27/02/2013

Un doux mélange !

 

dopage.jpg

 

Tilmicosine, Spiramicine, Levamisole, Oxytétracycline, Gonadolibérine, Flubendazole, Azapérone, Prostanglandines…et j’en passe et des meilleures.

Poétique le nom de tous ces médicaments que l’on trouve dans la viande que nous consommons.

Pas de soucis, à des seuils non toxiques, selon nos organes de surveillance.

Le problème c’est peut-être dans le mélange. Aucune idée sur l’effet à long terme, sur le cumul des doses, et sur nos chères têtes blondes.

Il est quand même frappant de constater une augmentation significative des pubertés précoces chez les filles.

Bref on est parti pour la gloire.

Vous connaissez le staphylocoque doré résistant à la méticilline.

Charmant garçon qu’il faut mieux voir en photo.

Cette bactérie est présente dans 46 % des échantillons analysés, en 2008, en Espagne (44 % en Allemagne, 1.9 % en France).

Cette sympathique bactérie est la terreur de nos hôpitaux.

Y-a-t-il une relation entre l’augmentation des cas hospitaliers et notre consommation de viande ?

Possible, probable.

L’élevage industriel et sa folie du traitement des animaux par antibiotiques est une bombe sanitaire.

Il faut que nos autorités agissent pour que nous puissions être au courrant de l’origine des viandes.

Interdisons les antibiotiques et les hormones donnés aux animaux d’élevage.

Stop au dopage animalier.

06:27 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

entièrement d'accord avec l'article mais commençons par supprimer tous les laboratoires non déclarés et qui existent grâce au Net.c'est la bataille de David contre Goliath!
Tout le monde connait la réalité mais plus personne ne semble capable de la stoper.Obama a déclaré juste avant sa première investiture qu'il ferait tout pour sabrer Internet .
On peut se demander si le cafouillage actuel ne fait pas partie de prémisces annonçant un futur qui seul permettra d'endiguer toutes les crises surtout celles inventées de toutes pièces justement par les fraudeurs existant sur la toile et qui ne peuvent être coincés que par des flics spéciaux associé aux polices Suisses qui sont mises au ban des accusés faute de ne pouvoir être partout .Et qui sont remplacées par des partis s'arrogeant le droit même de menacer d'amendes leur propre électorat.Faut bien être né juste après la guerre pour sentir l'arnaque même menée de front par des politiciens sur la fin de leur mandat!

Écrit par : lovsmeralda | 27/02/2013

très cher monsieur le Docteur,
combien bien que toujours "en dessous du seuil officiellement alertant pour chacune" de ces molécules dont vous citez des noms exogènes à nos mémoires, restent indestructibles et infiltrables et reviennent se cumuler dans notre consommation d'eau "potable"?

par ces ex molécules anti-diabétiques tout aussi inutiles que peu recommandables dispensées à notre insu mais pour son plus grand profit par l'industrie chimique, en toutes eaux

existe-t-il des études sur une telle dispersion dans les eaux potables, des diverses molécules estrogènes etc inclues dans les pilules anti-contraceptives

sur leurs effets, leur destruction ou non, de leurs cumuls dans le corps,
sur les enfants, adultes, fertilité, cancers multiples, maladies neuro- etc etc

cela fait-il l'objet de travaux d'études ou les lobbies pharma s'arrangent-ils pour garder ces sujets également tabous au niveau master des étudiants?

Écrit par : Pierre à feu | 27/02/2013

Les commentaires sont fermés.