21/07/2013

Peut-on avoir raisonnablement confiance ?

vote internet.jpg

 

Il va falloir que la chancellerie réponde clairement au sujet la sécurité du vote par internet.

Parce qu’après avoir lui l’article de ce jour dans le « Matin dimanche », on peut avoir un sérieux doute.

Selon un hacker, il ne serait pas difficile de changer un vote.

Un virus, et le oui devient non.

Nous dire que c’est la sécurité absolue, c’est nous prendre pour des gogos.

Est-il vrai qu’aucun audit n’a été fait sur la sécurité du côté de l’utilisateur ?

Il semble que non, ou il y a longtemps.

 

Est-ce bien nécessaire d’avoir cette possibilité de vote ?

Ou est-ce céder à l’esprit du temps ?

 

Vous me direz : Quel est le malveillant qui voudra modifier un vote à Genève ?

Le risque existe et le principe de précaution doit l’emporter.

Je vous suggère de ne plus voter par internet.

Trop dangereux !

13:03 | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

C'est vrai, le site n'est pas sécurisé du tout, mon ordi me l'a dit la dernière fois que j'ai voté, parce qu'il me dit tout. Alors cela doit être à la portée de n'importe quel hacker débutant. J'avais même fait une capture d'écran et l'ai envoyée à un journal bien genevois qui n'a pas jugé bon en parler.

Bon, même si cela a tendance à s'améliorer et que de nombreux sites de l'Etat ont été refondus, il faut reconnaître que la Suisse est toujours à la traîne sur le plan informatique et que les améliorations sont tellement longues à venir, qu'elle ont déjà plusieurs trains de retard lorsqu'elles sont réalisées. Et parfois d'une ergonomie très douteuse sur le plan du moteur de recherche.

Même celui de la poste est un vrai cauchemar, je viens de l'expérimenter pendant une semaine pour un simple changement d'adresse temporaire toujours non résolu.

La prochaine fois, je voterai par la poste, même si c'est moins pratique et que du courrier se perd dans les limbes assez régulièrement.

Écrit par : Jmemêledetout | 21/07/2013

Ah le principe de précaution, c'est beau, c'est utile etc..... Comme tout nouveau moyen de voter il y a sûrement des progrès a faire mais c'est dans tous les domaines, dans votre partie êtes-vous absolument sur que les médicaments que vous prescrivez sont 100% sûrs pour tous vos patients et qu'il n'y en aura pas un qui fera une réaction allergique, et dans votre domaine cela peut être plus grave qu'un éventuel "virus" dans une votation. Je ne comprend pas que l'on fasse de la publicité sur le fait qu'un petit manipulateur qui veut faire parler de lui arrive si facilement a ses fins. Les hackers sont des malfaisants qui vivent sur le dos des autres.

Écrit par : Grindesel | 21/07/2013

@Grindesel

Je vous rejoins totalement sur le plan des médicaments, dont même les médicaments naturels contiennent parfois, je l'ai expérimenté dernièrement, une substance active naturelle et 9 additifs... dont de l'huile de ricin (sic) de l'oxyde de titane ou de fer (bonjour les allergiques aux métaux), des polymères, de l'asparthame bien sûr, et j'en passe...

C'est une honte ! Il est impossible de trouver en Suisse un seul médicament, même naturel qui ne contienne pas des substances allergènes. Et aucun oligo-élément qui ne contienne pas de la glycérine ou autres additifs. Et même si ceux-ci sont hors liste et qu'on les paie soi-même.

Alors oui, vous avez raison, c'est plus important qu'un site pour voter, parce que cette ineptie engendre des coûts de santé supplémentaires, mais nous votons justement pour des gens qui prennent des mauvaises décisions et d'une rare incompétence dans le domaine.

Pour ce qui est des hackers, je ne partage pas votre avis, la plupart des hackers ne sont pas là pour nuire, mais pour révéler des failles dans certains systèmes et ils sont très très utiles. Les grandes entreprises et les grands Etats les engagent justement pour soulever les failles. Mais pas le système de votation visiblement :-)

Les hackers qui attaquent pour attaquer sont plutôt rares et peuvent être terriblement néfastes, c'est bien clair, mais toute la communauté des autres, qui est très solidaire, lutte très rapidement contre les nouveaux virus. Ne jetons pas l'eau avec le bébé du bain ;)

Il n'y a pas si longtemps, il y a 2-3 ans, deux jeunes hackers grecs ont réussi à pénétrer le système informatique du Cern et sont descendus jusqu'au 2ème niveau. C'était dans les journaux, mais bien caché. Ils ne sont pas descendus plus loin, et ne l'ont fait que pour démontrer les failles du système.

Vous imaginez ce qui aurait pu se passer s'ils n'avaient pas été honnêtes et dans des vues de destruction ? Non, ils l'ont fait pour mettre en relief des failles qui auraient pu être catastrophiques.

Alors remerciez les hackers, parce que sans eux, vous n'auriez pas d'anti-virus dans votre ordinateur.

Mais je suis d'accord avec le fait de ne pas remercier un Etat qui aura mis 5 ans après une votation, pour enlever de ses listes tout ce qui fonctionnait très bien et était sans danger pour la santé.

Écrit par : Jmemêledetout | 21/07/2013

Non vraiment les hackers seraient des bienfaiteurs de l'humanité????? Ils font cela uniquement pour se faire remarquer par de grandes entreprises en espérant se faire engager, quel besoin de craquer un système si ce n'est d'en profiter donc ne me demandez pas de les admirer, leur motivation est tout sauf le désir de rendre service, si ces personnes n'y trouvaient pas intérêt croyez vous vraiment qu'ils le feraient. Quand a ma remarque sur les médicaments il s'agissait de prescriptions sur ordonnances. Les remèdes "naturels" vendus librement et qui sont plutôt des compléments alimentaires a ceux qui les achètent de faire leur choix comme pour l'homéopathie que j'utilise régulièrement.

Écrit par : Grindesel | 21/07/2013

@Grindesel

Je n'ai jamais dit que les hackers ne faisaient pas cela pour être engagés. J'ai dit qu'ils étaient très utiles.

Pour les médicaments, vous vous trompez Monsieur, il y a des quantités de médicaments dits "naturels" qui ne sont vendus que sur ordonnance, parce que l'Etat a créé un nouveau lobby pharmaceutique naturel ;)

Pour ce qui est de l'homeopathie, qui est un domaine pour lequel j'ai une certaine expérience, les laboratoires n'ont plus accès depuis 5 ans à des souches très importantes comme les bactéries, les virus, etc.. parce que l'UE dont nous ne faisons pas partie a décidé que cela ne servait à rien et était un placebo...

Ce qui rend impossible aux personnes allergiques aux antibiotiques ou en grave déficience immunitaire de pouvoir soigner n'importe quelle infection ! Même celles qui ne sont pas pathogènes pour le commun des mortels mais qui le sont pour eux.

Cela revient à priver de soins, de manière totalement anti-démocratique et cruelle des milliers de personnes.

J'ai vu disparaître totalement des anthrax énormes dus à Staph aureus sur une personne, qui duraient depuis 15 ans, avec 4 hospitalisations par année, avec seulement deux doses dans des substances et dilutions bien ciblées.

Quel a été le coût de 15 ans d'hospitalisation en rapport avec le coût de deux doses homeopathiques ?

Aujourd'hui, les seules souches qui restent aux laboratoires, sont tellement vieilles qu'elles ne sont plus efficaces, car les bactéries, virus, sont mutants et qu'il faut avoir des souches récentes pour qu'elles le soient. Certaines souches ne sont pas trouvables du tout. Et même si les patients doivent les payer eux-mêmes, pourquoi leur refuser leur accès parce que l'UE a décidé qu'il devait en être ainsi ?

Parce que cela ne rapporte pas assez à nos puissants lobbys. C'est aussi simple que cela. Et dramatique pour de nombreuses personnes.

Les compléments alimentaires sont une question de survie pour certaines personnes qui souffrent de troubles graves de l'assimilation et du métabolisme Monsieur. La plupart de ces personnes souffrent également d'allergies et je le répète, il est impossible d'en trouver en Suisse qui en contiennent pas d'additifs, pare que tout a été créé pour cela.

Ce n'est pas seulement une ineptie, c'est un refus clair d'assistance à personne en danger et même de mise en danger volontaire de la vie d'autrui.

Tout cela pour une question de gros sous.

Et je suis bien contente de pouvoir dire cela sur le blog d'un médecin qui ne me censure pas :-)

Écrit par : Jmemêledetout | 21/07/2013

J'ai simplement voulu faire une comparaison sur le principe de précaution, le sujet du jour était les risques de l'Internet et non pas un débat sur les médicaments naturels ou pas et les dérives du système de santé. Bonne soirée.

Écrit par : Grindesel | 21/07/2013

Cela prouve une fois encore (si besoin était) l'incompétence en la matière, tant des informaticiens que des politiciens qui ont donné leur accord à la mise en place de ce système.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 22/07/2013

Les commentaires sont fermés.