14/08/2013

Choquant !

liberté presse.jpg

 

La justice neuchâteloise a sorti l’artillerie lourde contre un journaliste du « Matin », Ludovic Rocchi.

Avec toujours la même demande, savoir qui a cafté.

Les sources, « damned » ces sacrées sources.

Le syndrome de « gorge profonde ».

Où se situe la limite, la ligne rouge à ne pas dépasser.

Que peut-on dire à ces sacrés coquins de journalistes.

Qui manipule qui ?

Beaucoup de questions, mais une seule réponse.

La liberté d’écrire du journaliste doit être protégée et entière et la protection des sources absolue.

Aucune discussion n’est possible sur ce point.

06:52 | Lien permanent | Commentaires (13) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Ah bon, ils ont des journalistes au Matin ?

Écrit par : toto | 14/08/2013

Monsieur Buchs ,si vous saviez le nombre de lecteurs satisfaits de cette intervention policière vous seriez le premier à en être étonné
Ils sont nombreux les citoyens prouvant par là même qu'entre une affaire d'DSK et des faits comme des meurtres, viols voire autres méfaits sordides ,il y a une nette différence, les victimes des deux bords ne sont pas payées pour jouer aux vedettes d'un jour comme de nombreuses Stars Politique de France ou d'Amérique
De nos jours une certaine presse essaye de prendre en otage de nombreux citoyens Suisses qui refusent carrément de jouer ce jeu là.
Parceque en croyant rendre service aux victimes du malfrat finalement ce sont deux familles qui se retrouvent au banc des accusés mais sans moyen autre que vivre cloitrées chez elles jusqu'à ce que le clan des commères et langues de vipère aient pris leur quartier d'hiver
Si vous saviez le nombre d'enfants victimes malgré eux de cette presse ne reflétant en rien celle de nos anciens journalistes qui eux faisaient leur boulot pour instruire et non salir ce qui de nos jours devient de plus en plus tendance et ce juste par plaisir! pauvre monde
Et si ce journaliste avait fait preuve d'intelligence il aurait détruit tout ce qui peut aider la justice à faire son boulot ,pour une fois correctement d'autant qu'il y a des signes qui ne trompent pas mais encore faut-il avoir l'envie de les découvrir par soi et surtout faire des recherches intensives afin de comparer,analyser et se rendre compte que l'adage connu qui dit,la roue tourne toujours n'est jamais pur euphémisme
bien à vous et toute belle journée

Écrit par : lovsmeralda | 14/08/2013

comme je suis bonne joueuse ,voici quelques indices: quand les grosses planètes dites transcendentales entrent en jeu grâce à Jupiter ou Saturne ce qui est le cas pour PLuton ,planète des coups tordus mais à l'insu de tout le monde,
Les lettres des noms de familles commencent à prendre des coups de bâtons .En l'occurrence il s'agit du R majuscule en début et du i qui termine le nom.
Je peux vous assurer qu'en auscultant mon domaine journalier depuis la fin de la guerre ,beaucoup ayant un patronyme italien sont dans l'impasse actuellement.
Nous avons 26 lettres autant de jours ouvrables,le cosmos se transforme en journaliste dirait-on mais pour rendre aux peu scrupuleux la maltraitance psychologique endurée par de nombreux plaignants n'ayant eut ni la force ni les moyens comme un DSK ou autre pour se défendre.
Pour l'exemple,un concierge qui n'a eut de cesse d'humilier la majeure partie des locataires et ce plus de 12 ans vient enfin de se voir remis en place par un locataire et la gérante ,sur le coup surpris le malfrat a tout abandonné pour aller se réfugier dans sa résidence secondaire en Valais
Enfin un Suisse qui osait montrer les dents,vous avouerez qu'en Helvétie bonté et patience ont vie longue mais faut tout de même pas exagérer

Écrit par : lovsmeralda | 14/08/2013

Choquant ??? Peut-être.... Tout aussi choquant que les articles écrits par des fouilles merde sur Yvan PERRIN il y à quelques mois et publiés dans ce journal de boulevard !!!

Écrit par : JMC | 14/08/2013

JMC,bien vu!

Écrit par : lovsmeralda | 14/08/2013

Je préfère un journaliste "fouille merde" à un journaliste astiqueur de pompes

Écrit par : Bertrand Buchs | 14/08/2013

@JMC

Oui un article de fouille merde sur un petit facho acoolo c'est choquant.

Écrit par : Anastase | 14/08/2013

@ Buchs

Monsieur le politicien PDC et en campagne Buchs,

Le Procureur menant une enquête doit rechercher la vérité. Il doit le faire dans le cadre des dispositions légales dont certaines accordent des privilèges aux journalistes. Est-ce à dire que lesdites dispositions ont été violées ? En cas de violation de la loi, la décision du Procureur est susceptible de recours et les perquisitions seront annulées.

Ou bien alors les dispositions légales fédérales sont elles insuffisantes ? Dans le deuxième cas il s'agirait de défectuosité de la législation fédérale. Pourriez-vous nous indiquer la liste des interventions de Barthassat à ce sujet ? En effet, votre candidat au Conseil d'Etat est depuis longtemps conseiller national.

Dans l'attente de votre réponse, je vous souhaite une bonne journée.

Écrit par : CEDH | 14/08/2013

Je ne me permets pas de vous suivre sur le plan juridique CEDH. Vous êtes 100 fois plus compétent que moi.
Mais franchement pensez-vous que pour une histoire de plagiat qu'il faille faire un tel raffut.
Je vous rappelle que le Procureur Jornod a classe une plainte du bureau du GC pour transmission de documents confidentielles a des journalistes.

Écrit par : Bertrand Buchs | 14/08/2013

Anastase,
Je ne fais pas allusion au parti que représente PERRIN, parti pour lequel je vote jamais, je mentionne certains articles du canard orange concernant la vie privée de personnages publics ou connus.

Écrit par : JMC | 14/08/2013

Dr BUCHS,
A qui pensez-vous lorsque vous écrivez "journaliste astiqueur de pompes" ??? Vous avez certainement un nom en tête... Pourriez-vous éventuellement nous le citer ???

Écrit par : JMC | 14/08/2013

J'ai lu tous les articles inhérents au "scandale" de l'UNINE. Je me demande bien ce qui a poussé le journaliste du Matin à s'acharner sur ce professeur (certes pas bien malin).
Parce que, s'il on veut démontrer de flagrants délits de plagiat, on peut pratiquement démonter tous les articles parus dans la presse depuis l'avènement du "copier-coller".

«Et si ce journaliste avait fait preuve d'intelligence il aurait détruit tout ce qui peut aider la justice à faire son boulot»

Quand on a des sources "sensibles", on ne les laisse pas dans son ordinateur (un disque du externe coûte à peine 100 balles et il peut trouver sa place entre la roue de secours et le triangle de panne... voire au fond de la boîte à lait du voisin.

«A qui pensez-vous lorsque vous écrivez "journaliste astiqueur de pompes" ???»

Probablement à un ténor du "barreau de la presse" qui a côtoyé les "grands" hommes politiques de ce pays et qui n'oublie jamais de le rappeler. Tout comme il rappelle incessamment ses grandes études latines qui ont fait de lui un érudit de première catégorie... ceci, pour bien montrer la distance qui le sépare entre le commun des scribouillards...

J'observe - à sa décharge - que le "ténor", propose régulièrement des analyses qui font sens, même si sa suffisance me sort par le nez !

Écrit par : petard | 14/08/2013

@Petard

«A qui pensez-vous lorsque vous écrivez "journaliste astiqueur de pompes" ???»


Si vous pensez à Pascal Descaillet, je ne suis pas d'accord. Lui il les lèche.

Écrit par : Anastase | 15/08/2013

Les commentaires sont fermés.