26/09/2012

J'ai honte !

 

saleté.jpg

 

Genève est sale.

Mon esprit suisse en souffre. C’est comme cela, on ne peut pas se refaire.

Depuis mon bureau, je regarde ma place, la place Grenus.

Franchement pas terrible.

Papiers par terre à côté de poubelles vides. Ordures mal ramassées. Sacs poubelles traînant plusieurs jours.

Tiens un exemple, depuis lundi, sur le trottoir, un sac en plastique contenant des déchets de mousse.

La honte, lorsque mes patients étrangers me font la remarque : « Genève est devenue sale ».

Je ne supporte plus.

Cet été, 3 jours à Vérone, pas un papier, pas un mégot par terre.

Pourquoi n’arrive-t-on pas à faire la même chose.

Il ne suffit pas de passer un coup de balai le matin et surtout la balayeuse qui lorsque qu’elle n’aspire pas les déchets, les laisse sur place.

Il faut revenir, faire dans la journée un deuxième voire un troisième passage.

Le minimum syndical n’est plus admissible.

Les candidats au Conseil administratif devraient en faire un thème majeur de leur campagne.

 

Juste ne passant, aujourd’hui c’est mon 1000ème billet.

Je ne suis pas fatigué et je continue, juste pour embêter Anastase.

12:05 | Lien permanent | Commentaires (12) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

je sais pas chez vous à Genève mais à force d'être mortifiées par des menaces de mises à l'amende bien des personnes âgées ont décidé de mettre les pieds contre le mur et d'imiter tous ceux qui en ont assez de faire le travail de la voirie avec pour seule excuse la protection de l'environnement ou alors la plus niaiseuse de toutes aider les communes à s'enrichir,faut vraiment vivre au pays des socialistes pour entendre pareil raisonnement.

Écrit par : lovsmeralda | 26/09/2012

Vous n'aimez pas la saleté ... certes, mais quand est-ce la dernière fois que vous avez contribué à la propreté publique en ramassant par exemple le déchet d'un autre ? Le civisme commence des fois par des gestes plus simples que l'on ne pense.

Écrit par : Djinus | 26/09/2012

@Djinus : Je le fais quotidiennement.

Écrit par : Bertrand Buchs | 26/09/2012

" juste pour embêter Anastase."

Je suis persuadé qu'il vous en sera gré!

Écrit par : Johann | 26/09/2012

" certes, mais quand est-ce la dernière fois que vous avez contribué à la propreté publique en ramassant par exemple le déchet d'un autre ? Le civisme commence des fois par des gestes plus simples que l'on ne pense. "

Le civisme et la contribution de la propreté publique commence par ne pas jeter ses propres déchets par terre. Cela évitera de ramasser ceux des autres.

Écrit par : D.J | 26/09/2012

Cher Bertrand Buchs, je vous invite à découvrir les nombreux blogs que j'ai consacrés à ce sujet!

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2012/08/12/delicatesses-genevoises-tampax-sur-rue.html

A lire aussi les commentaires qui y ont été déposés. Et les diverses références aussi auxquelles je renvoyais dont le site de la Voirie de Genève.

Merci et bien à vous

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 27/09/2012

"Je le fais quotidiennement."

C'est merveilleux. Expliquez-moi quelle fut donc ce geste réalisé hier.

Écrit par : Djinus | 27/09/2012

Je comprends votre courroux et soutiens votre démarche. Mais je ne peux pas me taire en ce qui concerne le commentaire de "Djinus" : Cette personne s'imagine-t-elle vraiment que l'on va faire preuve de civisme en ramassant les déchets des autres? Est-ce de l'humour ou de la bêtise?!

Écrit par : Jolliet | 27/09/2012

Jolliet,

Le civisme ne se résume pas à ramasser les mégots des autres. Je dis que participer à l'effort de propreté publique en ramassant de temps à autre, ou quotidiennement comme M. Buchs, des déchets que les autres ont négligemment laissés est un geste de civisme. (bref, vous confondez le tout et la partie)

Ensuite, si vous peinez à me comprendre, je pense qu'il ne vous reste plus qu'à vous tourner vers la définition du dictionnaire concernant ce mot ... pour réaliser enfin l'incongruité de votre commentaire.

Écrit par : Djinus | 27/09/2012

Et oui mon bon docteur, tout fout le camp, à Genève comme ailleurs : propreté et sécurité urbaines, etc.

Pour moi c'est avant tout une affaire de civisme et de responsabilité personnelle, une affaire d'éducation aussi. Qui n'a jamais observé des gosses jetant simplement au sol l'emballage d'une glace ou d'un bonbon devant les parents parfaitement indifférents, alors qu'on trouve à Genève des poubelles tous les 5 mètres ou presque ?

Pour la sécurité urbaine c'est pareil, personne ne se sent solidaire de son prochain. J'étais récemment assis dans le tram 14 à l'arrêt de la Place Bel-Air, d'où j'ai assisté à une scène de harcèlement d'une dame installée sur l'un des banc de la station, par une "mendiante" qui ne cessait de la toucher physiquement, de se signer devant elle, de lui tourner autour pour la distraire tout en s'intéressant à son sac, tout ceci devant la parfaite indifférence des nombreuses personnes présentes. Personne n'est intervenu, personne n'a repoussé l'intruse ...

C'est cette indifférence, ce manque de solidarité, de civisme et de responsabilité qui contribue à dégrader l'urbanité à Genève.

Alors que faire pour inverser la tendance ? J'avoue que je n'ai pas de solutions toutes faites ...

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 27/09/2012

@Djinus,ça tourne à l'obsession si vraiment une étude sur les déchets vous interesse et sur les fausses excuses invoquées pour obliger d'autres à faire le travail de la voirie,venez dans notre région depuis le mois de décembre a chaque avant veille de fêtes,les oiseaux de malheur socialistes ainsi nommés dorénavant se font un malin plaisir d'envoyer à chaque habitant dont beaucoup nés et vieillissant sur place ,des papillons papiers glacés avec des directives changeant tous les 3 mois et assorties de menaces d'amendes.
De un le papier glacé coute très cher
De deux quand on fait un projet on étudie tous les points avant son application définitive.On n'utilise pas l'humain comme un pion pour s'assurer du fonctionnement de théories à appliquer en fonction des vents sans doute et des caprices de certains élus communaux
De trois on cherche pas à humilier les personnes dites du 3me âge car la commune en question repose entièrement sur des plans d'eaux donc terrains très déminéralisants avec rhumatismes en nombre à l'appuis
Et de quatre on réfléchit en se posant la question qui sont ces contribuables à qui on va demander d'être propres en les taxant toujours plus!Ces contribuables ont contribué à la renommée internationale du lieu et ont reçu comme éducation et ce déjà à l'école maternelle ,le système propreté et hygière ,et économie /ancienne écologie/Suisse réputé très loin à la ronde
et on veut nous faire la morale avec gaspillage d'argent à l'appuis faut pas prendre le citoyen Suisse pour un pinglet non plus!
Et de cinq pour terminer il y aura encore du changements car les places requises pour les moloks sont manquantes,donc à défaut de pouvoir les placer il faudra les transformer en baignoire pour dépolluer le lac qui lui a une step mais pour 2500 habitants et non pour plus de 6000!
Alors oui des déchets exposés en pleine rue c'est dég je vous le concède mais quand à vouloir mener le peuple en croyant pouvoir utiliser le sytème communiste faut pas réver non plus celui -ci est caduque depuis longtemps et je vous rassure il y a des choses bien plus puantes qui sont invisibles et bien plus dangereuses pour l'humain et son environnement.Mais elles ne se voient et étant ignorées le jour ou elle saute en pleine figure bonjour les dégats mais on avait prévenu dirait les anciens qui eux étaient d'excellents visionnaires

Écrit par : lovsmeralda | 27/09/2012

@lovsmeralda
"[...] et sur les fausses excuses invoquées pour obliger d'autres à faire le travail de la voirie"

Je considère que tout comme chaque citoyen peut arrêter un voleur dans l'attente de la police et ainsi assister nos forces de l'ordre, chaque citoyen peut y mettre du sien et contribuer à avoir une ville plus propre.

Ensuite, c'est une question de volonté individuelle et de civisme ... et au vu de certaines réponse, un grand chemin reste à faire.

Écrit par : Djinus | 27/09/2012

Les commentaires sont fermés.