04/09/2013

les électrons libres du parti socialiste...

socialiste2.jpg

 

La presse s’en est fait l’écho.

Les représentants du parti socialiste ont eu des prises de position un peu surprenantes en commission sur deux sujets d’importance.

La réforme de la loi sur la gestion financière et administrative de l’Etat (LGAF) et le plan directeur cantonal 2030.

Deux propositions qui seront discutées durant la session de ce mois du Grand conseil.

Ces objets parlementaires sont d’une haute importance.

Ils offrent à l’Etat des outils modernes pour gérer et développer la Canton.

La LGAF contient le frein aux dépenses et le frein à l’endettement et le plan directeur va permettre de penser le développement de la Genève de demain.

Sur ces deux sujets on peut imaginer qu’un parti gouvernemental fasse preuve de responsabilité.

Il est vrai que nous sommes en campagne électorale, mais cela ne doit pas faire oublier au parti socialiste qu’il est un membre du gouvernement.

Alors voir et entendre un représentant soutenant la droite dure et populiste dans le but, non avoué et inavouable, de faire capoter la LGAF, alors qu’il n’a pas participer aux séances et qu’il remplaçait un titulaire ou entendre un autre dans un discours révolutionnaire nous dire que la Plan directeur cantonal remet en question la paix des braves sur le logement et qu’il va s’y opposer, nous pose problème.

Des prises de position de dernières minutes non prévisibles qui remettent en question des mois de travail et qui semblent même aller à contre courant de l’avis de la direction du parti.

Assiste-t-on à une bataille d’une fraction ou d’un courant contre un autre ?

Dommage que le Politique genevoise soit prise en otage par les querelles intestines d’un parti gouvernemental.

06:54 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

"Des prises de position de dernières minutes non prévisibles qui remettent en question des mois de travail et qui semblent même aller à contre courant de l’avis de la direction du parti."

Mais ... mon bon Bertrand vous nous décrivez le PDC là ? vous voulez des exemples ? Des noms ? Vous devriez vous intéresser plus à la politique fédérale parce que c'est exactement la ligne de conduite du PDC et en particulier de son président qui a toujours confondu les intérêts nationaux avec ses obligations tribales valaisannes.

Au fond, vous êtes un sacré déconneur mon cher docteur.

C'est vraiment le reblochon qui dit au camembert qu'il pue.

Écrit par : Anastase | 04/09/2013

Cher Bertrand,
La bataille des fractions c'etait en aritthmetique. Quand a savoir quelle faction va l'emporter chez les socialo, esperons, aucune...

Écrit par : Capello | 05/09/2013

Les commentaires sont fermés.