03/10/2013

Un flop...

bide.jpg

 

En terme commercial, cela correspondrait à un bide, un raté, un non-événement.

Malgré les promesses, la salle n’est pas remplie et les billets ne se vendent pas.

20 % de votants, une misère…

Alors on va chercher les responsabilités.

La presse, les partis, la nouvelle constitution, l’absence de lisibilité des débats politiques, le buzz, les réseaux sociaux…

On râle toute l’année, on voue aux gémonies certains, on se plaint des lenteurs administratives, et on ne va pas mettre son bulletin dans l’urne.

Faut-il s’en offusquer ?

Vous pouvez faire ce que vous voulez mais depuis 2001 au maximum 40 % de la population va voter.

Et cela n’a rien à voir avec X ou Y.

C’est comme cela et on doit faire avec.

Continuer à travailler, à expliquer, à écouter.

Et se rappeler que la campagne politique commence le lendemain de chaque élection et pas 1 mois avant.

06:50 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Les commentaires sont fermés.