28/10/2013

Bravo aux femmes PDC...

PDC3.jpg

 

Elles ne sont pas d’accord et elles l’ont fait savoir.

La garde des enfants.

Une carrière professionnelle à mener.

C’est d’elles que cela cause.

Même avec tout le respect que j’ai pour les nouveaux pères, et surtout pour les politiciens pères, ne venez pas nous chanter des pouilles.

C’est encore et toujours la femme qui assume en grande parie les enfants.

Alors sur le sujet de l’initiative UDC, c’était à elles de dire et d’argumenter.

Elles l’ont fait avec brio et conviction. Elles ont convaincu et le PDC a décidé de ne pas soutenir cette initiative.

La direction du parti n’a pas été bonne perdante.

C’est le moins que l’on puisse dire.

Allez les mâles, cela arrive de se faire remonter les brettelles et c’est sain.

Et aussi cette conviction qui m’a fait plaisir.

Le PDC est le parti des TOUTES LES FAMILLES.

Les familles sont plurielles et pas seulement traditionnelles.

Nous ne sommes pas de suiveurs, mais des meneurs.

Non à un cadeau fiscal aux familles aisées.

Oui à la défiscalisation des allocations familiales.

Oui à la garde parentale partagée.

Oui à l’augmentation des places de crèches.

Oui au soutien aux familles monoparentales.

 

Si nous commencions, nous les pépères, par écouter les femmes…

06:32 | Lien permanent | Commentaires (13) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Oui le PDC est un pays de meneurs, de meneurs de revues légères dans lesquelles les femmes ont le droit de montrer leurs cuisses.

Écrit par : Anastase | 28/10/2013

Au PDC c'est les femmes qui portent les bretelles et c'est les hommes qui devraient rester à la maison avec une réduction d'impôts, ça va de soit.

Écrit par : norbertmaendly | 28/10/2013

Le mépris avec lequel l'ancienne conseillère nationale tessinoise Chiara Simoneschi a parlé, hier à Forum, de son collègue de parti Yannick Buttet, est totalement inadmissible. Nous verrons bien, le dimanche du vote, à quel modèle familial le souverain du peuple suisse accordera sa préférence.

Écrit par : Pascal Décaillet | 28/10/2013

En quoi monsieur Buttet, qui n'était pas présent au Tessin, peut s'arroger le droit de dire ce qui est bon pour le parti. Nous sommes face à une décision démocratique, avec une nette majorité (57%) , avec plusieurs partis cantonaux qui ont déjà dit non (Geneve, Lucerne, Zuerich).
Je répète que sur ce sujet, nous les hommes nous n'avons pas grand chose a dire, et surtout nous les hommes politiques qui passons la majorité de notre temps à l'extérieur de notre famille.

Écrit par : Bertrand Buchs | 28/10/2013

"Je répète que sur ce sujet, nous les hommes nous n'avons pas grand chose a dire, et surtout nous les hommes politiques...."
Drôle de conception de la politique, il y a les sujets 'masculins'...les sujets 'féminins' et le reste ? est-ce à dire que pour un vote sur l'armée seuls les hommes ont quelque chose à dire ? que sur l'école seuls les enseignants s'y connaissent ? Cette phrase me choque quant à sa portée générale !

Écrit par : uranus2011 | 28/10/2013

"Nous les hommes n'avons pas grand chose à dire": phrase hallucinante, totalement anti-républicaine. Nous sommes face à un initiative. Le corps des citoyens aura, un dimanche, à se prononcer. Ce collège électoral est composé d'hommes et de femmes. Il n'a pas à être fragmenté en sous-catégories communautaristes. Il n'y a pas de citoyens-hommes, qui seraient face des citoyennes-femmes. Il n'y a, en République, que des citoyens. Neutre pluriel.

Écrit par : Pascal Décaillet | 28/10/2013

Qui garde les enfants a la maison ?
Qui essaye de faire de son mieux ?
De quel sexe est la majorité des adultes seuls avec des enfants ?
Ce que je dis, c'est que sur ce sujet j'écoute l'opinion des femmes et que je prendrai ma décision seulement après.
Elles ont une expérience que je n'ai pas, même si, avec ma femme, j'ai élevé 4 enfants.
C'est quand même fou cette histoire. Les femmes donnent leur avis, débattent, et résultat les caciques du PDC dénoncent le coup de force, le manque de démocratie. L'équité des sexes c'est franchement pas encore à l'ordre du jour au PDC.

Écrit par : Bertrand Buchs | 28/10/2013

En République, il n'y pas d'hommes, pas de femmes. Il n'y a que des citoyens.

Écrit par : Pascal Décaillet | 28/10/2013

Oui à la garde parentale partagée, en faaaaaait, qui décide, et qui "a" à "décider"? Décideront les décideurs politiques... à la place des couples?
Faut-il redire qu'un géniteurs n'est pas forcément, assurément, un papa dans l'âme et qu'une génitrice, de même, n'est pas maman dans l'âme? Peut-on le savoir à l'avance? en cherchant dans nos peties enfances, par exemple, passé scolaire, était-on, est-t-on ludique? Par nature à l'écoute d'autrui, joyeux, plein d'entrain, encourageant, etc., positif?/ve...
Un point de vue authentiquement personnel: depuis que les femmes sont au pouvoir c'est terrible ce que le pouvoir s'occupe, s'implique, s'impose dans nos vies privées... bien trop. Comme il serait sympathique, et bienvenu, de cesser d'infantiliser les gens, "citoyens(chers) "adultes" et "sages" juste au moment de se faire élire...

Écrit par : Dekoriacis | 28/10/2013

Quand on sait que lucrècia mayer-kraft est à l'origine de ce combat! Quel fut celle qui a tout fait pour déboulonner Christophe Blocher avant son éviction pour laquelle elle a d'ailleurs voté, on se demande si ces femmes sont vraiment des femmes respectueuses du statut de mère et de femme.
Elles sont plutôt très manipulables, et se prêtent à tous les vices dès lors que peuvent desservir l'UDC et se récupérer du plongeon de leur parti!
Pauvres d'elles!
Quant aux comparaisons TV entre des revenus de Fr. 120'000.-- avec 2 salaires et 120'000.-- pour un seul salaire, pour faire dire que cela ne va profiter qu'aux parents riches, c'est de la malhonnêteté cathodique volontaire.
Chères familles, servez-vous des programmes-tax cantonaux et faites vos propres exemples et vous serez étonnés de voir que cela ne favorisent pas les riches, mais surtout les familles avec des petits et moyens revenus ce qui est la majorité des familles en Suisse. (cela d'autant que les différences sont importantes avec 1 ou 2 ou 3 voire plus, enfants!

Écrit par : Corélande | 28/10/2013

Ah le grand Pascal, Prince du truisme haletier, petit maître des élégances genevoises, sycophante attitré du paysage médiatique romand nous gratifie d'une de ses saillies dont il a le secret. L'homme qui n'hésite pas à comparer un vote au conseil municipal à la bataille de Lépante vient galérer sur notre blog.Il faut dire que notre cher plumitif, notre möchte gern lémanique n'est pas très féministe et nos chères consoeurs le lui rendent bien. il est vrai aussi que notre Malaparte de Planpalais, écuyer du journalisme de révérence imagine l'homme aux labours et la femme en travail. C'est ça sa vision de la société.

Mon pauvre Pascal, vous serez toujours un scribe aux doigts plein d'encre dont on bottera le cul au jour du banquet lorsqu'il essaiera de s'emparer d'un os dans l'écuelle de ses maîtres. C'est frappant comme la classe servile à laquelle vous appartenez s'escrime à faire croire qu'elle est fondée à donner son avis.

Écrit par : Anastase | 28/10/2013

..."surtout nous les hommes politiques qui passons la majorité de notre temps à l'extérieur de notre famille"...

Mais comment font les femmes politiques en général et les femmes PDC en particulier?

Écrit par : ambroise mangeat | 28/10/2013

Les femmes politiques sont des hommes comme les autres. Surtout au PDC.

Écrit par : norbertmaendly | 28/10/2013

Les commentaires sont fermés.