06/12/2012

A votre bon coeur...

 

A-vot-bon-coeur.jpg

 

J’adore savoir ce que l’on fait de mes cotisations professionnelles.

Cela me rassure et je me dis que mon argent sert pour la bonne cause.

Je suis très heureux que mon collègue De Haller puisse partir à la retraite avec, en plus de son deuxième pilier, une somme de 800 000 francs.

Ça c’est du socialisme.

Les médecins de famille remercient la FMH pour l’exemple donné.

Je ne manquerai pas d’envoyer un bulletin de versement à Berne pour que je puisse un peu bénéficier des rentes mirifiques de la FMH.

Ben oui, à Genève, nous avons un poil aidé notre bon collègue.

Qui a lancé le référendum sur les réseaux ?

Qui a eu l’idée de l’initiative demandant la séparation stricte des assurances maladies de base et privée ? Idée reprise par le Conseiller Fédéral Berset comme contre-projet à la caisse unique.

Qui s’est battue, avec une grève, contre la diminution de la rémunération du laboratoire du praticien ?  

Qui a demandé une planification cantonale de l’ouverture des cabinets médicaux grâce à une initiative cantonale ?

L’Association des Médecins de Genève et bibi.

Et oui, gratuitement, sans demandant de droit d’auteur.

Et pendant ce temps qu’elles sont les résultats de la FMH ?

A part de se perdre dans les méandres des tarifs sans jamais obtenir quoi que ce soit.

Je me demande si nous ne devrions pas retenir un certain temps, sur un compte bloqué, nos cotisations. Ou déduire tout simplement 800 000 francs.

A Genève, nous avons toujours une idée d’avance.

06:50 | Lien permanent | Commentaires (9) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Je partage votre écoeurement pour le comportement indécent de la FMH et du Dr. De Haller.

Qu'une association utilise les cotisations de ses membres pour une telle indemnité de départ dépasse l'entendement. De plus, qu'a-t-elle voulu récompenser et où sont les résultats ?

Quand au Dr. De Haller, bravo, vos camarades socialistes qui avaient un temps doutés que vous en soyiez un vrai peuvent maintenant être rassurés !

Courage à vous Dr. Buchs et continuez à vous engager pour une médecine de qualité et proche des patients.

Écrit par : MC | 06/12/2012

Pourtant le souvenir de Bernard Haller à lui seul aurait dû suffir à ouvrir les yeux.Les Belges adorent piéger grâce justement à des noms connus ,c'est non pas pour mieux vous manger mais noyer les Poissons -moutons Suisses

Écrit par : lovsmeralda | 06/12/2012

Révoltant !! Inadapté à la situation (surtout des généralistes dont vous parliez) !! Oui vous devriez suspendre vos cotisations...

Écrit par : Gipi | 06/12/2012

Sur notre site libertaire des Dissident(e)s de Genève (DDG), nous décernons au Dr de Haller et à deux militants socialistes de la même espèce...trois bonnets phrygiens en guise de cadeau de Noël.

Cette prose se trouve ici:

http://tinyurl.com/c9a7q5o

Écrit par : jaw | 06/12/2012

Et vous cher Docteur, vous qui avez étudié dans les années 70 où les taxes universitaires devaient s'établir à environ 1000 Franc par an alors que la formation d'un médecin était au moins de 300.000 Frs, avez vous pour autant remboursé vos dettes à la société ? Hein ? Vous qui ne manquez pas de nous gonfler avec la notion de responsabilité, on pourrrait peut-être en discuter, non ? Vous aussi vous vivez au crochet de nos cotisations que l'on appelle nos impôts. De Haller est comme vous sauf qu'il ne pique du blé qu'à ceux qui en ont, pas aux autres. Cela me le rend sympathique. Alors vos cours de morale...et puis surtout cessez de vous attribuer des choses qui sont le résultat d'un travail collectif.

Écrit par : Anastase | 06/12/2012

Cher André-Anastase, vous oubliez de mentionner que votre activité professionnelle émarge entièrement à nos impôts. Pour quel résultat ? Des souffrances soulagées, des vies sauvées ?Et non ! Des publications insignifiantes, des livres qui le sont aussi lorsqu'ils ne sont pas carrément nuls et des voyages stériles en dépit d'un copieux arrosage alcoolisé.
Une autopromotion frénétique entretenue aux dépens du contribuable sans que la collectivité n'y ait gagné quoi que ce soit.

Vous avez dit gaspillage ?

Écrit par : Aloys D. | 07/12/2012

CHer Aloys D. Votre brillante démonstration pourrait être trs intéressante si j'étais Monsiewur Langaney. J'espère que vous n'êtes pas médecin, auquel cas vos diagnostics m'inquiètent.

Écrit par : Anastase | 07/12/2012

@ Anastase (le vrai ou le faux?)

Avec un tel raisonnement, vous pouvez vous attaquer aux universitaires et pourquoi pas aux enfants (eh oui ils vont à l'école et cela coûte cher!)

Alors que la formation est le meilleur moyen de garder une économie compétititive et d'offrir des chances de trouver du travail à nos jeunes.

Pour terminer, le travail d'un médecin me semble plutôt utile à la société.

Santé à vous

Écrit par : MC | 07/12/2012

Je suis un autre Anastase. Salutations au premier.

Écrit par : Anastase | 12/12/2012

Les commentaires sont fermés.