26/03/2012

Il faut sauver le soldat "médecin de famille".

médecin de campagne 2.jpg

 

 

Brusquement, il y a urgence.

Le médecin de famille est en train de disparaître.

Il faut le sauver.

Mais, n’est-ce pas trop tard ?

On a tout fait pour arriver à cette situation.

Absence de formation crédible.

Diminution de son revenu.

Manque de visibilité.

Concurrence avec des « eurodocs » (3 ans de formation après le diplôme contre plus de 5 ans en Suisse), moins bien formés.

Désintérêt des patients qui ne font plus confiance et qui préfèrent voir le « spécialiste ».

Il faut repenser tout le système.

Prévoir une meilleure planification des cabinets médicaux.

Nombres de spécialistes, nombres de médecins de famille.

Et surtout que les hôpitaux universitaires et régionaux mettent en pratique une formation crédible du médecin de famille.

Et s’il vous plaît pas dans un système au rabais, du genre vite fait bien fait.

Le médecin de famille doit être le meilleur, il doit donc pouvoir bénéficier de la meilleure des formations.

06:40 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

ce qui a tué le médecin de famille c'est la paperasse et l'ordinateur obligeant celui-ci a engager des secrétaires informatisées et non sténographes et surtout habituée à le remplacer au pied levé en cas d'urgences à l'extérieur,comme faire un vaccin ou une injection ou prise de sang,elles étaient le bras droit du médecin.Le progrès a tué même cette profession qui se devait être pour le patient une sécurité avant tout,on est loin de ressentir face aux jeunes médecins actuels cette confiance qui régnait entre les différentes parties de l'époque,quel dommage et quelles pertes d'hommes d'une très grande valeur humaine qui ont disparu pour qui le mot rendement était secondaire .Eux partis c'était le désespoir pour beaucoup de personnes devenues âgées et de plus en plus méfiantes face aux nouveaux jeunes médecins beaucoup plus turbulents ,n'hésitant pas à utiliser leur natel en pleine consultation.Est -ce encore temps? a cette question je vous laisse le choix d'y répondre personnellement a voir les moyens actuels branchés plus sur la rapidité que sur l'estime des soins a offrir au patient en premier on peut émettre de nombreux doutes,surtout si l'on sait qu'en parlant de* belles plantes*/pour la gente féminine/ l'humanité a depuis mélangé tous les genres
On ne sait plus si le médicament qui est offert aux patients doit convenir aussi aux plantes aquatiques ou si le patient doit pouvoir être absolument sain pour ne pas contaminer plus tard le bétail qui mangera son corps recyclé,avec toutes ces philosophies transcendentales,l'occident y a perdu son âme et ses propres facultés et surtout sa propre intelligence

Écrit par : lovsmeralda | 26/03/2012

Et quand on n'a plus de famille, on fait quoi? on prend 6 Nembutal avec un demi-litre de whisky et on s'allonge dans une baignoire?

Écrit par : denise | 26/03/2012

@Denise,peut-être direz vous comme d'autres désormais on reste et on attend que la douleur passe tandis que pour une hospitalisation y'a des services spéciaux pour être accompagné,Pro Senectute en l'occurence si cela existe toujours,mais c'est un fait qu'être seul et sans famille peut poser problème Car on vit dans le monde de la défiance entretenu par les médias et les radotages de gens de plus en plus mécontents qui aiment effrayer surtout les gens vivant seuls et sans contact avec l'extérieur de plus en plus nombreux malgré encore une fois les médias affirmant le contraire ,ce n'est pas vrai!
La télévision pour seule compagne,l'alcool ou je ne sais quoi,quand au monde les entourant ils préférent l'ignorer,je parle de gens seuls et retraités ,leurs endroits favori sources de rencontres entre gens du même âge ayant disparu ,faute de tolérance de gens ayant une trouille bleue de la contamination ou de peurs encore une fois aggravée par les médias inventant même des pandémies,alors les gens se protègent.
On en est là mais en France parait que c'est pareil donc on pourra pas dire,faut toujours que les suisse fassent autrement
Sans omettre et là c'est pire cette toxique manie dont souffre beaucoup de gens ,ne parler que de la mort et suicide.Alors autant rester chez soi et cultiver des idée positives qui sont aussi un excellent médicament ne coutant rien à la société mais attention ne riez pas trop cela fait désordre parait-il
La preuve les fumeurs adoraient rire ,on a fermé beaucoup d'endroit ou ils aimaient se retrouver,maintenant ils rient chez eux,mais là encore cela ne plait pas à tout le monde et c'est vrai en plus,ensuite on se demande pourquoi autant de gens sont malheureux,depuis la fin de la guerre on a jamais croisé autant de gens avec des mines si désabusées,y'a un malaise et les socialistes s'y entendent à merveille pour l'entretenir,belles paroles mensonges en fumées suite aux soirées arrosées ou tout le monde a bien ri encore une fois sur le dos des contribuables ,là aucune doute possible
excusez la longueur des propos!

Écrit par : lovsmeralda | 26/03/2012

Les commentaires sont fermés.