12/03/2013

Arnaque ?

 

arnaque.jpg

 

Cela fait des mois que je dénonce l’attitude des caisses maladies privées qui ne répercutent pas sur les primes la baisse de leurs dépenses liées au nouveau système de financement des cliniques privées.

Enfin nous avons 1 chiffre : 1 milliard.

Enfin il semble que la Confédération veuille intervenir pour mettre un peu d’ordre dans ce « bazar ».

J’espère que nous n’allons pas attendre 10 ans pour voir nos sous.

Il ne faudrait pas nous refaire le coup des réserves des caisses maladies.

Allez, je donne 3à 6 mois de délai pour que la totalité de cette somme revienne dans la poche des assurés.

Dans le cas contraire, il faudra sérieusement se poser la question de l’octroi de ces subventions aux entités privées.

Soyons vigilants.

06:22 | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Vous avez pleinement raison. Voici la question que je posais au Conseil fédéral en février 2012:http://www.parlament.ch/f/suche/pages/geschaefte.aspx?gesch_id=20125012
Le problème est qu'à Berne, malheureusement, le PDC n'a pas votre sensibilité, et qu'il vote contre les assurés et pour les assureurs. Toujours ce choix difficile entre l'Homme et l'argent.

Écrit par : mauro poggia | 12/03/2013

Bonjour!
Dr Buchs ‘espérer et se poser des questions’ ne suffisent plus.
Me Poggia le choix est loin d’être difficile.
Une solution très simple : Lançons une pétition / une votation populaire pour exiger un systéme de santé publique financé par les impôts.

Nous habitons un pays de seulement huit millions d’habitants. Un pays riche.
Ne me dites pas que nous sommes incapables de fournir un service de santé publique comparable à celui dont réjouisse les 63 millions de britannique et d’autres... Et surtout ne me dites pas qu’on est empêché d’y penser à la raison de La Constitution ou d’autres excuses. En Suisse, est-ce que le citoyen n’a pas tous les pouvoirs ? Le peuple est roi.

Le financement de la santé publique par la taxation = une justice sociale ou les riches paient leur  partie équitable. Il n’est pas juste que quelqu’un de faible revenu contribue la même somme (en guise de prime) qu’un multi-millionaire pour soutenir nos services.

Dans un pays, dite civilisé, à 21e siècle, aux moments des difficultés économiques croissantes de la population, le moment est venu d’enfin lancer un mouvement / initiative populaire pour un service de santé publique gratuit remplaçant LaMAL.

L’opportunité se présente pour restaurer notre confiance envers nos politiciens.
Carpe diem

Je m’excuse pour les fautes de français !

Écrit par : Pari Graham | 12/03/2013

C'est tellement vrai, mais je reste un peu sur ma faim, où puis-je trouver plus d'info ?

Écrit par : vie de couple | 12/03/2013

Bonjour!
Dr Buchs ‘espérer et se poser des questions’ ne suffisent plus.
Me Poggia le choix est loin d’être difficile.
Une solution très simple : Lançons une pétition / une votation populaire pour exiger un systéme de santé publique financé par les impôts.

Nous habitons un pays de seulement huit millions d’habitants. Un pays riche.
Ne me dites pas que nous sommes incapables de fournir un service de santé publique comparable à celui dont réjouisse les 63 millions de britannique et d’autres... Et surtout ne me dites pas qu’on est empêché d’y penser à la raison de La Constitution ou d’autres excuses. En Suisse, est-ce que le citoyen n’a pas tous les pouvoirs ? Le peuple est roi.

Le financement de la santé publique par la taxation = une justice sociale ou les riches paient leur  partie équitable. Il n’est pas juste que quelqu’un de faible revenu contribue la même somme (en guise de prime) qu’un multi-millionaire pour soutenir nos services.

Dans un pays, dite civilisé, à 21e siècle, aux moments des difficultés économiques croissantes de la population, le moment est venu d’enfin lancer un mouvement / initiative populaire pour un service de santé publique gratuit remplaçant LaMAL.

L’opportunité se présente pour restaurer notre confiance envers nos politiciens.
Carpe diem

Je m’excuse pour les fautes de français !

Écrit par : Pari Graham | 12/03/2013

Ce ne sont pas vos sous mais les nôtres. Pas touche vieux pirate !!! Non mais et puis quoi encore ? Vous voulez être payés deux fois ?J'hallucine. Pas un centime pour les médecins qui ont baffré sans contrôle depuis des années. Poggia, aidez-nous, notre Bertrand a perdu tout sens de la réalité.

Graham you dead on target, congratulations !

Écrit par : anastase | 12/03/2013

Je suis satisfaite de voir un blog aussi intéressant que celui ci. Je vais faire parvenir votre article à mon ami. Il aime les genres comme ça. Merci beaucoup

Écrit par : conceptions graphiques | 21/03/2013

Les commentaires sont fermés.