élu. Qui pourrait douter qu'Eric Stauffer hériterait de la sécurité? Le lui refuser serait prendre une décision que la population ne comprendrait pas. On le fera donc en espérant qu'il échoue, tant du côté de la droite que de la gauche. En conclusion, il s'impose de voter pour Éric Stauffer.

Écrit par : mauro poggia | 01/03/2012

A lire votre article on peu se demander a quoi sert vraiment d'effectuer des élections pour le Conseil d'Etat ?

Vos arguments :
Si le parlement est à droite le gouvernement doit aussi l'être,
si la gauche est majoritaire au gouvernement le Grand Conseil s'opposera [PAR PUR PRINCIPE ET IDÉOLOGIE BOURGEOISE ?] à toutes les actions du gouvernement,
le siège PLR doit rester PLR,
sans élection on fait des économies.

Je constate votre grand sens de la démocratie M. Buchs ...

Et votre collègue Bartassa qui veut remettre les crucifix dans les salles de classe des écoles publiques.

Peut être un problème de démocratie plus profond au PDC genevois en fait ...

Écrit par : Olivier | 01/03/2012

Bonjour Bertrand !
tu as raison F. Longchamp est un très bon ministre, par contre j'ai beaucoup de peine à suivre ton analyse de la suite.
La reprise du DCTI par F. Longchamp est provisoire et se terminera le 29 juin prochain, d'autre part je ne vois pas ce qui te fais écrire que le siège PLR est oublié...
Trois petites questions...
Peux-tu nous donner le nom du couteau ?
Pourquoi le PDC se trouve-t-il le bec dans l'eau ?
Petite précision sur le sens du soutien critique ?
Je trouve tout ça un peu nébuleux, mais ce doit être la distance que j'ai aujourd'hui avec la politique...

Écrit par : Marc Nobs | 01/03/2012

Cher Marc,
Mon propos n'est pas des plus limpides et je m'en excuse.
Résumons : la droite doit rester majoritaire car le parlement est de droite (actuellement le MCG qui n'était ni de droite ni de gauche, se réclame très clairement de la droite).
Un CE de gauche avec un parlement de droite, je n'ose pas imaginer.
On ne peut pas attendre 2 ans pour résoudre les problèmes de Genève.
Nous avons donc besoin du meilleur des meilleurs PLR.
C'est la raison de la position du PDC.
Si le PLR n'arrive pas à trouver de candidat ou envoi aux casses-pipes un second couteau (dont je ne connais pas la marque), alors le PDC présentera un candidat.

Cher collègue Poggia : merci pour votre avis mortuaire. Ne vous en faites pas le PDC est en train de se réveiller et ne va pas disparaître.
Vous savez très bien que vous êtes le seul candidat valable du MCG.
Et que nous ne pouvons pas discuter ni soutenir monsieur Stauffer, encore moins après ce qui s'est passé vendredi dernier.
Vous attendez de la reconnaissance des autres partis, alors arrêtez de nous traiter de débiles profonds, d'inutiles ou d'autres noms d'oiseaux.
Devenez adulte.

Écrit par : Bertrand Buchs | 01/03/2012

Vous ne pouvez pas soutenir Stauffer après ce qui s'est passé vendredi. Mais que s'est-il passé vendredi ? Stauffer s'est défendu du délit de calomnie qui était en train d'être commis par un député du PLR, ce en projetant de loin de l'eau tempérée. Vous confondez la victime et l'agresseur. Le bien et le mal. Avec vous les vieilles dames et les honnêtes citoyens ont tout à craindre. D'ailleurs, les vieilles dames se font jeter hors des taxis de l'aéroport parce qu'elles ne vont pas assez loin, ce alors que les taxis sont supervisés par Unger. Unger, PDC tendance ventilateur.

En tous les cas votre projet est clair. Un candidat de l'entente pour s'assurer que Stauffer ne soit pas élu et, par là, l'élection d'un socialiste. Tout continuera à aller mal, mais cela sera de la faute de ce peuple qui ne comprend rien avec sa majorité de gauche au Conseil d'Etat.

Vous n'êtes pro-rien. Vous êtes anti-Stauffer.

Écrit par : CEDH | 01/03/2012

@M. Buchs,
Cher collègue,
"Le grand conseil est à droite, le gouvernement doit être à droite. Point."... écrivez-vous.
Une parfaite illustration de ce je dis depuis toujours : le centre n'existe pas. Le centre c'est toujours la droite....et quand la situation devient tendue ça se voit mieux..... et c'est bien qu'il en soit ainsi,ça améliore la lisibilté.
avec ma cordiale considération.
p.l.

Écrit par : pierre losio | 01/03/2012

Z'avez raison pas besoin d'élection pour voir comment ca va finir. je vous donne deja les score au soir du 2 em tour Stauffer 26% PLR 34 % et PS 40% est élue la candidate PS pas besoin de payer pour en arriver là , il en sera ainsi ! Comme la droite ne voudra pas lacher la construction Longchamps devra y reter et refiler le social au PS.

Écrit par : xoxo | 01/03/2012

Une femme socialiste au DCTI serait un atout pour Genève. La vision d'une femme sur le développement de notre région sera plus complète que celle d'un homme, elle intègre mieux les problématiques sociale et éducative à celles du développement territorial et urbain. De plus, socialiste, elle sera plus proche des problèmes humains et citoyens des petites gens, plus sensible aux problèmes et enjeux que posent les équilibres à trouver et à maintenir dans l'économie future.

Une magistrate socialiste semble nettement plus observante quant à un état fort et régulateur pour réaliser cet équilibre tout en faisant l'effort d'augmenter le patrimoine public: une plus juste redistribution des richesses. La prévoyance économique et la capacité d'anticipation sont absolument indispensables pour tous objectifs de développement.

Il faut une gouvernance qui ne nous mène pas à la faillite avant de rêver de mégapoles d'excellence. Rien n'est plus dangereux et plus instable que de laisser l'abîme se creuser entre les populations.

Quelle différence entre un PDC et un PLR dans la posture? Aucune différence. Ceux-ci, depuis des décennies ont toujours puisé et puiseront encore aux mêmes sources avec le même appétit. Ils réservent le gâteau pour les mêmes goinfres (on n'a rien entendu du PDC sur le populaire loyer de Mark Müller ni sur les abus discriminatoires de longue date contre les Genevois dans l'affaire des personnels des HUG).

Si c'est là aussi le projet des Verts et des Verts Libéraux - celui d'enrichir les siens, d'assiéger totalement l'administration de l’État - qui vont rejoindre le PDC, alors ils ne sont plus du tout crédibles. Leur écologie ne serait plus que cosmétique bon marché, leur peinture verte peu couvrante ne suffira plus pour duper.

Écrit par : Beatrix | 01/03/2012

A sa prise des pouvoirs absolus, lors de la vendetta de la dernière répartition des département, la droite nous avait promis qu'il n'y avait que de cette manière qu'elle pourrait assumer réellement la politique du gouvernement.

On voit bien à quoi cela nous a mené: un catastrophe absolue!

Puisse la gauche reprendre un tout petit peu cette gabegie!

Écrit par : Ozo Pingu | 01/03/2012

Béatrix

Quelle sexisme !

Écrit par : CEDH | 01/03/2012

Beatrix, s'il y a bien un parti qui place les siens dans l'appareil d'Etat, c'est le PS. Champion toutes catégories. Le DIP est truffé de cadres et de cadrettes qui n'ont sur leur CV qu'un seul titre de gloire: la carte du parti. Idem à la Ville. Quant à la culture, c'est bien simple, si vous n'êtes pas proche du PS, aucune chance. Ni pour un job dans les services, ni pour les subventions. Par contre, si vous êtes proche de Beer ou de son aéropage, tout vous est permis. Si vous voulez vraiment qu'on sorte les casseroles, on en a des wagons ! Croyez-vous cela intelligent ?

Écrit par : A la soupe | 01/03/2012

Quels parti ne traine pas une batterie avec lui?
Voyez donc le peuple à quelle sauce il est mangé!
Quant à un emploi, j'en sais quelque chose. Durant ma vie entière j'ai travaillé en France et en Allemagne - pas comme fonctionnaire car il faut en avoir la nationalité - C'était l'exil forcé dont on ne parle jamais.

Finalement les gouvernements se ressemblent malgré leurs dit régimes démocratiques. Il est guère pensable qu'on puisse le réformer puisqu'il est déjà LE modèle, LA référence auprès des autres nations moins technologisées.

Ce qu'on peut en tout cas reprocher aux partis, c'est de ne plus former leurs candidats aux charges d'un État. Si le PS l'a fait, peut-on le lui reprocher? ou doit-on déplorer la défection en face? Ceci est d'autant plus vrai pour l'extrême gauche. Mais il semble aussi que MCG, dans sa conduite interne, parviendra aux mêmes limites à moyen terme.

Écrit par : Beatrix | 01/03/2012

Triste blog, tristes commentaires, tristes députés, tristes partis.... une fois encore nos édiles ont donné un spectacle lamentable et la remarque vaut autant pour Eric Stauffer que pour M. WEISS et consort.. l'exemplarité, l'honnêteté intellectuelle et un minimum d'éducation devrait leur interdire de se conduire comme des élèves de 2 enfantines en cours de récréation...
et quant aux stratégies sur l'avenir, je reste pantois devant le plaidoyer de Béatrix.. Femme ou homme, sincèrement l'on s'en fiche. Que les partis traditionnels se montrent capable de nous proposer des candidat-e-s honnêtes et travailleurs-euses pour qui l'intérêt général passera avant l'intéret personnel et celui des copains.. un voeux pieux, un fantasme, un rève, je ne l'espère pas...

Écrit par : genegegenvoix | 01/03/2012

Les commentaires sont fermés.