12/09/2012

Une solution ?

 

Cabinet_medical.jpg

 

Consensus entre la Fédération des médecins suisse et la Conférence des directeurs cantonaux de la santé.

Il faut permettre aux cantons qui le désirent de pouvoir planifier l’ouverture des cabinets médicaux.

Nous avions attiré l’attention de la Confédération dès février en faisant adopter par le Grand conseil une initiative cantonale demandant aux chambres fédérales de permettre cette planification (résolution 688).

Une solution est en train de se dessiner, en espérant que les décisions soient rapides.

Entre janvier et août 2012, 1400 numéros de concordat ont été délivrés (permettent à leurs détenteurs de pouvoir facturer à charge de l’assurance maladie).

L’urgence est claire.

La pléthore de cabinets médicaux va entraîner, obligatoirement, une hausse des coûts de l’assurance maladie.

06:55 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Chassez les théoriciens new âge y'aura moins de charlatans.Mais sans doute la médecine comme la presse a-t'elle porte ouverte pour laisser ¨à chacun ou le moyen de s'exprimer ou pratiquer.Depuis les cours par correspondance pour devenir soignants etc c'est fou le nombre de cabinets qui se sont ouverts même à l'insu des habitants qui surpris découvrent un praticien venu d'on ne sait ou,je parle en l'occurence de physios qui après quelques cours vont à domicile.Encore une fois en Suisse on hérite de la décadence complète qui régne même entre sectes devenues officielles pour les unes et non reconnues pour d'autres de quoi alimenter durablement le serpent médical qui lui aussi doit s'étouffer par manque d'être pris au sérieux tellement les plaintes sont récurentes et par malheur de moins en moins prises au sérieux.
C'est comme l'histoire de Pierre et le loup!

Écrit par : lovsmeralda | 12/09/2012

Les commentaires sont fermés.