22/08/2013

Des gens bien raisonnables !

carte_morat.jpg

 

Ne tremblez pas Citoyens, le Conseil fédéral dirige la Suisse.

Des personnes bien respectables, raisonnables, ne voulant surtout pas vous causez des ennuis.

Vous avez refusé l’entrée dans la communauté européenne.

Que cela ne tienne, nous allons vous y amener, en vous tenant part la main.

Juste un petit détour et l’Europe aura un nouveau membre.

Franchement c’est à rien n’y comprendre.

On ne veut pas, mais on veut quand même.

On n’y est pas, mais on applique strictement toutes les lois européennes.

L’honnêteté ne serait pas de nous dire clairement que nous n’avons pas le choix et que la solution est l’adhésion ?

Le Conseil fédéral n’est pas courageux.

Il louvoie, traîne, pense avoir une idée de génie.

On négocie, si on n’est pas d’accord on demande aux juges européens de trancher, et puis on peut encore dire que finalement nous ne sommes pas d’accord.

Fumisterie.

Vous croyez que l’UE va se laisser berner.

Une fois que la justice tranchera, nous devrons nous aligner.

 

Je refuse que des juges étrangers me dictent ma façon de faire.

 

Je suis suisse, je me soumets aux lois de mon pays, je les respecte.

Un point, c’est tout.

Et on arrête d’avoir la trouille.

On assume notre choix.

Et on négocie d’égal à égal.

 

Je suis peut-être petit, mais je me soigne.

06:49 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

magnifique pamphlet dont la dernière phrase ne laissera personne insensible, surtout de la part d'un médecin,rire
toute belle journée pour Vous Monsieur Buchs

Écrit par : lovsmeralda | 22/08/2013

je crois mon cher docteur qua'au lieu d'emboucher la trompette MCG-UDC dont vous pensez qu'elle vous ouvrira les portes de la renommée, vous devriez peut-être solliciter la boule luisante qui dépasse de vos épaules pour reconsidérer le problème. Sachez que la voie bilatérale est dans l'impasse, que la Suisse forte de ses 8 millions de résidents est confrontée à un bloc de 800.000 millions d'habitants, que nous sommes menacés en permanence d'isolement politique qu'une grande partie de notre richese provient du commerce avec l'Europe et que notre ministre esssaie tant bien que mal de sauvegarder les avantages acquis qui en temps de crise économique sont de plus en plus mis sous la loupe. La clause d'exception suisse est de moins en moins comprise entre le Rhin et la Vistule. Bref mon Bertrand, pourriez-vous une fois seulement nous épargner votre côté premier degré chauvino cra-ra et nous faire l'honneur d'un vrai raisonnement politique? Si j'ai besoin de l'opinion de mamame Michu, je n'ai qu'à descendre au bar-tabac en face de chez moi.

Écrit par : Anastase | 22/08/2013

Les commentaires sont fermés.