23/04/2013

Injuste...

injustice.jpeg

 

La France a besoin d’argent. Tous les moyens sont donc bons pour faire entrer quelques écus dans la caisse.

Le 1er juin 2014, tous les personnes résidantes en France et travaillant en Suisse seront automatiquement affiliés à la Sécurité Sociale si elles sont au bénéfice d’une mutuelle qui leurs permet de se faire soigner aussi bien en France qu’en Suisse.

93 % des personnes intéressées sont dans ce cas.

Ce qui représente 120 000 personnes (famille comprise) pour Genève.

Un manque à gagner de plus de 25 millions pour les HUG.

Si après le 1er juin 2014, vous vous installez en France tout en continuant à travailler en Suisse vous aurez le choix entre la LAMAL et la Sécurité sociale.

Monsieur le conseiller national et député Poggia a déposé une résolution devant le Grand conseil et son collègue Barthassat une motion au Conseil national.

Ils demandent que la possibilité soit donnée, durant 3 mois, de choisir entre la LAMAL et la Sécurité sociale.

Le même droit que celui donné aux nouveaux arrivants.

Le Grand Genève a vraiment de la peine à se faire.

Ce qui est sûr, c’est qu’au niveau de la politique de santé, le Grand Genève est un échec complet.

La France préfère construire des hôpitaux à quelques kilomètres des HUG plutôt que collaborer en mettant en commun les structures existantes.

06:38 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

précision: la France et ses préférences à Genève passent par les intérêts des politiques & leurs copains-clients, de Rhône-Alpes et d'Annecy

intérêts entre autres lourdement défendus par ce conseiller général Antoine Vieillard

veillant bien aux bonnes affaires de 3 nouveaux centres hospitaliers tous neufs dans son 74
3! eh oui! rien que ça: un centre hospitalier privé à Annemasse, un gros centre public à 16km d'Annemasse et un autre nouveau centre à St Julien: le tout visant une population de +800'000 hab, soit la majorité de la clientèle des CHUG!
(bâtiments neufs, nouvelles structures, etc: Vieillard et ses potes d'Annecy n'ont cure du trou de la sécu française... )

tout ça, en palpant bien confortablement ses jetons, bien assis sur son siège au conseil d'administrateur des HUG

Une chose: plutôt que de s'en prendre aux français qui tirent sur tout billet qui bouge en ce moment,
faudrait se demander qui sont ces grosses têtes d'élus aux Grand Conseil et Conseil d'Etat
sachant si bien défendre nos droits qu'ils ont entre autres nommé un A. Vieillard au CA des HUG

itou du surnombre de nominations & autres titres de présidents accordés à ces parasites du millefeuille d'agences à la française qu'est ce "Grand Genève"

va falloir se seccouer! histoire de se débarrasser de ces parasites aux élections
revenir sur les prétentions financières et politiques de ces clients-copains du GLCT & Grand Genève
et ramener leurs ambitions d'emprise supra-nationale à la souveraineté suisse,
par quelques votations.

Écrit par : Pierre à feu | 23/04/2013

La suisse s'est construite sur le mot d'ordre : pas de juges étrangers.
Et maintenant nous acceptons des dirigeants étrangers dans les établissements publics... Qui défendent quels intérêts?

Il ne faut pas dire "le Grande Genève", mais "la grande genève".

C'est clair, non?

Désolé.


"Un manque à gagner de plus de 25 millions pour les HUG."

De la décroissance, enfin! Très bien!
Moins d'attente aux hug, très bien aussi!
Et certain conseiller administratif pourra aussi être rapatrié.

Écrit par : Johann | 23/04/2013

très bien MM Poggia et Buchs, bonne manoeuvre pour récupérer les voix des Suisses résidents en France. Maintenant on vous attend au contour... on veut du concret et pouvoir revenir à la LaMAL, pas juste des effets de manches électoraux à coup d'effets d'annonce sous forme de motion.
ps des logements abordables sur le canton ca serait quand même plus simple non?

Écrit par : duprontel | 25/04/2013

Les commentaires sont fermés.