12/08/2013

Jusqu'où faut-il aller ?

surveillance-cameras.jpg

 

Le débat est ouvert.

Il faudra y répondre rapidement.

Jusqu’où devons-nous aller en matière de sécurité ?

Nos droits fondamentaux sont-ils respectés ?

Ce n’est pas seulement une dispute genevoise anticipant les élections d’octobre, mais une interrogation légitime pour tous les citoyens de ce monde.

L’argument de dire, je m’en moque car je n’ai rien à me reprocher ne tient pas.

Etes-vous d’accord que votre vie privée soit auscultée dans les moindres détails ?

Etes-vous d’accord que votre état de santé soit connu ?

Etes-vous d’accord que vos relations soient surveillées ?

Vous êtes nus face à une big machine sans aucun contrôle.

Monsieur Obama n’a probablement pas les moyens de surveiller le travail de la NSA (rien en écrivant cet acronyme je vais être lu). Un petit coucou au grand  Sam.

Ces structures se développent comme des cancers.

La machine prendra un jour le pas sur l’Homme.

Il faut réagir.

Chacun peut faire quelque chose à son niveau.

Localement.

Il faudra bien réfléchir lorsque la proposition de Monsieur Maudet d’installer des caméras de surveillance aux Pâquis sera en plénum du parlement.

Je ne suis pas contre de pouvoir regarder les images à postériori, en cas de délits avec des règles d’utilisation strictes.

Par contre, une surveillance en temps réel, je m’y oppose et je défendrai ce point de vue devant mon parti.

J’en fais une question de principe.

Car c’est le début d’un ensemble de mesure qui aboutira, si nous n’y faisons pas attention, à la suppression pure et simple de nos droits fondamentaux.

06:43 | Lien permanent | Commentaires (10) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

On ne sait pas très bien si c'est Tartuffe ou Alzeimer qui pointe son nez mais je tiens à citer le programme du PDC Carouge au moment de sont élection. J'ajouterai que c'est ce même PDC qui a demandé les listes des employés communaux non genevois à l'administration. Il est vrai que le PDC défend avec vigeur vos Droits Fondmentaux. Bref mon bon Bertrand, une fois de plus un gros mensonge bien gras, bien baveux sachant que le PDC a littéralement harcelé le CA pour la pose de caméras "disuasives" à Carouge. Gardez vos grandes envolées lyriques pour vos soirées bachiques avec vos copains de l'UDC.



"STOP au laisser-faire et à l'angélisme en matière de sécurité"
Les DC demandent, après la pose de caméras, une police municipale présente 24h/24 et 7j/7"

Écrit par : Anastase | 12/08/2013

M'enfin, il faut savoir ce que l'on veut ...

Si l'on veut plus de sécurité, il faut s'en donner les moyens et comme il n'est pas possible de mettre un flic à chaque coin de rue, on y installe des caméras parce que c'est moins cher et qu'on peine à recruter des gendarmes.
Qu'est-ce qui vous choque dans cette démarche Dr Buchs ?

Ce qui compte avant tout c'est l'efficacité. Un agent installé dans un bureau et surveillant plusieurs caméras est probablement plus efficace que ce même agent en charge de veiller à la sécurité de tout un quartier.

Et puis lorsque que vous allez acheter votre casse-croûte à La Placette, n'êtes-vous gêné de vous savoir surveiller par les mêmes caméras que celles qu'on envisage d'installer sur le domaine public, alors que chez Maus Frères les préposés à la surveillance ne sont même pas assermentés et probablement ... frontaliers de surcroît ?

Pensez-vous que les délinquants éprouvent les mêmes états d'âme que vous lorsqu'ils commettent des délits, agressent des dames âgées ou vendent leur drogue ? Ces mêmes délinquants auront de toutes manières toujours une longueur d'avance sur la législation en vigueur et les moyens de répression.

Et puis franchement, quels rapports entre l'installation de caméras de surveillance et la confidentialité des dossiers médicaux ?

Cordialement !

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 12/08/2013

Désolé les amis, cela n'a rien à voir avec le sujet, mais notre Pascal Descaillet vient de nous gratifier du post le plus hilarant depuis très longtemps.je dois le partager avec des connaisseurs

Jugez par vous-mêmes :

"35 ans que je vote, et toujours, pour les élections, une liste vierge. Une centaine de députés à élire, eh bien j’écris (jusqu’à) cent noms, à la main, tous partis confondus. Homme de droite, j’ai toujours voté aussi pour des gens de gauche, et certaines grandes figures socialistes, de Willy Brandt à Tschudi ou André Chavanne, en passant par Olof Palme, ou d’ailleurs Pierre-Yves Maillard, sont de celles qui m’impressionnent le plus. Si je devais mentionner un parti pour lequel j’ai toujours voté, depuis 1978, je dirais le parti radical. Pour les autres, c’est peut-être plus sporadique. Et surtout, ça dépend des personnes"

Donc notre philosophe botté de Leman Creux est citoyen du Monde, il vote en Allemagne, en Suède partout où son avis est attendu comme le Messie. Bref notre Pascal est le témoin de son siècle, un nouveau Nicolas de Rougemont, Raymond Aron réincarné, Immanuel Kant n'a qu'à bien se tenir. un oracle.

Écrit par : Anastase | 12/08/2013

Cher Anastase,

"On ne sait pas très bien si c'est Tartuffe ou l'Illétrisme qui pointe son nez" car B. Buchs dit "Je ne suis pas contre de pouvoir regarder les images à postériori, (...)Par contre, une surveillance en temps réel, je m’y oppose (...)"

C'est exactement ce qu'il a défendu à Carouge.

"j'ajouterai que c'est ce même PDC qui a demandé les listes des employés communaux non genevois à l'administration" : pas le liste nominative, mais seulement le nombre ! Nuance.

Encore un gros mensonge de votre part Anastase ?

Écrit par : Philippe C. | 12/08/2013

Merci Philippe C de répondre à Anastase.
Il fait tellement dans la désinformation et l'outrance que je n'ai plus envie d'argumenter.

Écrit par : Bertrand Buchs | 12/08/2013

La canicule pointe le bout de son nez - 28 degrés annoncés aujourd'hui (elle qui n'a toujours pas eu raison d'Anastase) et le voilà qu'il divague...il faut boire de l'eau quand il fait trop chaud mais d'après ce que l'on dit, cela n'est pas le brevage préféré d'Anastase...Au fait, y'a du monde à la Bourse?

Écrit par : Faitchoanastase | 12/08/2013

Accords FACTA signés avec la Suisse, bientôt ratifiés au législatif: les paris sont ouverts sur qui sera le 1er gouvernement frontalier à emboîter le pas

La porte est ouverte à la transmission automatique d'informations sur ts citoyens

Écrit par : Pierre à feu | 12/08/2013

Je découvre qu'un élu, tout PDC qu'il soit, est capable de discernement, de dissidence, par rapport au troupeau de fidèles prêts à gober le bon grain et l'ivraie sans état d'âme.

Qu'il en soit loué !

Le peuple capable de croire à la prétendue "fumée passive létale" pour promulguer une Loi genevoise de Néo-Prohibition, est bien capable de gober les dernières "maudetteries" en date sans broncher.

Il était temps qu'une voix dissidente s'élevât dans le concert des béni-oui-oui.

Hormis Dr Bertrand Buchs, seul le nouveau Parti Pirate a inscrit la protection de la sphère privée parmi ses priorités dans sa campagne électorale. Les autres persistent à "vendre" du "panem et circenses".

Pour leur part, nos Dissident(e)s de Genève (DDG), association libertaire fondée en juin 2008, avaient pressenti très tôt le danger collectif de l'intrusion systématique de tiers (dont ...l'Etat avant tout !) dans les affaires privées de chaque citoyen. Les statuts des DDG témoignent de cette oeuvre de pionnier:

http://tinyurl.com/bfh7yss

Au vu de son heureuse disposition à l'égard des libertés menacées, nous nous permettrons d'envoyer une invitation à Bertrand Buchs, député PDC au Grand Conseil, à l'Assemblée générale des DDG le 3 septembre prochain à 18 heures, à Genève. En espérant qu'il voudra bien l'accepter. (Lieu à déterminer ultérieurement)

Écrit par : jaw | 12/08/2013

Etes-vous d’accord que votre état de santé soit connu ?

Dites-moi Philippe C. vous qui volez au secours de votre ami de manière assez désespérée, à quoi pensait à votre avis notre bon bon shériff Bufallo Bill Buchs lorsqu'il liait la vidéo surveillance avec la fin du secret médical ? A la caméra qui détecte les boutons sur les fesses?

Plus sérieusement, le PDC n'a jamais parlé de visionnage à posteriori, du moins pas dans son programme officiel. Ils l'ont peut-être pensé très fort mais jamais exprimé.je suis peut-être un illettré (heu oui cela prend deux t, je vous le signale en passant) mais j'arrive à déchiffrer ce type de littérature. le PDC a par ailleurs exigé une actvitité policière 24H24 7/7, alors nos braves brigadiers vont battre le pavé sans jamais rentrer au bureau ? et il n'a aura personne devant les moniteurs à la centrale qui va leur indiquer les comportements suspects et les interventions à mener ?, et durant tout ce temps ces gens vont patrouiller dehors en permanence sans jamais jeter un coup d'oeil sur les écrans de contrôle du bureau? Vous nous prenez vraiment pour des buses. je ne sais de quel côté est l'outrance.

Écrit par : Ânastase | 12/08/2013

"Les autorisations doivent être délivrées par l'Etat, après un examen minutieux de la situation et la liste des restrictions assorties vise à éviter tout excès dans l'utilisation de cette méthode."
Source : programme du PDC Carouge de 2011 disponible sur leur site internet.

Écrit par : Philippe C. | 13/08/2013

Les commentaires sont fermés.