28/08/2012

Intéressant...

 

initiative.png

 

Alain Berset veut un contre-projet à l’initiative pour une caisse maladie publique.

C’était couru d’avance.

Nous avions toujours dit que notre initiative pour une séparation stricte entre les caisses de base et les caisses privées pouvait être ce contre-projet.

Malheureusement, nous n’avons pas pu récolter 100 000 signatures.

Dimanche, dans la presse dominicale, monsieur Berset reprend cette idée comme base pour sa proposition.

Voilà qui nous enchante et nous soulage.

Nous avions un peu raison et notre idée n’était pas si ringarde que cela.

Nous avons toujours eu un doute quand à la stricte séparation des comptes entre base et privé.

Nous réclamons depuis des années un audit des comptes des caisses.

La Confédération fait la sourde oreille, car le sujet est trop explosif.

Mais, il n’empêche que les fronts bougent à la façon bernoise.

L’idée des médecins genevois est bonne et doit poursuivre sa route.

Tous les combats sont utiles.

06:21 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

chi va piano va sano! Monsieur Berset comme tout bon Fribourgeois sait qu'il vaut mieux se taire que bêler sur les parvis juste pour faire plaisir à d'autres.La patience Fribourgeoise n'est pas un vain mot non plus ,j'en parle par expérience et c'est une qualité qui devrait servir à d'autres

Écrit par : lovsmeralda | 28/08/2012

C'est trop tard, les caisse maladies privées ont déjà démontré leurs capacité de nuisances et il est à parier qu'un intense lobyying aura lieu et que le contre-projet aura quelque faille juridique dans lesquelles elles vont se précipiter pour maintenir leur situation de rente au détriment du contribuable.

La caisse public, transparente, gérée comme la SUVA est la seule solution raisonnable à mon avis pour gérer une chose aussi importante que le financement de la santé.

Écrit par : Djinus | 28/08/2012

Les commentaires sont fermés.