31/05/2012

Changement de perspective...

anamorphismes.jpg

 

 

Bizarre, bizarre, vous avez dit bizarre comme c’est étrange.

Brusquement monsieur Stauffer a la peste.

Arrière, passez votre chemin, homme de peu de foi.

Il a fallu que la Chancellerie fasse le travail que tous journalistes auraient pu faire depuis longtemps pour que brusquement on crie au scandale.

Il a fallu qu’un journal romand écorne l’icône, pour que courageusement on ose, mais pas de suite, suivre le mouvement.

Le problème de Monsieur Stauffer c’est qu’il s’arrange avec la vérité.

Il existe une loi pour monsieur tout le monde et une loi pour monsieur Stauffer.

Enfin de compte, il utilise les imperfections du système pour se soustraire à certaines règles.

Soyons honnêtes, ce n’est pas le seul.

L’erreur, c’est de clamer, sur tous les toits, sa probité et de se donner en exemple de la droiture politque.

Dans ce cas, le discours politique devient illisible et sonne faux.

Monsieur Stauffer ne sera pas élu pour cette raison. Il n’est plus crédible.

07:09 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

30/05/2012

Tout fout le camp...

bouquet.jpg

 

 

Vous connaissez le coup du bouquet de la mariée.

Vous l’avez probablement testé lors de votre adorable mariage.

Votre fraîche épouse jette son bouquet en tournant le dos à une meute de jeunes filles en fleurs qui vont s’étriper pour pouvoir s’en saisir et être sûres de se marier dans l’année.

Nous sommes dans du classique de chez classique.

Une belle tradition.

Et bien malheureusement c’est fini.

Les jeunes filles en fleurs ne veulent plus se marier dans l’année.

Le bouquet retombe lourdement sur le sol et y reste.

Et celle qui s’y colle est, ou à son 18ème mariage, ou désire que son copain fasse un infracactus du mésoscaphe dans l’instant.

Je propose que nous changions cette tradition.

C’est le marié qui jette le bouquet et ses copains qui l’attrapent.

Je suis certain que cela va marcher.

06:31 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

25/05/2012

La norme !

normal.jpg

 

 

C’est quoi une norme, la norme.

Puisque dès maintenant pour réussir, il faut être normal.

Le Président de la République Française vient de lancer un nouveau concept.

Le Président normal.

Faut-il le comprendre comme le Président banal, le Président Badinguet, le Président code-bare, kleenex…

Culoté dans une époque de personnalisation à outrance, cette revendication de normalité.

Et que voit-on, un président normal suivi par une meute de journaliste lui posant la question de l’usage, non pas du monde, mais de la norme.

Dès maintenant tout ce que touche, ou fait, monsieur Hollande sera LA NORME.

On peut imaginer une ligne de produit Hollande.

Le croisant, la pâte dentifrice, le livre, le train, la voiture…

Soyez dans le trend, soyez normal.

Peut-on suggérer que l’Elysée se transforme en chambres d’hôtes ?

Et pour pousser la réflexion jusqu’a l’extrême, et si nous tirions au sort pour désignez nos députés, nos présidents.

Bon pour nous, bons suisses, cette exigence de la normalité nous semble banale.

Notre Conseil fédéral est tellement normal (en fin de compte c’est anormal qu’il soit si normal) qu’il peut recevoir, sans risque, le nouveau label  « Hollande 2012 ».

07:38 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

23/05/2012

Me voilà condamné ...

condamnation.jpg

 

 

7 jours, sans sursis, sans pouvoir faire recours, sans pouvoir m’expliquer, sans enquête contradictoire.

La Justice facebook a sévi.

7 jours d’interdiction d’utiliser la fonction « nouveaux amis ».

Il semble que j’ai eu l’outrecuidance de demander à des personnes de devenir mes amis sans que je les connaisse préalablement.

J’ai du faire amende honorable.

A qui, je ne sais pas, mais à probablement à la big machine que me surveille du fin fond des States.

Cela m’a fait un poil froid dans le dos.

Comme un sentiment qu’il y a quelque chose qui cloche.

Un petit truc malsain.

Big Brother est probablement déjà parmi nous.

J’ai essayé de le supprimer de ma liste d’amis, mais cela ne marche pas.

 

PS : qui n’a rien à voir : (spécial dédicace pour les TPG) Cela fait 48 heures que les distributeurs de billets ne marchent pas à Bel-Air (ligne 12), dois-je en parler à Big Brother facebook ?

06:26 | Lien permanent | Commentaires (10) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

22/05/2012

Incompétence ?

cornavin2.jpg

 

 

Il faut agrandir la gare. C’est parti mon doudou, dans l’urgence, on ajoute, on démolit, on rafistole.

C’est qu’il faut se dépêcher parce qu’après l’heure ce n’est plus l’heure et les pépettes de la Confédération seront pour les autres.

Comme pour le CEVA, comme pour le TCOB, on se grouille.

Décisions de dernière minute, pas bonnes, sans réflexion avec des si et des peut-être.

Et surtout on arrive en réunion sans dossier, sans proposition, sans plan pour l’avenir.

Faut-il maintenir la gare principale à Cornavin ?

Ne faut-il pas privilégier le quartier Praille-Acacias-Vernet ?

Quid du raccordement aéroport-Lausanne sans passer par le centre ?

Où sont les rapports ?

Pensez-vous que vous pourrez discuter avec la CFF sans quelques munitions dans la besace ?

La théorie du y-a-qu’à ne sert à rien ?

Creuser sous Cornavin ?

1,7 milliards sans être sûr que c’est faisable ?

Vous croyez au père Noêl.

Il y a 3 tunnels qui attendent d’être creusés en Suisse-Allemande. Et là soyez en sûr, les dossiers sont tip-top en ordre. Ils peuvent commencer de suite…

07:34 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

18/05/2012

La Solidarité et la Générosité...

générosité.jpg

 

 

Deux mots magnifiques.

Et pourtant.

Prenez l’exemple des caisses maladies.

Désir profond de changer la LAMAL à leur convenance.

Volonté de décider, à la place du gouvernement, de la politique de santé de la Suisse.

Faiblesse de notre exécutif et de notre législatif.

A force d’écouter les sirènes de SantéSuisse, les propositions de réformes tombent à l’eau. Le peuple n’en veut plus.

Une fois la votation, sur les réseaux, terminée (une probable claque pour notre parlement), on va nous bassiner sur le fait que les jeunes payent trop de primes et les vieux pas assez.

La solidarité inscrite dans la LAMAL, vous oubliez.

Société de la peur et du chacun pour soi.

Société du court terme.

On va jouer une génération contre une autre.

Pourquoi ? Simplement pour se faire un peu plus d’argent à la fin de l’année.

Le Politique doit reprendre la main.

07:36 | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

15/05/2012

Abus sexuels.

abus.jpg

 

 

Constat difficile, sujet tabou.

Le président de la Fédération des Médecins Suisses, Jacques De Haller, lâche un chiffre.

10 % des médecins auraient commis des abus ou des « inconduites » à caractères sexuel sur leur patient.

80 % d’entre eux seraient des récidivistes.

En lisant ces chiffres, j’ai eu le bourdon. 1 médecin sur 10 en Suisse se comporte d’une façon inexcusable. 1 médecin sur 10 a bafoué son serment.

1 médecin sur 10 devrait être exclu de la profession.

Mais que fait l’Etat, mais que fait le FMH.

Et puis un doute, sur quoi reposent ces chiffres.

Sur une étude américaine.

En Suisse aucune donnée.

Selon le Président du Conseil d’Etat du canton de Vaud, monsieur Maillard, c’est 1 à 2 cas par an.

Alors pourquoi avoir lancé cette affirmation.

Je me sens blessé, je me sens déstabilisé.

En voulant parler d’un sujet important, essentiel, monsieur De Haller, vous avez jeté l’opprobre sur le corps médical.

Il faut maintenant en avoir le cœur net.

On ne peut plus reculer.

C’est 10 %, c’est 1 %.

Combien de cas ?

07:35 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

11/05/2012

Il est difficile de se battre contre l'arbitraire...

arbitraire.jpg

 

 

Difficile débat hier soir, au Grand Conseil, sur Merck-Serono.

L’impuissance, le fatalisme.

C’est tellement gros, incroyable, incompréhensible, arbitraire que les mots ont de la peine à définir notre ressentiment.

On peut toujours trouver une raison. Le fin d’un médicament, l’absence de nouvelle substance, mais il nous restera toujours un petit doute. Et si dès le début, cette firme savait qu’elle fermerait, une fois son profit fait.

Ou alors il faut se rendre compte que la façon de faire de certaines grandes entreprises n’a rien à voir avec notre compréhension.

On se passe de la responsabilité social.

On décide un jour, on coupe le lendemain.

Pas simple, lorsqu’on croit à la responsabilité individuelle et à la liberté d’entreprendre.

J’avais imaginé demandé un prix au départ : l’immeuble pour 1 franc symbolique.

Cela n’a pas plu. Une plaisanterie de mauvais goût pour certain.

J’ai donc accepté de retirer mon texte pour que le parlement puisse faire preuve d’unanimité et de solidarité.

Malheureusement nous n’avons pas pu atteindre ce but : Tous unis derrière les employés. Les clivages politiques et les manœuvres électoralistes ont fait le reste.

J’ai été mauvais dans mon intervention, trop d’émotion, trop de tripes.

Je suis toujours déstabilisé face à l’arbitraire.

07:47 | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

09/05/2012

Amnésie...

amnésie.jpg

 

 

Cher Président de la Fédération de Médecins Suisses vous m’avez estomaqué hier soir. Disons que j’ai eu de la peine à digérer ma saucisse de Saint-Gall lorsque j’ai appris votre salaire annuel, 340000 francs.

Bigre, comme d’habitude, j’ai du dormir lorsque la chambre médical a accepté un tel montant, ou bien c’était dans un autre temps, celui des cerises.

J’avais à peine repris mon souffle, que j’entends votre justification. C’est normal c’est le salaire moyen des médecins suisses.

Bing, la polémique.

Vous vivez dans quel monde !

N’étiez-vous pas médecin généraliste dans mon beau canton, le Grand Genève ?

Est-ce que vous vous êtes rendu compte qu’en racontant de tels inepties vous avez rompu le rapport de confiance entre les médecins de famille et vous.

Votre réélection est mal partie.

Le salaire moyen des médecins de famille genevois travaillant uniquement avec le tarif de base (Tarmed) est de 100000 à 150000 francs par an.

Il faut rétablir la vérité.

Vous comprendrez que le médecin de base que je suis soit fâché.

Fumasse.

Nous voyons depuis des années notre revenu diminuer, nos charges augmenter.

Nous attendons de la part de la FMH une politique un peu plus solide et véhémente pour obtenir une revalorisation de notre point.

Et pas des justifications fumeuses et scandaleuses quant à votre rémunération.

06:58 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

07/05/2012

La France a élu monsieur Bovary...

bovary.jpg

 

 

La France voulait un président normal, elle a un président banal.

Son premier discours manquait de souffle, de hauteur et d’émotion.

On y a appris qu’il y a avait du côté des bons, donc de la gauche, les Républicains et les Humanistes.

Merci pour la droite.

En résumé monsieur Hollande sera le Président des bons et des autres.

 

La droite, elle, peut remercier madame Le Pen.

2 000 000 de votes blancs.

L’extrême droite fait toujours le jeu de l’extrême gauche.

Mélanchon, le Pen même combat.

Et bien du plaisir à monsieur Hollande dans ses relations futures avec la gauche de la gauche.

Grèves et manifestations en vue.

06:55 | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

04/05/2012

On a la banane...

banane.jpeg

 

 

Poussez-vous, on arrive.

Silence les rupestres et les habitants du royaume de Piémont-Sardaigne, le grand Genève est né.

Logique, puisque le lac est genevois, tout ce qui est autour et alentour l’est aussi.

Une évidence.

Il paraît que cela a déplût.

Incompréhensible.

Nous sommes le nombril du monde et au-delà.

Nous sommes le canton le mieux gouverné et géré de l’univers.

Alors, un autre nom ne pouvait pas être envisagé.

C’est pour votre bien.

Vous ne vous rendez compte de votre chance.

Vous habitez dans le Grand Genève.

 

PS : Juste pour votre gouverne, j’ai voté pour le Genevois, ne le répétez pas à ma mère…

06:17 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

03/05/2012

Bertrand Levrat est le futur directeur de l'hôpital cantonal...

Levrat.jpg

 

 

La Julie nous l’apprend ce matin.

Le comité stratégique, de sélection, ou de ce que l’on voudra aura le choix entre l’actuel directeur de l’Hospice Général et une directrice d’un hôpital français.

Comme il est impensable de nommer un voisin à ce poste, après la saga des infirmières françaises, monsieur Levrat gagne par abandon à la 3ème reprise.

Il parait que ce comité machin chose va pouvoir repêcher des candidats comme dans Top chef.

Bien, prenons acte.

Ils ont intérêt, sinon cela va être poutzé en 2 minutes.

Et comme, ils ont du payer bonbon les chercheurs et coupeurs de têtes, ils ne vont pas refaire le boulot.

Alors après un regard poli aux autres candidatures, monsieur Levrat gagnera dans un fauteuil avec 10 longueurs d’avance.

En plus ce n’est pas un manche.

Bon gestionnaire, habitué au tissu social local.

Le beau fils idéal.

Tout va bien dans le meilleur des mondes.

07:34 | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

02/05/2012

Un médecin a-t-il les capacités pour diriger un hôpital ?

HUG2.jpg

 

 

Attention minute corporatiste.

Les allergiques aux pouvoirs des blouses blanches peuvent zapper.

Il semble que le malaise soit réel à l’hosto.

Le choix du nouveau directeur se fait attendre et les coulisses bruissent.

C’est très mauvais des coulisses qui bruissent.

C’est comme le bruit de la craie sur un tableau noir, cela énerve.

Bref on pétitionne, on demande audience et on s’aperçoit que le candidat médecin s’est déjà fait jeter.

La question qui doit se poser est la suivante.

Le poste de directeur doit-il être la chasse gardée des hauts fonctionnaires ?

Ou peut-on imaginer que les métiers médicaux peuvent aussi être choisis.

Ou pour être plus cru.

L’administration doit-elle systématiquement prendre le pouvoir ?

C’est une interrogation importante, stratégique.

Il semble que le comité de sélection ne pourra pas se la poser, puisque la liste définitive des papables ne contient pas de représentants médicaux.

06:44 | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

01/05/2012

Pas grand-chose...

Serono.jpg

 

 

Ça mobilise pas terrible.

Merck Serono n’intéresse pas mes confrères.

Ce truc est étranger, trop compliqué, un machin pourri.

Nous sommes valeureusement 2 à faire le boycott.

Génial.

Il faudrait peut-être demander au Vatican de mettre une deuxième fois la main au crapaud.

Bref il n’y a que le Conseil d’Etat et la Julie qui soient super optimistes.

« Une chance pour Genève.

Nous n’attendions que cela. »

Ok, je peux souscrire au développement des PME.

De petites structures souples et innovantes.

Le travail est gigantesque et il y aura peu d’élus.

Mais ok, on fonce, on y croit, on met le paquet.

On aide encore plus la création d’entreprise.

Mais il y a un point essentiel.

Le bâtiment Serono.

Il appartient toujours à Merck.

Il vaut bonbon.

Et si le Conseil d’Etat demandait à cette entreprise de lui vendre cet immeuble pour 1franc symbolique contre solde de tout compte.

Imaginez la mise sur pied d’une manifestation citoyenne devant les locaux Serono, autorités en tête, pour l’exiger.

Du panache, de la gueule.

Alors, on fonce…

06:59 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook |  Imprimer | | | |