26/11/2013

Un nons-sens...

Non-Sens.jpg

 

Le Conseil aux Etats l’a décidé. La limitation à l’accès aux études de médecine est maintenue.

On manque de médecins.

Pas de problème.

Un grand pourcentage de jeunes étudiants restent sur le carreau alors qu’ils avaient les moyens de réussir des études de médecine.

Pas de soucis.

La relève n’existe plus.

Pourquoi s’énerver.

Des régions de Suisse n’ont plus de spécialistes.

Arrêtez d’être aussi pointilleux !

Les hôpitaux régionaux ne peuvent plus recruter de médecins suisses.

Et alors qu’ils prennent des étrangers !

On se gausse en Suisse de se battre pour la formation.

Foutaise.

On préfère faire venir un jeune formé ailleurs, c’est tout bénéfice pour notre porte-monnaie.

Et on se moque de savoir si on ne pille pas les ressources intellectuelles de certaines régions du monde.

Il faut vraiment se poser la question de l’adéquation entre notre formation et les besoins de notre tissu économique.

Il me semble que nous sommes en train de marcher sur la tête.

06:13 | Lien permanent | Commentaires (10) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

"On préfère faire venir un jeune formé ailleurs, c’est tout bénéfice pour notre porte-monnaie."
La raison principale donnée pour maintenir ce déficit de formation c'est qu'il n'y a pas assez de places dans les hôpitaux pour former les diplômés à la pratique clinique.
Je ne suis pas certain que les médecins qu'il faudra nécessairement "importer" seront mieux formés dans leurs pays à cet égard, sans mentionner les différences de conceptions fondamentales quant à la médecine, aux malades et aux remèdes qu'ils véhiculeront avec eux.

Écrit par : Mère-Grand | 26/11/2013

La Suisse est probablement le pays au monde qui compte et forme le plus de médecins au pro rata de sa population. S'il y a ici et là quelques manques ,le constat global est qu'il y a trop de médecins dans ce pays ! Je pense préférable de limiter l'accès aux études plutôt que de bloquer l'autorisation de pratiquer après avoir dépensés des centaines de milliers de francs pour la formation.
Peut-être que des mesures plus dirigistes pourraient être envisagées (médecine générale, médecin de famille, etc...) dans certains domaines mais la tendance doit être clairement à une limitation du nombre de médecins. Quant aux praticiens formés 'ailleurs' il n'y a aucune raison qu'ils soient 'mieux formés? (comme le dit Mère-Grand) mais ce type de stage existe dans bien des domaines et la médecine doit en faire partie (d'ailleurs il y a aussi des médecins formés ici qui vont faire des stages à l'étranger).

Écrit par : uranus2011 | 26/11/2013

@uranus2011
Merci de votre réponse à mon commentaire. Il semble qu'il y ait différence d'opinion sur le manque ou le surplus de médecins. Mon commentaire partait de l'idée, exprimée dans le blog, qu'il y avait manque, ce que peut accréditer la difficulté que le patient moyen peut avoir à se faire soigner dans des délais qui lui semblent normaux. A part cela je n'ai pas qualité à en juger de manière plus objective.
Il me semble néanmoins que l'insuffisance de médecins dans certains pays développés fait souvent l'objet d'articles dans les journaux et que dans ce cas là le recours à des médecins formés ailleurs est toujours évoqué. Ce qui n'a rien à faire avec les stages à l'étranger, dont vous soulignez avec raison la nécessité et les bienfaits.
Manque ou pléthore me paraît en fait relever de considérations politiques et, en amont, de conceptions de la société.

Écrit par : Mère-Grand | 26/11/2013

@B.Buchs article ironique a souhait auquel on pourrait rajouter tout aussi ironiquement je vous rassure ,les gagnants sont Médecins sans Frontière ,eux ont des médecins formés en Suisse mais pour aller soigner sous d'autres cieux.
Alors qu'en Suisse dans 20 ans soyons généreux,on aura des dispensaires comme dans la brousse .Avec l'avancée Africaine dans de nombreux domaines soyons fiers d'appartenir au peuple le plus généreux et c'est dit sincèrement car notre pays a œuvré depuis des générations pour offrir ailleurs de nombreux et excellents soignants
bonne journée pour Vous

Écrit par : lovsmeralda | 26/11/2013

IL y a plus de médecins africains à Paris que dans toute l'Afrique...

Écrit par : Géo | 26/11/2013

Je vois un problème dans le fait qu'évoque Géo, même s'il n'est pas (encore?) le nôtre.
Ce que je voulais dénoncer, mais peut-être ai-je mal compris la situation, c'est le fait de faire venir en Suisse des médecins étrangers, dont la formation a été payée par d'autres que nous, tout en limitant le nombre de ceux dont nous aurions à payer les études.

Écrit par : Mère-Grand | 26/11/2013

Il n'y a pas de contradiction. La Suisse fait venir des Français et des Allemands, qui eux font venir des Africains, des maghrébins pour les uns, des gens de l'est pour les autres, et les jeunes Suisses vont à la chasse aux lions grâce à MSF et tout le monde est content...

Écrit par : Géo | 26/11/2013

@ Géo :

" ... et les jeunes Suisses vont à la chasse aux lions grâce à MSF et tout le monde est content... "

Superbe image qui vaut celle où l'on voit Bernard Kouchner porter un sac de riz !

MSF - Vous pensez peut-être à Nago Humbert Géo, pourtant il n'est plus tout jeune !

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 27/11/2013

Pour être honnête, c'est une allusion à un gag interne de MSF Suisse, où un plaisantin avait bricolé une affichette où on voyait un couple de jeunes et beaux Européens en tenue coloniale avec le slogan : partez à la chasse aux lions avec MSF...
En fait, MSF, CICR et Cie, c'est plutôt la chasse au sexe opposé...

Écrit par : Géo | 27/11/2013

@Géo pourtant ils n'auraient pas besoin d'aller si loin pour mettre un lion en cage,l'Elysée en compte un et pas des moindres alors pourquoi vont-ils au diable vert?

Écrit par : lovsmeralda | 27/11/2013

Les commentaires sont fermés.