12/12/2013

Le vapotage fait peur à l'industrie du tabac.

 

vapoter.jpg

 

 

Nouvelle mode, nouvelle révolution dans la façon de fumer.

Tu vapotes en papotant.

Et tu baisses drastiquement ta consommation de cigarettes.

Tous mes patients vapoteurs ont diminué de plus de la moitié le nombre de cigarettes qu’ils fumaient.

Sacrée chute du chiffre d’affaire de l’industrie en perspective.

Actuellement ce système est en vente libre et n’est pas régit par les lois sur le tabac.

L’Union Européenne veut que cela change en l’intégrant dans les lois actuelles.

Plus de vente libre, interdiction des systèmes rechargeables, limitation de la concentration de nicotine à 20 mg/ml.

Et pourtant rien actuellement, d’un point de vue scientifique, ne permet de considérer que la cigarette électronique est nocive pour son utilisateur et pour son environnement.

L’OMS ne s’est pas encore prononcée.

Alors pourquoi sévir avec autant de rapidité.

Y-a-t-il de gros intérêts financiers en jeu ?

Faut-il casser le marché pour pouvoir le récupérer à bas prix ?

Je vous laisse juge.

 

06:46 | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Poser la question c'est y répondre.

Écrit par : Pierre Jenni | 12/12/2013

Monsieur Buchs personne ne vous contredira cependant d'autres que vous ont pensé de même avec d'autres potions magiques qui réservèrent des surprises négatives auxquelles personne ne pensait comme par exemple la pilule anti bébé
Mais bon on va pas chipoter, le chocolat lui aussi fut condamné par certains ultra perfectionnistes de la médecine .Tandis que dans leur dos ,les vieux généralistes souriants et compréhensifs eux ne tergiversaient pas sur la santé de patients qui avaient connu les années de restrictions alimentaires qui une fois disparues ont permi à Nestlé de prendre le relais pour redonner joie et entrain à de nombreux enfants
Il est vrai parcontre concernant la Vaporette qu'elle fait penser à une démasculinisation complète de l'homme laquelle exista dès l'arrivée des sacs à porter sous le bras pour ces Messieurs faisant dire à beaucoup de femmes, mince alors la mode ressuscite les hommelettes
Mais je comprends votre point de vue en tant que médecin réagir différemment serait inquiétant/rire
Toute belle journée pour Vous et surtout Joyeuses Fêtes de fin d'année

Écrit par : lovsmeralda | 12/12/2013

Certes, il y a de gros intérêts en jeu ;)

Néanmoins, je pense qu'il faut réglementer "un peu", ne serait-ce que d'imposer sur l'emballage la composition exacte du liquide. Mais ça c'est pas gagné, vu qu'il n'y a déjà aucune obligation pour les médicaments dits "naturels" qui comportent de nombreux additifs, colorants, parfums de synthèse et autres curiosités inutiles et qui peuvent être dommageables et dont certains sont très toxiques. Certains fabricants le font spontanément, d'autres pas du tout.

Pour ce qui est du vapotage, j'ai trouvé ceci dans la revue médicale suisse :

"On trouve, dans la phase gazeuse, du propylène glycol (1,2-propanediol) et/ou du glycérol (1, 2, 3-propanetriol), composés principaux du e-liquide. On trouve également des arômes et des traces de nicotine et parfois de la diacétine (un produit issu du glycérol également autorisé comme solvant dans les arômes alimentaires et inscrit au Codex Alimentarius), parfois des traces de métaux ou de résidus carbonés. Mais, dans tous les cas, les taux retrouvés sont bien inférieurs aux valeurs réputées toxiques ou cancérogènes ; et ce même dans les conditions les plus extrêmes d’utilisation de l’e-cigarette. Pour les auteurs, le seul composé pouvant être préoccupant est le formaldéhyde, mais son taux est cinq à dix fois plus élevé dans la fumée du tabac que dans la «vapeur» de l’e-cigarette."

Alors beaucoup moins dommageable que le tabac, c'est certain, et pour les fumeurs c'est un moindre mal on va dire, mais pas complètement innocent non plus. Même si la glycérine est considérée comme non toxique, beaucoup de personnes y sont allergiques ou intolérantes, ou les parfums de synthèse par exemple et il est quasi impossible de trouver une crème ou pommade quelconque qui n'en contienne pas.

Un affichage clair me paraît nécessaire. Pour le reste, il est certain que ceux qui veulent se faire de gros sous sur le sujet n'attendront pas l'aval de l'OMS qui met bien souvent plus de 10 ans à se prononcer :-))) Ils ont tout intérêt à s'emparer du marché, à augmenter les prix, pour compenser la perte à un autre niveau.

J'avais cru lire dans la presse que les liquides du vapotage n'étaient pas autorisés à la vente en Suisse, seulement le contenant. Il y a pourtant un site suisse qui en vend sur internet.

C'est pourquoi tout le monde va les acheter en France voisine.

Écrit par : Jmemêledetout | 12/12/2013

On voit ici l'alliance nauséabonde du lobby des cigarettes et de la bienpensance prophylactique. Je n'ai jamais réussi à lire une étude scientifique sur les méfaits du tabac, du tabagisme passif, du vapotage. Pourriez-vous m'en conseiller une ? (Je vous en supplie, ne m'objectez pas que seuls des médecins pourraient la comprendre !) La plupart de celles que j'ai eues sous les yeux, concluent à l'incertitude de leurs résultats. Y a-t-il un médecin qui défend sérieusement l'idée que le vapotage est nocif ? Et qu'il n'est pas un moyen de lutter contre le tabagisme ? En bref, attachez vos ceintures, sortez couverts, ne fumez pas, ne vapotez pas, ne vous droguez pas, allumez vos phares, ne buvez pas, brossez-vous les dents (après chaque repas), ne mangez pas trop de viande, n'abusez pas des wi-fi, évitez le poisson, pensez à préparer votre retraite, n'allez pas trop souvent chez le médecin, mais tout de même pour prévenir votre futur diabère, cancer de la prostate, colon, ....ouf, j'arrête. (mais je pourrais continuer)

Écrit par : Henir Gau-Lau | 13/12/2013

Henri, vous oubliez le plus important, l'assurance obsèques !

Écrit par : Pierre Jenni | 13/12/2013

@Henri Gaul-Lau votre article m'a fait rire et un chanteur à une époque très lointaine donne pourtant une réponse simple à votre question.Je ne me souviens plus du nom mais la chanson elle fit un vrai tabac.J'ai la rate qui se dilate ,l'estomac dans les talons mais tout ça vaut mieux que d'attraper la scarlatine non?
Tous ces interdits relèvent de la mouvance écologique qui elle commence à taper sur le système de nombreux citoyens.L'écologie existe depuis la nuit des temps puisque pendant la guerre certains se roulaient des cigarettes avec du mais comme tabac, les paysans et soldats savaient déjà recycler. En ces temps là la récupération terme initial du mot écologique exista et sous diverses formes ,même des femmes se recyclèrent pour aller se mettre sous les drapeaux afin de servir leur patrie

Écrit par : lovsmeralda | 14/12/2013

@lovsmeralda

C'est vrai, mais à l'époque on pouvait encore fumer du tabac naturel et sans l'adjonction de 17 produits hautement toxiques ;) Comme dans tout ce que l'on mange ou met sur la peau de nos jours ou encore respire.

Ce n'est pas comparable.

Ce qu'il faudrait, ce serait commencer par surveiller l'Etat lui-même qui fait tout ce qu'il peut pour rendre les gens malades en autorisant un cumul que le corps n'est plus capable de gérer, jusque dans les vaccins de nos enfants qui contiennent du mercure et sont déjà contaminés par leurs parents...


Alors quel est son but réel ? s'engrosser de milliards ? Générer des maladies neuro-dégénératives qui elles mêmes engendreront des coûts de santé qui eux aussi généreront de l'argent pour faire croire qu'il circule ?

Ou un génocide social parce que nous sommes trop nombreux ?

Toutes les hypothèses sont ouvertes. Ce qui est certain, c'est que c'est sur le dos des plus affaiblis qu'il se nourrit, tout en lui faisant croire qu'il est responsable de son état ainsi que des coûts de santé.

Alors reste la solution pour ceux qui le peuvent, de faire pousser leurs légumes et leur feuille de tabac dans leur jardin... mais qui a aujourd'hui un jardin ?

0.0005 % de la population ?

Une étude clinique aux US de 2008 sauf erreur, a montré que sur 500 autistes, 85 % d'entre-eux étaient porteur d'un taux bien plus élevé que la norme maximale en mercure.

Ajoutez-y tout le reste et le résultat sera la croissance dramatique ces 15 dernières années de toutes les maladies neuro-dégénératives, endocriniennes et auto-immunes.

Les allergies représentent actuellement 45 % des maladies chroniques. Ce sont les chiffres de l'OMS qui a toujours pourtant 10 ans de retard.

Personne ne se penche sur ces sujets, et pour cause, cela remettrait en cause l'économie mondiale. Les médecins eux, sont devenus des pleutres qui ne défendent plus leurs patients, à part quelques exceptions qui se battent à leurs dépens.

Il n'y aura de salut par rapport à tout cela, que lorsque les gouvernements prendront leurs responsabilités au lieu de les nier et de nier systématiquement toute maladie existante, nouvelle ainsi que les maladies rares.

Alors si quelques écolos réagissent, il est de mauvais ton de leur en vouloir, car peut-être, un jour, serez-vous également confrontée à ce genre de maladies, soit personnellement, soit dans votre entourage. Je ne vous le souhaite pas, parce que vous ne trouverez personne en face pour vous aider autre que de la négation.

Écrit par : Jmemêledetout | 14/12/2013

Je préconise une bonne pipe, avec un bon tirage et fumée jusqu'à la dernière bouffée.

Écrit par : Anastase | 14/12/2013

Les commentaires sont fermés.