23/04/2012

La droite de la droite est-elle soluble dans l'Ovomaltine ?

AMG.jpg

 

 

Tiens pour une fois les Français vont devoir résoudre, avant le centre du monde et de l’univers qu’est Genève, la question d’une vraie coalition de la droite.

Monsieur Sarkosi a 2 semaines pour devenir le rassembleur de la droite et fédérer Bayrou et le Pen.

Cela semble impossible et pourtant.

Monsieur Hollande risque de devenir président alors que personne n’en veut.

Pour sauver la France, il faudra qu’il fasse un programme de droite.

En aura-t-il le courage ou les capacités ?

Le Président sortant a la capacité de renverser la vapeur. Il est toujours excellent dos au mur.

La vraie question.

La même que chez nous.

Arrêtons d’ostraciser la droite de la droite et discutons d’un programme commun.

Il restera toujours de divergences et c’est tant mieux.

Mais arrêtons de perdre des élections bêtement.

07:56 | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

"Arrêtons d'ostraciser la droite de la droite": je suis très heureux de vous l'entendre dire, vous. Me situant, au fond, à peu près là où vous êtes (en termes d'ancrage historique et philosophique, familial même), je n'ai cessé, depuis des années, de dire ce que vous venez d'énoncer ici. Et qui rejoint le très juste et très lucide combat d'un Cyril Aellen. L'avenir, la clef la solution, ce sont vos propos d'ici et d'aujourd'hui. Et non d'illusoires passerelles avec l'autre camp. Car les Verts, Cher Bertrand, le jour venu, finissent toujours par voter avec la gauche.

Écrit par : Pascal Décaillet | 23/04/2012

Cher Pascal, il m'a fallu du temps pour arriver a ce constat aide de l'idée que le centre n'existe pas (merci a Pierre Losio).
le travail de tous les jours sur le terrain communal m'a ouvert les yeux.

Écrit par : Bertrand Buchs | 23/04/2012

Il faudra m'expliquer comment "Monsieur Hollande risque de devenir président alors que personne n'en veut". Si j'ai bien compris le principe d'une élection démocratique à scrutin majoritaire à deux tours, est élu celui qui récolte le plus de voix non ?

Écrit par : Gogo | 23/04/2012

Sage réflexion qui éviterait ainsi une stigmatisation perpétuelle des extrêmes et donc un accroissement des idéaux nauséabonds !

Écrit par : Schlechten w. | 23/04/2012

"Arrêtons d’ostraciser la droite de la droite et discutons d’un programme commun."

En effet, rien n'est plus simple : "Vous faites ce que vous voulez avec les bougnoules, nous faisons ce que nous voulons avec les finances."

Écrit par : Plouf | 23/04/2012

Eh ben voilà, c'est quand même plus simple quand on le dit, faut s'allier avec l'extrême droite, la droite de la préférence nationale, la droite du nationalisme tonitruant, des réponses simples à des problèmes compliqués. Notre ami Pascal qui se prend pour Barres le nez dans ses livres comme un vieil adolescent boutonneux est de votre avis. c'est marrant vous savez, il y a plein de gens qui ont pensé ça en 1933, sîl faut en passer par là pour sauver le pays alors bon, arrêtons de stigmatiser le NSDAP, écoutez-les, ils ont peut-être quelque chose à nous dire. Vous savez mon cher Bertrand, il y a des jours où j'ai envie de vous administrer un énorme coup de pied au derche pour apprendre à réfléchir à vos propos. Quant à Descaillet l'aboyeur public et thuriféraire auto proclamé de la droite lustrée, je lui conseille d'aller s'expatrier dans un pays où les trains partent à l'heure, Croatie ou Hongrie au choix. Vous deshonorez notre ville.Ce blog commence à sentir le fagot.

Écrit par : Anastase | 23/04/2012

@Anast-naze :
Vous n'êtes pas obligé de lire ce blog, ça vous soulagera peut-être vos narines apparemment sensibles et surtout évitez de publier vos commentaires à l'odeur coco...

Écrit par : JMC | 24/04/2012

Les commentaires sont fermés.