21/06/2012

La théorie du complot...

complot.jpg

Une rumeur que certains entretiennent avec gourmandise et perfidie.

Un petit doute.

Des allusions non démenties mais pas confirmées.

Bref une attitude scandaleuse et perverse.

Pierre Maudet a mis une telle déculottée à ses adversaires que cela vexe.

Alors on instille le complot, on médit.

Cela marche dans les arrières officines d’un certain mouvement.

Relayé par un avocat qui ferait mieux de s’occuper de vraies et justes causes.

En vous la faisant courte, l’élection de Pierre Maudet n’est pas valable car les urnes auraient été déplacées par d’improbables concierges, que le dépouillement aurait été téléguidé par une chancelière à la botte de nos Excellences.

Le raccourci vers un bourrage des urnes, un décomptage orienté est vite imaginé.

Le pire c’est qu’un journaliste, que j’apprécie, ose entretenir ce délire en lui donnant de la consistance.

Et bien j’ai honte.

J’ai honte pour tous les citoyens qui ont donné quelques heures dimanche pour faire marcher nos bureaux de vote.

J’ai honte pour les fonctionnaires qui ont supervisé et contrôlé.

J’ai honte que l’on doute de l’intégrité de la Chancelière.

J’ai honte que l’on salisse l’élection d’un homme de bien.

06:33 | Lien permanent | Commentaires (16) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

on ne peut leur en vouloir ,on sait qu'à Genève vous êtes les champions du complot,il suffit de se souvenir de l'extrême droite à une certaine époque

Écrit par : lovsmeralda | 21/06/2012

Cher Bertrand,

Vous n'êtes pas un observateur de la vie politique genevoise, mais un acteur. Vous êtes député PDC au Grand Conseil. Votre rôle n'est pas a priori de commenter la vie politique. Mais d'agir, et de travailler de toutes vos forces pour le bien de ceux qui vous ont élus et vous ont fait confiance.

Sur le fond de votre intervention, désolé, mais il y a un problème avec la Chancellerie. Et, pour le moins, une accumulation de couacs ces derniers temps. Sur l'affaire "des concierges", la justice tranchera, puisqu'il y a recours (dont la TG, organe du pouvoir, ne dit pas un traître mot, ce matin). Sur l'absence de résultats pas listes, et prétendre que c'est ainsi en cas de complémentaires (faux, puisque ce fut le cas en mars 2003), c'est déjà plus inquiétant. Enfin, sur le manque d'indépendance de la Chancelière par rapport à un conseiller d'Etat très précis, désolé si cette thèse éditoriale irrite le député de majorité gouvernementale que vous êtes, mais c'est ainsi: la question, nettement, se pose.

Il m'est parfaitement égal que ces questions, simplement posées, donnent de l'urticaire à une partie de la classe parlementaire, du côté du pouvoir en place. Je n'écris pas pour les députés. Ni pour les politiques en particulier. Mais pour toute personne qui me fait l'amitié de me lire.

Bien à vous.

Pascal Décaillet

Écrit par : Pascal Décaillet | 21/06/2012

Intéressant parallèle entre l'émission de Léman Bleu, hier soir, et les derniers blogs de M. Décaillet.
Celui-ci s'est muté, de facto sur son blog, en porte-parole inofficiel du MCG et de sa thèse du complot.
Aucun esprit critique ou d'analyse, aucune enquête ou recherche de faits précis.

Très drôle également de voir dans cette émission M. Golay, MCG se plaindre de propagande électorale ayant été envoyée avec des armoiries "ville de Genève", alors que lui-même s'est mis en scène sur une moto de police pour appeler à voter pour M. Stauffer. Il ne fallait pas compter sur M. Décaillet pour le faire remarquer à M. Golay.

Etant désormais, selon des confrères journalistes, l'un des "300 plus influents", M. Décaillet prendra encore un peu plus la grosse tête mais ne changera pas, c'est trop tard.

Il faut simplement se souvenir que ses affirmations, critiques ou colères sont orientées dans une seule direction, toujours la même et les ramener à leur réelle importance....

Écrit par : A. Piller | 21/06/2012

@Monsieur Buchs,
Il n'est pas possible de vous dénier la légitimité de vous exprimer, tout acteur politique que vous soyez !

Il est si difficile de perdre...

Les 4 images de Calvin sont merveilleusement choisies. Elles illustrent toute la difficulté à assurer une transparence suffisante dans le monde qui est le nôtre.
Comment se peut-il que notre République en soit là ?
Qu'on envisage un bourrage d'urnes ou qu'on le suggère ?
La classe politique aurait donc perdu sa crédibilité, à ce point ?

Le succès certain d'un certain candidat révèle une défiance de la part d'un joli pourcentage de ceux qui ont voté. La classe politique qui a été aux affaires jusqu'à présent doit donc se remettre fortement en question. Soit.

Mais faut-il pousser cette défiance jusqu'à là ?
J'avoue que je n'en suis pas encore là, je n'ai pas perdu confiance à ce point-là.

Écrit par : Calendula | 21/06/2012

Je trouve votre analyse un peu courte et naive. Car l'affaire me semble être tout simplement politique.

La Chancellerie a eu l'outrecuidance de rappeler le MCG et Stauffer à l'ordre lors des dernières élections. Ceci ne saurait être toléré et on l'attaque donc comme on peut, ici sous un angle judiciaire.

Et on a, comme à l'accoutumé, la courroie de transmission du MCG, soit l'inénarable Decaillet, embraie comme à l'habitude sur le sujet. Le journaliste inféodé au MCG et qui ose se prononcer sur l'impartialité de la Chancellerie. A ce sujet, le fait que Léman Bleu reçoive des subsides publiques au vu de leur manque d'indépendance me semble problématique et j'espère que le sujet va un jour venir sur la table. Car son interview de Golay hier soir était pour le moins pitoyable comme relevé par A. Piller.

Et le résultat de tout cela va être que la procédure électorale qui se passait aujourd'hui très bien mais dans certains aspects à la bonne franquette, ce qui était possible car celui-ci n'était pas politisé et les raccourcis pris pas exploité à des fins de tricheries, va devoir être profésionnalisé (donc à des coûts supplémentaires) car il devient un enjeu politique.

Écrit par : sekant | 21/06/2012

La fixation qu'entretient Philémon Ciclone à l'égard d'un membre du Conseil d'Etat et de son entourage relève de manière de plus en plus évidente du domaine de la psychiatrie. A force de ne voir le mal qu'en un seul endroit, il se ridiculise et ruine sa crédibilité. Ce brave garçon ferait mieux de se soigner d'urgence.

Écrit par : Spadassin | 21/06/2012

@ sekant

M. Decaillet a le droit de ne pas être impartial, pas la Chancellerie !!!
La justice tranchera...

Écrit par : Gipi | 21/06/2012

Bravo pour ce coup de gueule Dr. Buchs !

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 21/06/2012

Un premier comptage dont le résultat n'est contesté par personne a été fait. Pourquoi en faire un deuxième, plus fin et plus coûteux ? C'est de l'argent public gaspillé. Mauvaise gestion des deniers publics par celle qui, apparemment, a pris cette décision dépourvue de base légale et en violation des constitutions fédérale et cantonale. Complaisance avec les partis requérants. Instigation à mauvaise gestion de la part des requérants : le MCG, le PS et les Verts-lib.

Les bulletins de votes anticipés ont été acheminé en Ville de Genève par la voirie. Cette possibilité est offerte par le règlement. Il eut été futé de ne pas en faire usage dès lors que la voirie dépend de Maudet. Cependant, pour que le recours soit admis il faudrait que cette erreur ait été de nature à influencer le résultat. Or, le prétendre est ridicule. Recours téméraire ? Peut-être.

Et surtout injure faite aux employés de la voirie de la Ville de Genève, qui, eux, ont tout mon respect.

Écrit par : CEDH | 21/06/2012

Règlement d’application de la loi sur l’exercice des droits politiques
(REDP)

Art. 17.3
En cas d’interruption du scrutin, les urnes rouges et jaunes doivent impérativement être mises en lieu sûr soit auprès d’un poste de police ou dans un local sous clé.

Je peux légitimement penser qu'entre le vendredi et le dimanche matin 10:00, il y a une interruption de scrutin 

Écrit par : Charly Schwarz | 21/06/2012

@gipi

"M. Decaillet a le droit de ne pas être impartial, pas la Chancellerie !!!
La justice tranchera..."

Decaillet a le droit de ne pas être impartial. Mais la collectivité n'a pas a soutenir financièrement un média qui est devenu de facto le porte-voix d'un parti politique.

Quant au fait que la Chancellerie n'est pas impartial, à moins que vous arriviez à démontrer que d'autres candidats outre celui pointé du doigt ont fauté en ce qui concerne leur déclaration et que la Chancellerie n'a pas agit avec la célérité nécessaire, il s'agit de diffamation.

Écrit par : sekant | 21/06/2012

Qu'est-ce qui vous fait penser, M. Schwarz, que les urnes aient été laissées à l'air libre, et non pas mises en lieu sûr dans un local fermé à clé comme le prévoit l'article 17.3 que vous citez ?

Écrit par : Sbire | 21/06/2012

Tout à fait d'accord avec vous Dr. Buchs.

La démocratie marche aussi parce que nous faisons confiance mutuellement. Oui la politique, comme les politiciens, n'est pas toujours parfaite mais de là à systematiquement insinuer le doute sur tout il y a une étape détestable qui est franchie.

P. Decaillet est un bon journaliste et un fin connaisseur de la politique. Il sait pertinement que les amitiés de la chancelière ou la façon de transporter les urnes n'a pas eu d'influence sur le vote des gens ! Sa prise de position rejoint celles de certains journalistes qu'il aime pourtant critiquer pour leur manque d'objectivité. Il est lui aussi devenu ce qu'il déteste tant, un relais d'un parti politique. Dommage car ses connaissances historiques, politiques et philosophiques peuvent être mieux utilisées.

Écrit par : MC | 22/06/2012

Pascal Descaillet est la seule concierge de la République. Il a coutume de dire. "Je ne suis pas dans l'escalier mes amis, je suis partout". Ses amis l'appellent Gringoire, mais c'est notre cher Pascal à nous.

Écrit par : Anastase | 25/06/2012

Tout est dit clairement et simplement. Merci de nous avoir partager cela car, grâce à vous, j'ai la chance de pouvoir aller plus en avant dans ma réflexion. Encore merci !

Écrit par : faire part naissance original | 29/06/2012

Vraiment pas sympa pour ceux qui se déplacent par centaines pour voter... Finalement à un moment les gens comprendront-ils qu'on les prends pour des moutons.
Bref...

Écrit par : Jenna Nail art | 19/07/2012

Les commentaires sont fermés.