19/09/2012

Espoir de courte durée !

 

PDG.jpg

 

On avait cru que la réforme des conseils d’administration des grandes régies allait être acceptée par le peuple. Ce ne fut malheureusement pas le cas.

Résultat, on est retombé dans nos travers.

Conseils pléthoriques, postes attribués aux mérites et désignation des présidents selon des critères obscures.

Vu de l’extérieur (peut-être que l’impression est fausse), l’impression d’une politique des petits copains.

Ce n’est pas la meilleure façon de rassurer nos électeurs.

Dernier épisode : le dépôt d’un projet de loi en urgence pour pouvoir nommer monsieur Vibourel comme président des TPG.

Ce n’est pas la personne qui me gêne, ni sa nationalité, mais la façon de procéder qui obligatoirement amène un sentiment de bricolage, de combine.   

L’époque, où les PDG pantouflaient et les administrateurs roupillaient, est terminée.

Quelle politique pour nos grandes régies ?

Quel profil pour le PDG ?

Un minimum de discussions au sein des commissions de Grand conseil serait nécessaire.

Et surtout que cela se fasse d’une façon ouverte.

Le Grand conseil doit pouvoir exercer son rôle de contrôle sur l’Etat et les régies publiques.

Les électeurs nous ont élus pour cela.

06:58 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Les politiciens de tous bords mais surtout parmi les jeunes/40 ans et les suivants / devraient apprendre pour être pris au sérieux a vieillir comme le bon vin en toute discrétion et loin des intrigues genre copinages et sexfriends etc.Alors peut-être seront ils enfin pris au sérieux!
Surtout ceux qui ont des enfants Rois qui auréolés de toutes les qualités peuvent exercer et ce dès l'âge de 4 ans leur rôle futur de PDG en menant leurs parents politiciens ou non par le bout du nez!

Écrit par : lovsmeralda | 19/09/2012

Les commentaires sont fermés.