21/08/2012

Les experts...

experts.jpg

Vous avez remarqué que cet été, nous sommes tous devenus des experts.

8 millions de Conseillers fédéraux.

Des négociateurs hors normes, je vous le dis.

Avec les USA, il faut faire de cette façon, avec l’Allemagne suivez mon conseil et avec la France, là c’est simple, on les engueule et on ne bouge pas.

Attention si vous insistez, on vous envoie Stauffer, une fois qu’il sera sec.

Et si nous massions nos troupes à la frontière et que nous demandions de l’aide aux iraniens pour pouvoir fabriquer la bombe atomique !

 

Puisque nous avons tous un avis, alors votons.

Etes-vous favorable au secret bancaire : oui-non.

Simple et clair, le peuple a toujours raison, même s’il a tort.

06:54 | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

excellent ,voyez c'était pas si compliqué/rire
encore heureux que le peuple ait toujours le dernier mot,vous imaginez vous entrain de revenir au temps des stérilisateurs dans chaque cabinet médical faute de compresses ,ou autres emballés sous vide?et pourtant si on laisse continuer les sectes environnementales et autres style cirque Barnum à défaire ce que d'autres ont mis plus de 60 ans pour que d'autres après eux puissent profiter d' une sécurité alimentaire et médicale c'est bien se qui va arriver
toute belle journée pour vous

Écrit par : lovsmeralda | 21/08/2012

Etes-vous favorable au secret bancaire : oui-non. Simple et clair. Ecrivez-vous.

Mais que veut dire ne pas être favorable au secret bancaire ?

Que vos comptes pourront être publiés sur internet ? Par la banque ou par l'employé de banque qui ne serait plus tenu au secret bancaire ?

Que votre concierge saura tout de votre compte bancaire.

Ou bien alors que la Suisse doit donner des informations sur toute requête étatique, y compris à Raoul Castro sur tous les cubains réfugiés en Suisse ?

Et à Obama sur le compte déclaré de Mit Romney ?

Un CD des comptes des députés au Grand Conseil et des médecins pratiquant à la charge des assurances sociales ?

Ainsi chacun saura tout sur tous. Un peu comme cela se pratique au sein de votre corporation où l'on fait facturer et recouvrer les créances d'honoraires médicaux par des sociétés tierces, souvent en toute illégalité et le plus souvent en obtenant un consentement non éclairé et pas libre du patient, soit encore en toute illégalité.

Écrit par : CEDH | 21/08/2012

Que le Conseil fédéral signe ce que EWS (et le Conseil fédéral) a fait parapher. Que les Chambres adoptent ce texte léonin, immoral et contraire aux règles préconisées par l'OCDE et que l'on soumette au peuple ce traité. A l'accepter la France, qui veut mieux taxer la mort, pourra tout nous imposer.

Que l'on dénonce l'accord de 1973 par lequel Genève subventionne la France voisine à la hauteur de 200 Millions par année, si la France n'accepte pas un nouveau traité : baisse progressive du taux de 3.5 % de la masse salariale à 0 % en 3 ans. Cet accord est caduc. L'imposition au lieu de travail a progressé depuis 1973, époque à laquelle on en était à moitié-moitié en Europe. La France a obtenu de la Belgique l'imposition au lieu de travail.

Que Genève fasse comme le Tessin en réduisant unilatéralement le montant qu'il verse et laisse la Confédération face à la France pour ce qui est d'exécuter des obligations internationales de la Confédération.

Écrit par : CEDH | 21/08/2012

Arrêtons d'en vouloir aux riches parce qu'ils sont riches. On ne sait pas ce qui pourrait nous arriver. D'ailleurs on aime pas plus les pauvres mais on les sent plus proche de nous tout simplement.

Écrit par : norbert maendly | 21/08/2012

je partage sur digg ce billet parce que c'est véritablement un site web sensible

Écrit par : assurance voiture | 29/08/2012

Cet article a vraiment répondu à mes attentes. Je n'avais que très peu cette façon de voir ce genre de problématique, j'ai l'impression que je vais pouvoir avancer sur mon projet perso. super!

Écrit par : dukan | 31/08/2012

Les commentaires sont fermés.