11/01/2013

Banalisation ?

 

botox.jpg

 

Le débat fait rage.

On semble brusquement découvrir que la pilule peut être dangereuse.

La peur s’installe.

Simplement dire ; que tout type de traitement médicamenteux est dangereux.

Simplement dire ; qu’il faut à chaque fois poser un diagnostic et peser le pour et le contre de chaque traitement.

Simplement dire ; qu’il faut respecter les contre-indications.

Simplement dire ; qu’il ne faut pas renouveler automatiquement les traitements.

Prescrire n’est pas un geste simple et bénin.

A chaque fois nous prenons un risque que nous mettons en balance avec le résultat escompté.

Il fallait simplement le rappeler.

06:27 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

C'est vrai on fait porter très souvent des accusations envers le corps médical bien à tort .Souvent les gens prennent des médicaments pour être in ou comme dans le cas présent avec la pilule pour se sentir libre.Mais la liberté consiste aussi à dire:ce n'est pas parceque d'autres le font que je suis obligée de les imiter .Ou alors on accepte les effet secondaires mais en acceptant de prendre ses torts à charge.
Dès les années 60 les effets secondaires de la pilule étaient connus.A croire que les gens ont perdu toute envie de se renseigner auprès de leurs ainés qui eux n'ont pas eut besoin de médecins pour transférer leur colère plutot que la gérer soi en premier et comprendre leur propre comportement avant de faire porter le chapeau à d'autres.
Surtout de nos jours la médecine de pointe a tout de même permi de sérieuses avancées grâce aussi à nous et si nous avions du mettre au banc des accusés les médecins qui ne faisaient que réparer les effets secondaires du poison religieux nous ayant intoxiqué psychologiquement et physiquement la profession médicale aurait rendu son tablier depuis longtemps.
Entre Hygiénistes,curistes et bien d'autres il faut savoir choisir son médecin en se souvenant que le meilleur médecin c'est soi en premier et savoir attendre et non pas vouloir forcer la nature à évoluer avant d'avoir atteint une certaine maturité d'esprit .Qui fait aussi partie de l'apprentissage de nombreux parents qui eux par peur de dire non ,préférent donner raison à des ados qui il faut le souligner risquent malgré tout de se retrouver enceintes ,le jeu en vaut-il la chandelle ?
l'humain est unique,il préfére la dépendance chimique pour voler de ses propres ailes avec comme prétexte de fuir la dépendance aux parents qui mettent des batons dans les roues de sa propre évolution en refusant de leur accorder la pilule.
Je ne voudrais pas être médecin car si j'ai bien compris c'est à eux qu'incombent le role de parent décisionnaire qui encore une fois leur sera repproché en cas d'échec.Certe le rôle de parent n'est pas facile surtout de nos jours avec tous les conseils entre ados envoyés par textos et dieu sait par qui.
paceque qu'elle soit de la première génération ou de la prochaine la pilule a peut-être évolué mais l'humain lui que je sache n'a pas changé depuis sa création excepté qu'il ne sait plus réfléchir par lui même comme les anciennes générations.C'est là la seule différence mais elle est de taille et n'a rien a voir avec la pilule ou je ne sais quoi d'autre
Y'a vraiment crainte pour leur futur d'humains restés immatures grace aux technologies actuelles qui pensent pouvoir remplacer l'autorité parentale et même politique uniquement basée sur des touches à pianoter toute la journée

Écrit par : lovsmeralda | 11/01/2013

Les commentaires sont fermés.