04/03/2013

le blues du tram 12...

 

tram.jpg

 

Le divorce est consommé.

Les TPG et la population genevoise vous annonce, d’un commun accord, qu’ils ont décidé de se séparer.

Tarifs trop élevés pour les prestations.

Nœuds de transbordement kafkaïens.

Machines à ticket surréalistes.

Disparition d’un accès direct à la gare pour une grande partie de la population.

Madame la conseillère d’Etat, vous avez du souci devant votre porte.

Il suffisait de prendre quotidiennement les TPG pour s’en rendre compte.

Il suffisait de discuter avec les usagers pour se dire que cela râlait un petit poil.

Dès le début, nous nous sommes battus, à Carouge, pour réclamer le retour du tram 13.

Nous avons déposé une motion et fait convoquer les responsables.

Nous avons communiqué et tenu des stands.

Notre attitude a permis d’obtenir une ligne de bus.

Mais surtout notre combat a mis en évidence le fossé qui existe entre le sentiment populaire et les édiles.

Sortez de vos bureaux.

Ecoutez, et s’il vous plait ; corrigez vos erreurs.

 

06:43 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Depuis bien longtemps la classe politique n'écoute plus le peuple et ne vit pas la même vie que le peuple; : un jour ou l'autre, la gifle arrivera !!

Écrit par : Gipi | 04/03/2013

Ce matin, c'est drôle, pas de commentaires ni de blog de M.Buchs sur le résultat de la caisse de pension!!!!!

Écrit par : GE | 04/03/2013

A Gipi,

Cela veut dire quoi "La classe politique n'écoute plus le peuple..." quand seulement 40% des gens votent et que les autres se contentent de râler accoudés au bar du coin.

Nous sommes en démocratie et avons choisi des élus pour nous représenter. Si nous ne sommes pas d'accord avec eux nous ne les élisons plus. Nous pouvons également attaquer leurs décisions avec un référendum,... c'est exactement ce qui s'est passé avec le vote sur les TPG.

Que tous ceux qui râlent se lancent en politique et prennent leurs responsabilités, c'est trop facile de penser que nous n'avons que des droits et pas de devoirs mais il est vrai que c'est le message martelé sans cesse par la gauche...

Bonne journée à tous

Écrit par : MC | 05/03/2013

Les commentaires sont fermés.