23/05/2013

Une sacrée bonne nouvelle.

Merck_Serono.jpg

 

Genève se lance à fond dans une nouvelle activité industrielle.

Les biotechs.

Des emplois, des perspectives  de formation de pointes pour nos enfants, une synergie avec l’EPFL.

La naissance d’un nouveau pôle mondial des technologies du vivant.

La disparition de Serono avait été un grand coup de massue.

Nous avions demandé que le bâtiment ne soit pas vendu au plus offrant, mais qu’un projet puisse naître. Nous avons été entendus.

Merci Monsieur Bartarelli,

Merci Monsieur Unger.

Garder ce savoir, garder cette ouverture sur l’avenir, sur le sol de notre canton.

Ce qui est fantastique, c’est cette énergie positive que l’on sent.

La région lémanique est vraiment en train de naître.

La France devrait se joindre à nous.

En repensant les zones franches et en y implantant des activités en liaison avec les technologies du futur.

Le défi est passionnant.

Nous sommes dans le positif.

Enfin, après tous ces débats négatifs ; Stop aux frontaliers, stop au développement du Grand Genève.

Nous sommes dans la création.

Nous sommes dans la valeur ajoutée.

Des investissements qui rapportent.

Un projet pour notre jeunesse.

07:18 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

que de beaux rêves en perpesctives mais grâce à ces biotech d'autres petits malins ont compris comment exporter des produits emballés avec du papier recyclé et vendus dans certaines grandes surfaces de notre pays,Ce qui est défendu chez nous grâce aux biotech ne l'est pas ailleurs.
Quand on sait que tous ces produits non vendus seront offerts aux plus démunis,c'est d'une tristesse pitoyable! surtout que à trop d'informatique le royaume des incivilités repprochées par de nombreux socialistes et dirigeant communaux se généraliseront
Il est aussi à souhaiter que toutes ces avancées en biotch aient assez d'informaticiens pour lire les données sinon bonjour les erreurs comme en milieu médical dès les premiers souffles de la médecine dite ,de pointe

Écrit par : lovsmeralda | 23/05/2013

Et heureusement pour toutes ces startup, comme nous l'indique le Courrier d'aujourd'hui, l'impôt sur les bénéfices va être à nouveau diminué, ce qui va entrainer une modeste baisse de 5% des recettes annuelles du canton (400 millions). Pas de soucis ! Il suffit de diminuer encore les prestations de l'Etat, qui de toute façon ne profite qu'aux assistés non-productif.

J'ai bon ? Je peux devenir membre du PDC ? Ce grand parti humaniste?

Écrit par : Djinus | 23/05/2013

Les commentaires sont fermés.