17/12/2013

Que se passe-t-il au département d'ophtalmologie des HUG ?

 

ophtalmologie.jpeg

 

 

J’ai reçu hier un communiqué de la VPOD qui m’a fait froid dans le dos.

Les faits dénoncés sont gravissimes.

Départ de 18 médecins.

Disparition des spécialistes en ophtalmologie pédiatrique, en strabologie en neuro ophtalmologie et pour les uvéites.

Diminution de certaines interventions : cataractes (de 1000 à 350), rétine (de 650 à 150) et aucune intervention pour strabisme.

Licenciement de confrères.

Absence du chef de service (20 congrès par an), intervention de sa femme dans le fonctionnement du service.

Traitements abusifs.

Est-ce vrai ?

Si c’est le cas, alors un grand coup de balais s’impose avec au minimum une enquête administrative.

Si c’est faux, une mise au point sérieuse de la direction est nécessaire avec le dépôt d’une plainte pour diffamation.

 

Après la psychiatrie, l’ophtalmologie ?

Pourquoi cette série de dysfonctionnement.

Monsieur le conseiller d’Etat Poggia a du travail en perspective.

 

06:44 | Lien permanent | Commentaires (11) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

A en croire, la TdG d'aujourd'hui, vous pouvez ajouter le département de médecine génétique et de laboratoire...

Dailleurs d'un point de vue patient, y a pas que dans ces 3 département que ca dysfonctionne...

Je n'ai mis (heureusement) que 2 fois les pieds dans un service HUG... ORL et... ophtalmologie.
Dans les 2 cas, me suis dit: PLUS JAMAIS. Au dela de leur dysfonctionnement interne, la prise en charge patient (proche du néant), le suivi (proche du néant). (et je ne parlerai meme pas du temps d'attente, malgré que le serice fonctionne uniquement sur RDV...)

Par contre le service facturation, alors ca... ca fonctionne bien, ca vous oublie pas et sait ce que vous avez fait comme consultation, traitement analyse... Contrairement au toubib qui vous fait face avec des yeux de merlan fris, perdu dans votre dossier (incomplet, voir introuvable sinon c'est pas drole...), avec le chef de service absent (comme d'hab').

Depuis j'ai pris des complémentaires afin de ne plus jamais avoir besoin de mettre les pieds la-bas.

Écrit par : Pierre Roche | 17/12/2013

Et il n'y a pas que les services ORL, Ophtalmo...qui dysfonctionnent aux HUG.

Mon épouse en a fait récemment l'expérience en dermatologie...Inquiète pour un bouton suspect sur la tête, elle se rend dans le service en question. L'accueil au niveau du secrétariat est bon. On lui dit de se rendre à l'endroit des consultations et un médecin analysera son cas... Pas de chance, aucun médecin n'est là, ils sont tous en colloque paraît-il, et l' infirmière qui assume la permanence lui pose un diagnostique : " ce n'est rien, ne vous inquiétez pas pour cela..."

Mon épouse doute du diagnostique posé par l'infirmière et obtient un rendez-vous chez un dermatologue privé pour qui l'affaire est de toute autre nature. Il faudra enlever le bouton par une intervention chirurgicale et suivre de près l'affaire...

Écrit par : Exprof | 17/12/2013

Cet hôpital met clairement ma vie en danger chaque fois que j'y mets un doigt de pieds, car incapable de réunir les 6 dossiers différents qu'il a ouvert à mon nom malgré plusieurs demandes...ignore donc tout le contenu de ces dossiers.

J'en aurais des choses à dire, d'ailleurs je vais le faire, maintenant que nous avons un conseiller qui sait lire.

Écrit par : Jmemêledetout | 17/12/2013

C'est pas par hasard que les autres l'on refilé à Poggia.

Écrit par : norbertmaendly | 17/12/2013

Le problème relève des medecins. Caste de nantis qui vivent au crochet de l'Etat. Aucune éthique, cupiditié généralisée,imperméables à toute forme de gestion. Il faut mettre les services sous tutelle, créer des organes de contrôle draconiens et appliquer des sanctions sans appel. J'espère que l'ÂMG va aller dans mon sens...

Écrit par : Anastase | 17/12/2013

Je ne suis pas comme Roche pour qui tout va toujours mal ou, au mieux, de travers. Ce doit être de naissance.

Moi j'ai dû m'y rendre pour de vraies urgences, autant pour moi que pour un de mes parents. Prise en charge immédiate, et nous en sommes sortis après quelques temps (plusieurs jours pour mon parent).

Je dois m'y rendre une fois par semaine là. Hormis une fois où le médecin était débordé (un collègue en vacances m'a-t-il confié), je n'ai jamais attendu plus de 30 minutes.

Rien de différent par rapport à mon spécialiste en ville qui avait toujours une heure de retard et ne se privait pas de facturer un peu plus qu'il ne devait.

Je ne dis pas qu'il n'y a pas de problèmes, il faudrait même tous les résoudre. Mais voilà, c'est dit aussi. Aujourd'hui je ne mets pas mes initiales.

Écrit par : Quasi anonyme | 17/12/2013

@Quasi anonyme.. mais pas tant que ca.

Tant mieux pour vous si ca c'est bien passé pour vous...

Je ne fais que relater mon expérience personnel avec les HUG, qui va dans le memes sens que les interrogation du Dr Buchs et les dysfonctionnements constatés (et qui se cumulent) ces derniers mois..

Ophtalmo: Hospitalisé en urgence et gardé en "observation" pour tout un weekend, à la demande de mon ophtalmo. Résultats: "l'observation pour le weekend = aucun, oui, aucun médecin n'est passé pour checker l'évolution de mon problème. Tout juste une ou deux infirmière (et encore c'est parce que dans ma chambre se trouvait des p'tits vieux incapable de se lever tout seul pour aller aux toilettes...)

ORL: 2 RDV... Le 1er, 2h d'attente pour une consultation de 5 minutes maxi et m'entendre dire "je ne sais pas ce que vous avez, ca fais que X mois que je suis dans le service et les chefs de services et medecins plus expérimentés sont tous en colloques; mais on vous refait une prise de sang et on refait les memes tests que votre généraliste a deja fait et que vous m'avez transmis... C'est pour avoir nos propres chiffres, vous comprenez (eh bien non, je ne comprends pas ou plutot si, je comprend pourquoi les coûts de la santé explose.) et prenez RDV la semaine prochain au service "chirurgie cervico-facial" (apparemment c'est là que se cache les ORL expérimenté des HUG... si j'avais su j'aurais pas perdu mon temps en ORL tout court...)"


2e RDV en chir facila, donc: 1h:30 d'attente, face à un nouveau medecin (censé etre un des toubib "expérimenté". Il n'avait pas mon dossier. A juste constaté que mes analyses de sang étaient normal (merci, ma généraliste et moi on le savais deja sinon elle ne m'aurait pas envoyé vous voir!); ne cherche pas plus, ne m'ausculte aboslument pas et me dit de retourner à la reception pour fixer un rdv 2 mois plus tard pour... controles, voir si ca a évolué. Inutile de vous dire que je suis surtout aller prendre RDV ailleurs...

Écrit par : Pierre Roche | 18/12/2013

Bonjour,
Il se passe exactement la même chose à Gonin à Lausanne...Depuis la nomination d'une Parisienne, c'est la purge...Plusieurs départs et bien sûr plusieurs nomination directement depuis Paris...A croire que la Suisse n'a pas de spécialistes...On se fait bouffé avec le sourire...Pauvre de nous....

Écrit par : Ramseier | 18/12/2013

@Quasi anonyme.. mais pas tant que ca.

Tant mieux pour vous si ca c'est bien passé pour vous...

Je ne fais que relater mon expérience personnel avec les HUG, qui va dans le memes sens que les interrogation du Dr Buchs et les dysfonctionnements constatés (et qui se cumulent) ces derniers mois..

Ophtalmo: Hospitalisé en urgence et gardé en "observation" pour tout un weekend, à la demande de mon ophtalmo. Résultats: "l'observation pour le weekend = aucun, oui, aucun médecin n'est passé pour checker l'évolution de mon problème. Tout juste une ou deux infirmière (et encore c'est parce que dans ma chambre se trouvait des p'tits vieux incapable de se lever tout seul pour aller aux toilettes...)

ORL: 2 RDV... Le 1er, 2h d'attente pour une consultation de 5 minutes maxi et m'entendre dire "je ne sais pas ce que vous avez, ca fais que X mois que je suis dans le service et les chefs de services et medecins plus expérimentés sont tous en colloques; mais on vous refait une prise de sang et on refait les memes tests que votre généraliste a deja fait et que vous m'avez transmis... C'est pour avoir nos propres chiffres, vous comprenez (eh bien non, je ne comprends pas ou plutot si, je comprend pourquoi les coûts de la santé explose.) et prenez RDV la semaine prochain au service "chirurgie cervico-facial" (apparemment c'est là que se cache les ORL expérimenté des HUG... si j'avais su j'aurais pas perdu mon temps en ORL tout court...)"


2e RDV en chir facila, donc: 1h:30 d'attente, face à un nouveau medecin (censé etre un des toubib "expérimenté". Il n'avait pas mon dossier. A juste constaté que mes analyses de sang étaient normal (merci, ma généraliste et moi on le savais deja sinon elle ne m'aurait pas envoyé vous voir!); ne cherche pas plus, ne m'ausculte aboslument pas et me dit de retourner à la reception pour fixer un rdv 2 mois plus tard pour... controles, voir si ca a évolué. Inutile de vous dire que je suis surtout aller prendre RDV ailleurs...

Écrit par : Quasi Anonymat | 18/12/2013

Les problèmes de l'ophtamologie ne m'étonnent pas et sont assez dramatiques. J'en ai vécu quelques heures personnellement. Ma maman, qui habite en France profonde, perdait la vue. Il lui était presque impossible d'arriver à voir un ophtalmologue (tous trop occupés, ne prenant pas de nouveaux patients). Je connaissais personnellement un ophtalmologue aux HUG, je l'ai donc sollicité. Sa secrétaire a mis énormément de mauvaise volonté à nous aider. Finalement, il a vu ma maman et, en riant, il lui a dit qu'elle avait de la cataracte et qu'il lui rendrait 3/10 à chaque oeil. Le jour de l'intervention, personne ne savait quel oeil devait être traité et il y a eu un débat à ce sujet. Aucune note dans le dossier. Finalement, c'est l'oeil gauche qui est sorti gagnant et ma maman a été opérée en ambulatoire. Je dois reconnaître que le personnel soignant s'est montré charmant et compétent. Lors de la visite de contrôle pour laquelle un rendez-vous avait été pris plusieurs semaines à l'avance, la secrétaire nous dit que le médecin n'est pas là. Ne pouvait-elle pas nous avertir? J'ai râlé car ma maman venait de loin. Finalement, un jeune médecin est venu et il nous a demandé pourquoi ma maman avait été opérée de la cataracte alors qu'elle avait de la macula et que ce n'était même pas l'oeil le plus touché par la cataracte qui avait été traité. En conclusion, ma maman n'a rien récupéré de sa vue et j'ai payé une facture de CHF 6'000.- car elle n'était pas assurée en Suisse.

Écrit par : Zimmerman Christine | 23/12/2013

@ Zimmerman Christine

Votre témoignage montre une fois de plus que cet Hôpital ne respecte plus rien, ni les gens, ni les pathologies, ni sa vocation et est d'une absence d'humanité totale.

J'imagine que des milliers de cas semblables pourraient être cités. J'ai moi-même vécu des choses atroces là-bas et en ai entendu beaucoup aussi de la part d'autres personnes.

Ce serait bien si quelqu'un de valide et solide créait un collectif de défense, sinon cela ne cessera jamais.

Écrit par : Jmemêledetout | 23/12/2013

Les commentaires sont fermés.