06/11/2012

Psychodrame...

 

psychodrame.jpg

 

Si vous avez une explication qui tient la route, vous serez aimable de me la communiquer.

« De quoi parle-t-il le docteur ».

Ben, du psychodrame sur le budget.

Le PLR est devenu un parti d’opposition, comme l’UDC ou le MCG.

Brusquement, comme Saint-Paul sur le chemin de Damas, la lumière les a touchés.

Ils ont su.

Par contre leurs trois représentants au Conseil d’Etat ont malheureusement eu une panne à ce moment et le message divin n’a pas passé.

Une réforme de l’Etat est nécessaire.

Des économies doivent impérativement être faites.

Mais pas dans la précipitation.

Avec une symétrie des efforts.

Pas en affaiblissant encore plus le Conseil d’Etat.

Pas en affaiblissant l’Etat à quelques mois d’une votation crucial sur les caisses de pension.

Je ne peux pas imaginer que nous abordions ce scrutin sans budget.

C’est une question de bon sens, et surtout de responsabilité.

Lorsqu’on est au pouvoir on assume la tempête, on fixe des priorités, on se serre les coudes et on est solidaire avec  son gouvernement.

Sinon, on a la fâcheuse impression d’une retraite peu glorieuse où chacun essaie de sauver sa peau.  

06:18 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Et bien ce sont vos amis Bertrand, vous rappelez l'élection de dimanche ? ils vous ont même laissé un strapontin à la ville avec un petit caniche qui leur lechera les burnes à volonté. Ils ne vous avaient pas consulté ? Oohhhhh c'est étonnant ça. Allez-vite en parler à Madame von, non non pas celle de Carouge, la vôtre, elle resssemble à une patronne de bobinard, vous ne pouvez pas la râter.

Écrit par : Anastase | 06/11/2012

entre pics et re-piks c'est comme Genève avec ses mélo-drames mais qu'il fait toujours aussi bon vous lire dès l'aube

Écrit par : lovsmeralda | 06/11/2012

Eh oui Dédé-Anastase Langue-à-nez, c'est la démocratie. Le PDC a gagné et une fois de plus vous avez perdu. En prime vous nous gratifiez d'une de vos saillies misogyne (au figuré, le propre étant désormais un lointain souvenir). N'oubliez pas que vous avez avidement léché des attributs encore moins appétissants pour placer votre prose dans les publications de Sinet.

Écrit par : Patrick W. | 06/11/2012

Les commentaires sont fermés.