12/09/2013

Un stade maudit...

stade.jpg

 

L’UEFA l’a voulu, la République a cru à sa grandeur et les habitants du canton l’ont rejeté.

Nous avons un stade, une enveloppe vide, pas terminé, mal entretenu, mal aimé et snobé par l’ASF.

Un machin, un truc.

L’osmose ne s’est jamais faite entre le public et lui.

Pas d’explication objective, des impressions, une équipe de foot qui foire, des dirigeants qui ne dirigent rien, une faillite et un raton laveur.

120 millions pour ce stade, pas cher par rapport à la moyenne européenne.

25 millions qui manquent pour qu’il soit terminé.

Un projet au niveau du Grand Genève qui ne peut pas voir le jour à cause…

De quoi, nous n’avons toujours pas compris.

A Nyon, un homme bloque l’arrivée d’une équipe française.

Dans quelques années, nous aurons deux stades de 30000 places à 5 kilomètres l’un de l’autre.

Deux stades vides.

Alors qui va mettre l’argent ?

L’Etat semble d’accord.

Et les privés ?

Probablement un référendum en vue.

Désespérant.

Déprimant.

Comment bien faire !

06:41 | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

pourtant cher Docteur ,le Cern vous avait habitué aux trous noirs et ce stade n'est peut-être que le reflet des sommes à injecter pour les travaux qui débuteront en 2018 concernant le fameux Hadron.
toute belle journée pour Vous Monsieur

Écrit par : lovsmeralda | 12/09/2013

vous oubliez mon cher Bertrand tous les affairistes et promoteurs qui ont gagné beaucoup d'argent dans cette affaire car le stade était un leurre pour tous les gogos supporters de foot qui connaissent un exode massif des neurones. Led vrai projet c'étrait le centre commercial adjacent qui n'aurait pas été construit sans l'alibi du stade. Et qui en sont les responsables ? les gens de votre bord politique. N'allez pas chercher à Nyon les causes du mal.

Écrit par : Anastase | 12/09/2013

AH ! Là, je crois qu'Anastase a mis dans le mille, une fois n'étant pas coutume .

Écrit par : Gipi | 12/09/2013

Il y a comme cela des journées bénies.
Je suis 100 % d'accord avec Anastase.
Le raté dès le départ c'est d'avoir céder le centre commercial pour des clopinettes en droit de superficie.
On perdait tous revenus réguliers pour pouvoir entretenir le stade.
Et on a continué dernièrement lorsque le centre commercial a décidé de s'agrandir pour faire des salles de cinéma. Ce que la fondation a reçu est ridicule.

Écrit par : Bertrand Buchs | 12/09/2013

Et qui a délivré le permis de construire?
Et qui a fait recours jusqu'à Lausanne contre l'initiative pour un stade plus raisonnable? Au mépris de la démocratie

Les copains...

Un stade devisé à 60 mio et qui a coûté le double. Une entourloupe ensuite pour éviter le référendum sur une rallonge.

Il y a qqch de pourri à Genève.

Je propose une initiative pour liquider définitivement ce stade et le remplacer par des logements et un espace vert.

Écrit par : Johann | 12/09/2013

Les commentaires sont fermés.