19/04/2013

Le doux bruit des pépètes au fond du porte-monnaie...

consensus.jpg

 

Un consensus à la mode helvète.

Tu me dois tant, tu m’en rends la moitié et tope là.

Il fallait un accord entre tous les cantons, pour que dame commission de la santé des Etats accepté d’envisager de…

Les cantons ont fait le boulot, et un grand merci au passage à notre conseiller d’Etat Unger.

Si tout va bien, vous allez recevoir des sous en retour, une prime en moins, deux primes en moins, les calculs ne sont pas encore faits.

Maintenant pression maximum sur cette sacrée commission, pour qu’elle travaille avec efficacité et rapidité.

Et que l’argent des primes, perçues en trop, soit en partie rendu.

Mais ne croyez pas que je baisse les bras.

Tant que je n’entendrai pas le doux bruit des vrenelis au fond des bois, je continuerai à faire pression avec la motion que le parlement genevois a adopté à l’unanimité.

06:35 | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Super,

Il est prévu de ne rembourser que la moitié de ce qui est dû et de faire payer une partie du remboursement par la Confédération => par nos impôts !

On appel cela du vol légalisé.

Essayez donc de ne payer que la moitié de votre prime maladie et de déduire ce qui vous a été volé de votre déclaration d'impôts !

Et après on s'étonne que de moins en moins de gens votent et fassent confiance aux politiciens !!!

Écrit par : MC | 19/04/2013

"Tu me dois tant, tu me rends" TANT... et pas la moitié, sinon je vais t'en "toper" une que tu vas sentir passer et t'en souvenir un bon moment!

Écrit par : Pierre Roche | 19/04/2013

@Monsieur Buchs en lisant les commentaires vous avez intéret à respecter votre engagement avant élections si j'en juge par les nombreux articles parus dans les blogs ces jours derniers /rire
Cependant vous les médecins et certains polticiens vous êtes fait posséder par les médecines alternatives ou parallèles,lesquelles ont compris comment mieux impresionner et faire pression sur vous tous Messieurs ,il suffit de savoir quelle mouvance a su avec art et subtilité employer le mot écologie et ce en recrutant de nombreux jeunes qui se sont lancé en politique pour mieux noyer le poisson.Lequel est dernier signe dans le zodiaque symbolisant à lui tout seul toutes les arnaques des mondes passés et actuel et si vous pouviez éviter de les répéter l'électorat vous en saura gré n'en doutons point
très belle journée pour Vous Monsieur

Écrit par : lovsmeralda | 19/04/2013

Quel lyrisme dans vos propos du jour Dr. Buchs :

" Tant que je n’entendrai pas le doux bruit des vrenelis au fond des bois, je continuerai à faire pression avec la motion que le parlement genevois a adopté à l’unanimité. "

Cette phrase fleure bon l'époque où l’Église catholique pratiquait encore les "indulgences" tout azimut :

« Sobald das Geld im Kasten klingt, Die Seel’aus dem Fegfeuer springt »
(« Aussitôt que l'argent tinte dans la caisse, l'âme s'envole du Purgatoire »)

Auriez-vous quelques difficultés à vous détacher du matérialisme ?

N'ayez crainte, je ne suis pas mandaté par votre contradicteur préféré "Anastase", très occupé aujourd'hui à lutter avec l'Archange Gabriel :

http://alanganey.blog.tdg.ch/archive/2013/04/19/l-archange-m-a-visite-et-epitaphe.html

Bien à vous !

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 19/04/2013

Tant que je n’entendrai pas le doux bruit des vrenelis au fond des bois, je continuerai à faire pression avec la motion que le parlement genevois a adopté à l’unanimité.

Arpagon Buchs a encore frappé. On voit tout de suite la vocation du médecin.Le fric est vraiment une obesession chez vous. Cette phrase vous révèle de manière aveuglante. On y croise pas un patient ...

Écrit par : Anastase | 21/04/2013

Les commentaires sont fermés.