11/10/2012

Une très bonne nouvelle !

brosse-a-reluire.jpg


 

Il y a des jours comme cela.

Un petit rayon de soleil dans la grisaille.

Le contre projet proposé par monsieur Berset à l’initiative pour une caisse publique me plaît beaucoup.

Il reprend l’idée de nous avions lancée avec notre initiative pour plus de transparence dans l’assurance maladie.

La séparation stricte des assurances maladies de bases et privées.

L’Association des Médecins Genevois s’était rendu compte que le système actuel rendait impossible tous contrôles fiduciaires sérieux et mettait à mal la protection des données.

Malheureusement, nous n’avions pu récolter que 70000 signatures.

La Suisse Alémanique ne s’était pas sentie concernée.

Heureusement que les bonnes idées peuvent poursuivre leur chemin.

En pensant tout perdre, nous avons en fait gagné.

Un peu de brosse à reluire fait du bien de temps en temps.

09:38 | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Je partage votre point de vue Monsieur Buchs, un bonne avancée pour nous sortir du marasme. C'était intéressant hier soir de regarder le directeur de santé suisse nous expliquer que ce nouveau système serait mauvais car il faudrait payer 2x les frais administratifs !! surprise il y a peu santé suisse affirmait ques les caisses lamal et les complémentaires étaient étanches ? et maintenant on nous dit le contraire. En fait santé suisse avoue implicitement que les caisses lamal suportent la totalité des frais des stafs qui font de l'asurance de base et de la complémentaire. Donc les assureurs avouent en toute quiétude qu'ils se goinfrent sur notre dos. Pour s'en convaincre il suffit de jeter un coup d'oeuil au parking de la direction des groupes mensongers

Écrit par : PRALONG | 11/10/2012

juste avant les vacances vous ne trouvez pas étrange et en Janvier ce sera tout le contraire.Depuis l'arrivée des adeptes du Novlangue les infos sont tronquées et ce de plus en plus.Des vrais guignols de l'info mais sur Internet
Alors avant d'applaudir à cette bonne nouvelle,personnellement je reste dans l'ombre en attendant de recevoir des informations par écrit seule garantie d'authenticité.Et encore si l'on sait certaines communes abusant du papier 4 voire 5 fois par année et soit disant couteux ,avec timbre faisant foi mais imprimés justement par ces bandes de rigolos et jamais relus forcément avant d'être envoyés il y a de quoi pour les plus avertis d'observer le wait and see

Écrit par : lovsmeralda | 12/10/2012

A noter également que le CF veut introduire une assurance gros risque (réassurance des patients ayant des traitements coûteux), tel que cela se pratique déjà dans les réseaux de soins intégrés.

Écrit par : MC | 12/10/2012

mais c'est pas encore fait!
Une grosse sauce bien lourde à digérer se prépare, celle de bien grosses augmentations de prime d'assmal

car si les votants l'ignore et font passer ce projet constitutionnel,
le marché de la santé romande va devoir compenser de lourdes pertes de clientèle

qui va se soigner au moins coûtant dans les centres hospitaliers tous neufs gérés par la clique de gégé (grand-Genève) dont son pdt Gaud & Co, dont le conseiller général récemment nommé au CA des HUG, ont tout fait pour et sont prêts à la capter, cette "clientèle", ce marché est un gros gâteaux, les intérêts privés français investis sont énormes.. vont pas lâcher leurs dettes à faire payer par les genevois du gg.
là, ya de quoi pleurer, c'est tout ce qui va rester aux familles après la facture.

Écrit par : Pierre à feu | 12/10/2012

Le contre-projet de Berset constitue une manoeuvre intelligente et pourrait séduire ceux qui ne voudraient pas aller jusqu'à une caisse publique tout en souhaitant remédier aux défauts de la lamal.
Santésuisse a déjà pris la mesure du danger et va faire jouer tous ses relais politiques pour empêcher ce contre-projet d'arriver devant le peuple. Lorsque l'on entend par exemple Urs Schwaller s'exprimer à ce propos, on retrouve presque mot à mot l'argumentaire diffusé par la faîtière des assureurs. L'auraient-ils engagé comme porte-parole ?

Écrit par : F. Salina | 12/10/2012

Les commentaires sont fermés.