13/11/2012

Pourquoi tant de zèle ...

 

badge.jpg

 

L’hôpital cantonal confond vitesse et précipitation.

En voulant protéger ses malades, louable attention, la direction décide de créer une sous-catégorie d’employés.

Ceux qui ne veulent pas.

Ceux qui par leur refus de se faire vacciner contre la grippe, sont entrés dans l’opposition.

Exiger de porter un badge, signalant sa position, son côté, sa marge, me gêne fortement.

Pourtant, je suis un fervent défenseur de la vaccination contre la grippe.

Que des précautions soient prise : OK

Que le port d’un masque soit exigé : OK

Mais le badge : non, non et non.

J’encourage les employés de refuser de porter cette stigmatisation.

J’encourage leurs collègues qui sont vaccinés de faire de même.

Cette société, qui tend de plus en plus vers l’hygiénisme, me fait de plus ne plus peur.

06:13 | Lien permanent | Commentaires (15) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Comme je me sens moins seul en lisant votre excellent billet.

Le mien est plus acide encore, me semble-t-il:

http://tinyurl.com/couf8so


Notre association libertaire des Dissident(e)s de Genève(DDG) livre un combat permanent contre les méfaits d'un hygiénisme envahissant et contagieux.

Écrit par : jaw | 13/11/2012

a quand le port d'une étoile? Si les gens ne se rebiffent pas plus sûr qu'on y retourne.il suffit de se savoir être amendable ce qui est anti-démocratique pour un tri de déchet tandis qu'on voit des dizaines de camions avec troncs d'arbres s'envoler vers la frontière pour y être transformés en copaux pour revenir et être brulés à la place des déchets .On nous prend pour des pignoufs ni plus ni moins.
Cette manière de mettre à l'index une personne qui refuse la vaccination est tout simplement odieuse
a croire que ceux qui ont pris cette décision soient dépendants du lobby Evéolia.On n'est vraiment plus sûr de rien dans ce qui fut malgré tout un pays ou il faisait bon faire causette maintenant tout le monde se fuit mais c'est peut-être le but recherché . Et ce pour mieux manipuler des gens qui ont de plus en plus peur de s'exprimer ouvertement ou qui ne savent plus parler a force de textos ils ont tout simplement oublié le langage verbal.C'est super inquiétant tout comme cette décision pitoyable dont il est question!

Écrit par : lovsmeralda | 13/11/2012

Où est-il possible de se faire vacciner contre la bêtise?

Écrit par : Dadaia | 13/11/2012

@Dadaia,en effet très bonne question ! mais il serait bon pour les Genevois tout de même qu'ils se souviennent qu'ils ont hérité d'un ouragan féminin qui a quitté un Canton Romand pour se réfugier chez eux.On a eut l'avant,le pendant et peut-être paie-t'on le prix de l'après son passage mouvementé qui permi malgré tout l'installation en catimini de médecins bulgares avec nombre de certificats médicaux pour beaucoup d'étrangers ,certificats souent aussi faux que leur badge de toubib!médecins qui ont quitté le navire sans tambour ni trompette sitot son départ pressenti,allez savoir

Écrit par : lovsmeralda | 14/11/2012

C'est le même Buchs qui dans le cadre de son mandat électif exigeait que la mairie de Carouge fournisse les listes des employés non-suisses. Cherchez l'erreur ...

Écrit par : Anastase | 14/11/2012

Anastase-Langaney aboie et la caravane passe...

Écrit par : juju | 14/11/2012

Cher Anastase. Jamais Bertrand a demandé une liste des employés non suisses , vous délirez. !!! Il en va de même pour le Pdc , nous n avons jamais demande cela . arrêtez d écrire n importe quoi , normalement vous êtes plus drôle

Écrit par : Stéphane barthassat | 15/11/2012

C'est la mémoire qui flanche Barthassat ?

"Le PDC va demander un renvoi en commission pour que le Conseil administratif nous donne certains chiffres (nombre de frontaliers, de résidants à Carouge, de résidant dans d’autres communes, de résidants dans d’autres cantons)."

Écrit par : Anastase | 15/11/2012

On a la mémoire qui flanche Barthassat ?

"Le PDC va demander un renvoi en commission pour que le Conseil administratif nous donne certains chiffres (nombre de frontaliers, de résidants à Carouge, de résidant dans d’autres communes, de résidants dans d’autres cantons)."

Écrit par : Anastase | 15/11/2012

anastase , des chiffres et une liste de noms , il y a une grande difference

Écrit par : eric fabre | 16/11/2012

Je ne vois pas pourquoi on s'agite tant autour du remugle soulevé par Anastase alias Dédé Vous-savez-qui, professeur d'université post-honoraire et spécialiste autoproclamé en ethnobiologie qui éprouve les pires difficultés à faire la part de choses entre objectivité scientifique et les mots d'ordre du parti communiste français entre 1920 et 1980.
Lorsque l'on connaît l'homme et le narcissisme pervers qui l'anime on ne s'étonne plus de le voir accourir ventre à terre dès qu'apparaît une caméra, ou se livrer aux plus viles contorsions pour publier sa prose dans des publications de caniveau.
Outre l'alcool notre jocrisse carougeois macère pathétiquement dans des haines recuites qu'il distille dans un anonymat désormais compromis, faisant fonds d'une intolérance née de la confrontation de son insignifiance scientifique avec un appétit démesuré pour l'autocélébration.
Ce portrait ne suprendra que ceux qui ne l'ont pas côtoyé.

Écrit par : Gérard | 17/11/2012

Bravo Gérard on en sent l'écrivain en herbe, enfin aux herbes plud précisement.... Vous ne conduisez pas dans cet état n'est-ce pas ?

Écrit par : Anastase | 18/11/2012

Tiens Gérard semble avoir visé droit au but... Dédé le rouge aime l'auto-célébration mais il en redemande aussi lorsqu'il s'agit de se faire corriger publiquement. Un peu maso l'anastase ?
Pour le diagnostic je ne peux que confirmer. Les haines démentes qui agitent le brave L. rassemblent tous les traits de la perversion pathologique.

Écrit par : Plasma candide | 18/11/2012

Tiens vous avez aussi suivi des cours de psychologie avec Madame Polla ? Vous a-t-elle aussi appris que des lois interdisent la calomnie d'autant plus exécrable qu'elle est anonyme ? Pour protéger ma réputation je vais être obligé de sévir la prochaine fois que mon nom sera divulgué sur ce blog.

Écrit par : Anastase | 18/11/2012

@ Anastase: "Pour protéger ma réputation je vais être obligé de sévir la prochaine fois que mon nom sera divulgué sur ce blog".

De quel nom "divulgué" s'agit-il ? Celui du blogeur anonyme ou le nom civil du lâche qui se cache derrière Anastase ?

Le nom à ne pas divulguer serait-il celui de Langaney ?

Si Anastase = Langaney, où est-le problème ? Est-il illégal de révéler l'identité d'une anonyme ? Certes non!

Si Anastase est différent de Langaney, lequel des deux peut se sentir calomnier ? Je ne pense pas que cela soit Anastase !

Enfin : "je vais être obligé de sévir". Dites-nous en plus ! De quoi frissonner d'effroi à l'idée que votre colère divine pourrait frapper les impies...

Écrit par : L'iconoclaste | 19/11/2012

Les commentaires sont fermés.