13/03/2014

Diminution des prestations ?

 

CE.jpeg

 

Le Conseil d’Etat réfléchit « sans tabou ». Le Président du Conseil d’Etat nous le confirme.

Le risque, c’est que cela fuite. Et cela a été le cas pour la scolarisation en suisse des enfants vivant en France voisine.

En voilà une vraie mauvaise idée.

Les écoles sont construites avec nos impôts.

Ceux qui payent ces impôts doivent avoir le droit de choisir pour  leurs enfants le lieu de leurs études.

On se gargarise avec le Grand Genève et on désire fermer les frontières.

Le message est catastrophique.

Le jour, où le nombre de logement sera suffisant pour pouvoir choisir entre Genève et le France voisine alors on pourra en reparler, pas avant.

Mais le fond du problème n’est pas là.

Le Conseil d’Etat va devoir faire des choix et restreindre certaines prestations.

Nous vivons au-dessus de nos moyens.

C’est pourquoi cette réflexion « sans tabou » est saine.

Quelles sont les vraies priorités de l’Etat ?

Quelles sont les moyens nécessaires ?

Où les trouver ?

Faut-il augmenter nos impôts ?

Ou faut-il diminuer ou supprimer certaines prestations ?

Faut-il augmenter les personnes sur le terrain et diminuer le « back office » ?

Faut-il faire faire un régime à notre Etat ?

Les questions sont posées et le programme de gouvernement qui doit être déposé, devant le parlement en juin, risque de provoquer pas mal d’étincelles.

 

07:11 | Lien permanent | Commentaires (12) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Il faut taxer les riches qui ne paient pas assez d'impôts, les banques qui n'en paient plus, les médecins qui ont des revenus qui dépassent l'entendement (allez faire un tour aux Grangettes, à la Générale ou à la Tour). Vous verrez qu nous n'aurons pas à faire des choix. Genève c'est le Panama sans les bananes car un groupe d'exploiteurs est parvenu à mettre le Parlement à sa botte.

Écrit par : Anastase | 13/03/2014

" Nous vivons au-dessous de nos moyens." ???

" Au-dessous de nos moyens " Cher Docteur, alors que la dette publique du canton atteint presque 13 milliards ??? Auriez-vous des problèmes avec votre boulier ?

Soyons fous, vivons à crédit et surtout "taxons les riches" comme le recommande Anastase, lui qui prend ses consignes chez Mélenchon ...
Le problème c'est qu'on est toujours le riche d'un autre lorsqu'on en est pas le pauvre. Attention Anastase, la richesse vous guette !

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 13/03/2014

Oups pas réveillé ce matin.
C'est au-dessus et non au-dessous. J'ai corrigé.
Merci Jean d'Hôtaux

Écrit par : Bertrand Buchs | 13/03/2014

Merci M. Buchs. En tant que parent d'élève directement concerné, je partage votre indignation. Que le conseil d'Etat puisse seulement songer à exclure du système d'enseignement genevois ses propres enfants est tout simplement incompréhensible. Quelle aberration! quelle honte! est-ce que le système est à ce point en faillite pour s'en prendre à ses propres ressortissants et contribuables? et à ses enfants par dessus tout? pour qui faut-il voter? Aidez-nous, au secours.

Écrit par : Jean-Marc Waldburger | 13/03/2014

cesson de payer nos gendarmes comme des ministres
supprimons les annuités automatiques
diminuons la part de l'état dans la caisse de retraite
baissons les salaires des fonctionnaires à l'embauche
cessons de faire des ronds-points à 1 million la pièces
supprimons les travaux à répétitions sur les mêmes portions de route
supprimons les bords de trottoirs en granit au profit de profilé béton
diminuons l'intensité des réverbères
fermons les lumières dans les bureaux de l'état
etc etc

Écrit par : pralong | 13/03/2014

@pralong, vous avez raison, supprimons l'Etat c'est plus simple car il ne sert à rien et les fonctionnaires non plus !

Écrit par : toto | 13/03/2014

Mon cher Jean d'Hotaux, si nous en sommmes là c'est que parce que la droite à laquelle vous appartenez probablement a systématiquement demandé des baisses d'impôt pour assurer sa démagogie et surtout satisfaire sa clientèle. Résultst ? des retards énormes dans les infrastructures, des fortunes colossales se sont constituées alors qu'une partie de la population ne peut plus joindre les deux bouts... mais vous trouvez cela normal bien entendu... puisque vous pensez sicérement que vos privilèges sont mérités.

Quant au valaisan Pralong, on devrait vous engager au département de l'économie, vous avez un don naturel. On devrait supprimer les EMS pour des gens comme vous, rien que l'idée d'y contribuer me donne de l'urticaire.

Écrit par : Anastase | 13/03/2014

Cher Anastase,

Voyez-vous je suis un homme pragmatique d'extraction plébéienne,il est donc inutile de rechercher chez moi de quelconques privilèges acquis de mes ancêtres. N'appartenant à personne, vivant modestement et n'étant pas manichéen, j'évite de classer le monde entre "riches" et "pauvres", mais surtout je déteste la démagogie. Je crois au bon sens des hommes et à la nécessité d'un état fort au service des citoyens et non pas l'inverse. La lutte des classes est pour moi une notion périmée. Alors comprenez que lorsque je lis "qu'il faut taxer les riches", cela me laisse songeur ...

Bien cordialement !

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 13/03/2014

Mon Cher Jean,

la lutte des classes dites-vous ? il ne suffit pas de ne pas y croire pour qu'elle ait disparu. Au contraire, elle n'a jamais été si féroce, la finance n'a jamais été aussi cynique avec la classe ouvrière, le démantèlement des acquis sociaux c'est tous les jours. Au nom de quoi au fond ? Notre pays n'a jamais été aussi riche mais cela ne vous dérange pas. C'est cela qui me laisse songeur et votre aveuglement que vous prenez pour de la sagesse et de l'analyse politique. Cela ne vous choque pas lorsque sur le chantier de l'hopital, des gens comme vous, qui vous ressemblent reçoivent 9 Frs de l'Heure parce que l'entreprise qui gère les travaux a décidé de sous-traiter à des fripouilles polonaises ? Les banques qui ont investi pendant des années dans de actifs pourris (prêter à des gens sans le sous) s'en sortent grâce à l'aide de l'Etat et refusent de payer des impôts sous prétexte que leur santé est encore fragile mais paient des dividendes à leurs actionnaires et des bonus à leurs cadres. Mais bien entndu la solution c'est de rogner sur l'éducation, la santé, les transports, la petite enfance et j'en passe. Alors mon Jean Jean elle est où la démagogie, elle est où l'hypocrisie? C'est vous qui êtes un rigolo.

Écrit par : Anastase | 13/03/2014

" le démantèlement des acquis sociaux "

Le démantèlement des acquis sociaux a bien eu lieu par la faillite dans les pays où les états ont dépensé sans compter pour financer l'état providence.

" Notre pays n'a jamais été aussi riche mais cela ne vous dérange pas. "

Apparemment les baisses d'impôts qu'aurait voulu la droite et que vous dénonciez sur votre commentaire précédent ne semble avoir finalement pas appauvri la Suisse. Donc vos prétendus retard énormes dans les infrastructures ne doit pas être selon vos insinuations due par un manque de moyens financier à cause des baisses d'impôt.

" Les banques qui ont investi pendant des années dans de actifs pourris (prêter à des gens sans le sous) s'en sortent grâce à l'aide de l'Etat "

La crise des subprimes est une crise issue d'une loi étatique par les gouvernements de gauche US démocrates ( le comunity re-investissement act ) qui obligeait les banques à prêter et cela même à des personnes dont leur solvabilité n'était pas assuré et cela au nom de la lutte contre la discrimination à l'accès à la propriété. Le tout garanti par des agences financières parapubliques tel Fanny Mae et Freddy Mac.

Par la suite en Europe c'est les états en empruntant aux banques placement que l'on disait sûr et cela pour fiancer l'état sociale qui ont foutu ces dernières dans la merde.

D.J

Écrit par : D.J | 13/03/2014

Apparemment les baisses d'impôts qu'aurait voulu la droite et que vous dénonciez sur votre commentaire précédent ne semble avoir finalement pas appauvri la Suisse. Donc vos prétendus retard énormes dans les infrastructures ne doit pas être selon vos insinuations due par un manque de moyens financier à cause des baisses d'impôt.

Non cher ami ce sont les actifs qui ont explosé en Suisse alors que les recettes de l'Etat ont peu augmenté en proportion, donc j'en déduis que que c'est la baisse des impôts qui en est la cause de son appauvrissement relatif. L'Etat vous savez ce machin qui construit des routes et sauvera votre prostate et permettra à vos enfants de devenir traders et spéculer sur les matières premières des Etats du Tiers-Monde. Si l'Etat avait des recettes correctes il n'aurait pas à emprunter à des banques qui fixent les taux d'intérêts sur la base des agences de notation que personne ne contrôle. C'est ce que vous pensez être de la bonne gestion je suppose.


par les gouvernements de gauche US démocrates ( le comunity re-investissement act )

Le parti démocrate de gauche ? Soit vous nous dites une chose que personne ne savait soit vous avez fumé la moquette.

Écrit par : Anastas | 14/03/2014

"Quelles sont les vraies priorités de l’Etat ?" en voila une bonne question !
je me le demande bien.

Écrit par : Francine | 14/03/2014

Les commentaires sont fermés.