16/04/2012

Que c'est long...

 

Une semaine de vacances. Et rien ne change. La politique genevoise a joué la diva alanguie soignant ses vapeurs.

Le néant, la torpeur.

Et nous allons encore attendre jusqu’au 17 juin pour connaître notre futur conseiller d’Etat.

Trop long.

Mais que peut-on raconter durant 2 mois.

Alors que nous connaissons les arguments des uns et des autres.

Alors que nous savons les forces en présence.

La campagne va tirer en longueur et ce ne sera pas bon pour l’image de Genève.

Une campagne courte aurait obligé à aller à l’essentiel.

A concentrer le débat sur ce que nous voulons pour Genève.

A éviter le buzz et les effets d’image.

A force de se répéter, et cela sera obligatoire, nous allons désintéresser l’électeur.

ennui.jpg

07:45 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

décourager les lecteurs ?on vous rassure d'autres s'y emploient admirablement.Parcontre diable qu'il fait bon de pouvoir vous lire à nouveau

Écrit par : lovsmeralda | 16/04/2012

ce qui décourage l'électeur, ce sont les députés qui déposent des motions pour un oui ou pour "un nom", si vous voyez de quoi je veux parler.les gens qui prennent le forum politique pour un marketing gratuit de leur petite personne.

Écrit par : Anastase | 16/04/2012

Les commentaires sont fermés.